Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • Prieuré de Loups : prieuré, puis ensemble agricole
    Prieuré de Loups : prieuré, puis ensemble agricole Saint-Michel-en-Brenne - Le Prieuré de Loups - en écart - Cadastre : 1837 H 11 1986 I 186, 315 à 317
    Annexe :
    laquelle nous conduise le père, le fils et le Saint-Esprit".
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral de 1837, section H. (Archives municipales de Saint-Michel-en-Brenne
    Historique :
    l'abbaye de Saint-Cyran pendant un peu plus d'un siècle, puis retourne à l'abbaye de Fontgombault de 1715 à
    Localisation :
    Saint-Michel-en-Brenne - Le Prieuré de Loups - en écart - Cadastre : 1837 H 11 1986 I 186, 315 à
    Référence documentaire :
    Plan cadastral napoléonien, commune de Saint-Michel-en-Brenne, section H, 1837./ Colson (géomètre en chef). (Archives municipales de Saint-Michel-en-Brenne). NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.
  • Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme
    Fonterland : prieuré de bénédictins, puis ferme Tournon-Saint-Martin - Fonterland - isolé - Cadastre : 2013 C 1487, 1488 1812 C 1798, 1799
    Annexe :
    Expertise dendrochronologique d'échantillons provenant de la ferme de Fonterland à Tournon-Saint
    Illustration :
    Chapelle du prieuré de Fonterland, depuis le sud. Michel Plaux. (Collection privée
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    1210/1211 dans une lettre d'Innocent III confirmant les privilèges de l'abbaye Sainte-Croix d'Angles
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Fonterland - isolé - Cadastre : 2013 C 1487, 1488 1812 C 1798, 1799
    Référence documentaire :
    PLAUX, Michel. Que sont devenus nos édifices religieux ?. Bulletin Municipal de Tournon-Saint Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte Chapelle du prieuré de Fonterland. Michel Plaux. (Collection privée). DORMOY, Christian. Rapport d'expertise dendrochronologique (Fonterland, Tournon-Saint-Martin p.33 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel
  • Coudon : prieuré puis demeure
    Coudon : prieuré puis demeure Tournon-Saint-Martin - Coudon - en écart - Cadastre : 2013 D 2045, 2053, 2054 1812 D 2061, 2062, 2063
    Appellations :
    Sainte-Colombe Saint-Laurent
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    Le prieuré Sainte-Colombe (ou Saint-Laurent, selon les auteurs) de Coudon dépendait du monastère de 1570, à la faveur des troubles" le sieur de Saint-Mars, seigneur de l'Audetterie, aurait tiré année-là, compte plusieurs tenures dans la paroisse de Tournon-Saint-Martin, notamment à la Blancherie
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Coudon - en écart - Cadastre : 2013 D 2045, 2053, 2054 1812 D 2061, 2062
    Référence documentaire :
    février 1791 sur plusieurs tenures de la paroisse de Tournon-Saint-Martin. Archives municipales de Tournon-Saint-Martin. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de p.33 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel
  • Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons Brunelles - Le Moulin d'Arcisses - en écart - Cadastre : 1811 A 33, 37 1992 A 29
    Titre courant :
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis
    Vocables :
    saint Vincent
    Observation :
    saint Benoît et de sainte Scholastique dans l'église paroissiale de Margon ; le bénitier, transformé en fonts baptismaux, dans l'église paroissiale de Coudreceau et les reliques de saint Alexandre dans
    Historique :
    clunisiens de Saint-Denis de Nogent, persuade son fils de révoquer sa donation. En échange, le comte donne à monastère. Cinq années plus tard, face l'obstination des moines de Saint-Denis, Bernard doit partir hors de la règle de saint Benoît, est fondée en 1114. A son retour des campagnes d'Espagne, Rotrou III décide vocable de saint Vincent y est édifié. En 1225, Guillaume de Bellême, comte du Perche, érige le prieuré en
    Référence documentaire :
    ., RIOULT, Michel. La métallurgie normande, XIIe - XVIIe siècles. La révolution du haut fourneau. Caen JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton. Tome II. Saint-Cyr-sur-Loire
  • Notz-l'Abbé : prieuré puis ferme et maison
    Notz-l'Abbé : prieuré puis ferme et maison Martizay - Notz-l'Abbé - 37 - en écart - Cadastre : 2017 AI 243, 244 1812 A 1896, 1897, 1901, 1902
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    bénédictine de Saint-Savin-sur-Gartempe (la plus ancienne connue date de 1228). En quatre siècles, les prieurs l'abbé de Saint-Savin pour résider à Notz-l’Abbé. Au 17e siècle, l’établissement devient un prieuré mansardé. La chapelle dédiée à saint Antoine date vraisemblablement de la fondation du prieuré ; sa
    Référence documentaire :
    MAUPOIS, Michel. La Chapelle de Notz-l'Abbé à Martizay. Art sacré. Cahier de rencontre avec le Région Centre Val-de-Loire, service patrimoine et Inventaire. Classeur du Canton de Tournon-Saint
1