Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
  • Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans Orléans - Saint-Euverte - Cadastre : 2012 BN
    Titre courant :
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Description :
    La maçonnerie enduite est très utilisée pour la construction des maisons du quartier Saint-Euverte
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure du 2bis rue Saint-Michel, dont la charpente à entrait Carte recensant les matériaux de construction des maisons du quartier Saint-Euverte des édifices du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500817NUDA Carte recensant les édifices du quartier Saint-Euverte étudiés, dont les maisons Vue de la partie droite de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue de la partie gauche de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison du 52 rue Saint-Euverte sous laquelle se situe
    Texte libre :
    tirer des conclusions. Néanmoins, la maison du 2bis rue Saint-Michel a fait l'objet d'une étude sur sa Préambule Ce dossier a pour objet l’étude des maisons du quartier Saint-Euverte qui constituent la du quartier Saint-Euverte et le parcellaire correspondant. Toutefois, cette enquête n’ayant pas partielle. Parcellaire Morphologie des parcelles L’essentiel des parcelles du quartier Saint-Euverte Saint-Euverte, rue des Pensées et plus marginalement le long de la rue Desfriches. Cette répartition Aristide-Briand et la rue Saint-Euverte. Pour ces deux derniers, ce caractère traversant des parcelles est . Enfin, deux grandes parcelles situées au 1bis et au 3 rue Saint-Euverte étaient également traversantes à d’angle et forment un angle droit afin de disposer d’un accès sur deux rues : 7 et 15 rue Saint-Euverte parcelles. Ainsi, le grand bâtiment situé à l’angle sud-est de la rue Saint-Euverte et de la rue du Petit -Saint-Loup, qui pourrait correspondre au bâtiment de l’institution du Petit-Saint-Loup établie là à
    Historique :
    Les plus anciennes maisons du quartier Saint-Euverte remontent à la fin du Moyen Age et au 16e
    Localisation :
    Orléans - Saint-Euverte - Cadastre : 2012 BN
    Référence documentaire :
    , dossiers par rue. Boulevard et rue Saint-Euverte. 1805-1959. doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. FRANCE. Conservation régionale des Monuments historiques. Orléans : Quartier Saint-Euverte. Réd , Clément Alix, Michel Philippe, et al. Orléans : Service archéologique municipal, 2007.
  • Calice et patène
    Calice et patène Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    Arminjon, James Beaupuis, Michèle Bilimoff. Paris : Impr. nationale, 1991-1994. (Cahiers de l’Inventaire, n n° 50 [Exposition. Orléans, collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. Avril 1982]. L’Art religieux en
  • Mairie et musée des Beaux-Arts
    Mairie et musée des Beaux-Arts Orléans - rue Paul Belmondo place de l'Étape - en ville - Cadastre : 2018 BP 138
    Description :
    de la mairie, les vestiges de l'église Saint-Michel sont partiellement visibles. La salle des pas L’ensemble architectural construit en pendant de l’hôtel de région, au nord de la place Sainte immédiats de la place Sainte-Croix, l'ensemble adopte un plan complexe incluant des décrochements. Au rez-de toiture métallique pour le musée. Les façades de l'ensemble architectural sur la place Sainte-Croix
    Illustration :
    Vestiges de la crypte de l'église Saint-Michel découverts lors du chantier de construction du Les abords de la cathédrale Sainte-Croix en 1975. IVR24_20154500211NUDA Détail d'un plan de la place Sainte-Croix en 1975. En rouge, l'emprise des projets de mairie et Les projets d’aménagement des abords de la place Sainte-Croix d’Orléans (1976-1984 La place Sainte-Croix d’Orléans en 2017, un pôle administratif et culturel renforcé Projet Langlois pour l'aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans, 1976. (Archives municipales Projet Langlois pour l'aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans, 1976. A droite, projet de Projet J.-P. Buffi, pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans en 1976. Non réalisé Projet Portzamparc-Benamo, pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans 1976. Non réalisé Projet Chemetov pour l’aménagement de la place Sainte-Croix d’Orléans : le bâtiment du musée. Non
    Texte libre :
    . Les vestiges de l'église Saint-Michel détruite à la Révolution ont été conservés et sont visibles dans d'espaces intérieurs plus importants. Ils participent à l'aménagement de la place Sainte-Croix, en pendant nord de la cathédrale Le musée et la mairie sont édifiés entre la place Sainte-Croix et la place de effet, un nouveau théâtre, dit "Carré Saint-Vincent" est construit en 1975 avenue Jean Zay (au nord-est sur la place Sainte-Croix, est composée d'une entité autonome qui sera occupée par des services qu'apporte l'emplacement de la place Sainte-Croix et la commodité de la proximité avec le précédent hôtel de volonté de requalifier des abords de la place Sainte-Croix, dégradés par des stationnements à ciel ouvert du Campo Santo, à l'est de l'ensemble administratif et celui de Saint-Pierre-Lentin (entre la les projets aux abords immédiats de la cathédrale Sainte-Croix. L'aménagement des abords de cathédrale l'intérieur de la mairie (et l'hôtel de région au sud de la place Sainte-Croix) et Pierre Sonrel et J
    Historique :
    les vestiges de l'église Saint-Michel (partiellement visibles) dans les sous-sols du centre municipal nouveaux bâtiments) et aux abords immédiats de la cathédrale Sainte-Croix. Les frères Arsène-Henry Région Centre-Val de Loire) au sud de la place Sainte-Croix. Ces opérations s'accompagnent d'un
  • Quartier Saint-Euverte
    Quartier Saint-Euverte Orléans - Saint-Euverte
    Titre courant :
    Quartier Saint-Euverte
    Description :
    Le quartier Saint-Euverte correspond à la section BN du cadastre. Il est localisé entre les rues de Bourgogne, du Bourdon-Blanc et des Bouteilles et les boulevards Aristide-Briand et Saint-Euverte. Les deux général et technologique Sainte-Croix-Saint-Euverte comprend le seul monument emblématique de ce secteur urbain : l’église Saint-Euverte et les anciens bâtiments de l’abbaye. De manière générale, le quartier
    Vocables :
    Saint-Euverte
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Illustration :
    Orthophotographie du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500821NUDA du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500817NUDA du quartier Saint-Euverte depuis l'époque médiévale. IVR24_20144500818NUDA Carte recensant l'emplacement supposé des jeux de paume du quartier Saint-Euverte Carte recensant les édifices du quartier Saint-Euverte étudiés et ayant fait l'objet d'un dossier Le quartier Saint-Euverte représenté à droite sur le plan dessiné par Fleury en 1640 Projet d'alignement des boulevards Saint-Euverte, de Madame (actuel boulevard Aristide Briand) et Quartier Saint-Euverte - Extrait du plan cadastral napoléonien, section B (AD, Loiret, 1823 quartier Saint-Euverte et daté du 14 mars 1830. (AM Orléans. Série O : Dossier 9). IVR24_19794500256X Carte de la ville d'Orléans au Haut Moyen Age, avec le quartier Saint-Euverte à droite
    Texte libre :
    Saint-Victor, Saint-Magloire, Notre-Dame-des-Forges, de la chapelle Saint-Michel et du couvent Saint étudié). Chapelle Saint-Michel Elle était située à l’angle des rues de Bourgogne et Saint-Michel . Mentionnée dès 1190, une croix dite de Saint-Michel y était élevée et servait de station aux évêques lors de la confrérie des maçons et couvreurs qui l’agrandit et lui donne le nom de Petit-Saint-Michel, afin de la distinguer de l’église Saint-Michel, située place de l’Étape. Une source de 1901 précise manière saisonnière à Orléans. La chapelle du Petit-Saint-Michel est supprimée en 1787, vendue en 1792 Situé au nord-est de la ville d’Orléans, le quartier Saint-Euverte est encadré par les rues des Bouteilles, du Bourdon-Blanc et de Bourgogne et par les boulevards Saint-Euverte et Aristide Briand. Bien abbaye Saint-Euverte, ce secteur urbain ne compte pas d’élément architectural remarquable. Toutefois urbain peu altéré et son architecture d'une histoire qui lui est propre. A. Le quartier Saint-Euverte au
    Historique :
    Des fouilles ont montré que l’occupation humaine remonte dans le quartier Saint-Euverte à l’époque : la rue Saint-Euverte en lien avec le développement de l’abbaye du même nom et la rue de l’Ételon. La
    Localisation :
    Orléans - Saint-Euverte
    Référence documentaire :
    Bibliothèque municipale d'Orléans, Ms 1526. Inventaire analytique des chartes de l'abbaye de Saint Archives municipales d'Orléans. Série M : 10M4. 12 rue des Ormes-Saint-Victor (asile de nuit). 1903 doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. -Saint-Victor. 1881. , dossiers par rue. Rue du Champ-Saint-Euverte. 1805-1959. , dossiers par rue. Rue des Ormes-Saint-Victor. 1805-1959. , dossiers par rue. Rue du Petit-Saint-Loup. 1805-1959. , dossiers par rue. Boulevard et rue Saint-Euverte. 1805-1959. Bibliothèque municipale d'Orléans, Ms 1526. Inventaire analytique des chartes de l'abbaye de Saint Ancien boulevard près la Porte Saint Vincent en 1823 d'après un croquis de Charles Pensée. 9,6 x
  • Autel secondaire : autel, retable, tabernacle, gradin d'autel, emmarchement ; clôture de chapelle, 2 bénitiers
    Autel secondaire : autel, retable, tabernacle, gradin d'autel, emmarchement ; clôture de chapelle, 2 bénitiers Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    situé près de la cathédrale Sainte-Croix et démoli en 1845. Cette chapelle fut détruite en 1728 et un chapelle Saint-Charles où il se trouve toujours. Les autres éléments constitutifs (excepté le tableau du
    Référence documentaire :
    p. 51 GALLET, Michel, BOTTINEAU, Yves (dir.). Jacques V Gabriel. In : Les Gabriel, 1982 (première n° 3 [Exposition. Orléans, collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. Avril 1982]. L’Art religieux en
  • Présentation du patrimoine du centre hospitalier régional d'Orléans
    Présentation du patrimoine du centre hospitalier régional d'Orléans Orléans
    Illustration :
    Vue d'ensemble des pavillons de l'hôpital général rue Porte-Madeleine, avec la chapelle Saint
    Texte libre :
    dans la première moitié du 16e siècle où fut édifiée la grande salle des malades Saint-Lazare. Entre maladreries accueillaient les lépreux : La maladrerie Saint-Ladre ou Saint-Lazare, établie dans le faubourg Bannier, au nord de la ville, fondée en 1112 par le chapitre de Sainte-Croix, était destinée aux lépreux orléanais, pauvres ou riches, et desservie par des religieux de l'ordre de Saint-Augustin. En 1624, les démolie entre 1544 et 1557 et les lépreux furent envoyés à la maladrerie Saint-Ladre. La maladrerie des Châtelliers, située sur la commune de Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, fut fondée au 12e siècle par les moines de l'abbaye Saint-Mesmin de Micy. Elle fut ensuite cédée aux chevaliers de Saint-Lazare par le roi Louis VII autorisa l'édification d'un hôpital (hôpital Saint-Louis), en remplacement du bâtiment existant, et dont la qu'ils n'y soient transférés à leur tour vers la fin du siècle suivant. L’Hospice Saint-Martin du pont financées grâce à la générosité des Orléanais. L'Aumône Saint-Antoine du Pont, située sur une île de la
    Historique :
    hospitaliers en France, le vieil hôtel-Dieu, fondé près de la cathédrale Sainte-Croix avant le 11e siècle complété par la suite. La chapelle de l'hôpital général, consacrée à saint Charles Borromée, fut édifiée site Porte-Madeleine : le mobilier religieux provenant essentiellement de la chapelle Saint-Charles et
    Référence documentaire :
    DURAND, René, MICHEL, Henri-Olivier. L'ancien hôtel-Dieu de Bourges XVIème et XVIIème, Bourges p. 61-64 FOUCAULT, Michel. Histoire de la folie à l'âge classique (Thèse de doctorat, titre Arminjon, James Beaupuis, Michèle Bilimoff. Paris : Impr. nationale, 1991-1994. (Cahiers de l’Inventaire, n IMBERT, Jean (dir.), MOLLAT, Michel, GUTTON, Jean-Pierre, RAYNAUD (Pierre), VEYRET (Louis JARRY, Eugène. Notes et documents sur la Maladrerie (Hôtel Saint-Ladre) d'Orléans. In : Mémoires de PHILIPPE, Michel. Orléans, Ilôt de l'hôpital Porte Madeleine - Étude de topographie historique SAINTE-PARE-GARNOT, Nicolas, MARTEL, Pierre. L'architecture hospitalière au XIXe siècle. L'exemple
  • Présentation du patrimoine de la ville d'Orléans
    Présentation du patrimoine de la ville d'Orléans Orléans
    Description :
    initialement consacrés à l’horticulture. Puis, des espaces acquis sur le territoire de la commune de Saint-Cyr
    Historique :
    plus à l’est du site gaulois, au niveau des actuels quartiers Saint-Euverte et Saint-Aignan. L'Urbs quartiers Saint-Aignan et Saint-Euverte. Enfin, une dernière accrue est réalisée au nord-ouest dans la
    Référence documentaire :
    Moyen Age : l'accrue de Saint-Aignan. Réd. Grégory Vacassy (dir.). Pantin : INRAP Centre-Ile-de-France LAMBERT-BRESSON, Michèle. La percée de la rue Jeanne-d'Arc à Orléans. In Villes françaises au XIXe , Clément Alix, Michel Philippe, et al. Orléans : Service archéologique municipal, 2007.
  • Chapelle Saint-Charles
    Chapelle Saint-Charles Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville - Cadastre : 1994 AY 2
    Titre courant :
    Chapelle Saint-Charles
    Description :
    de Conflans-Sainte-Honorine. Les murs extérieurs de la nef sont partagés par deux contreforts, en
    Annexe :
    chapelle Saint-Charles. Il donna sa démission le 29 mai 1863 en demandant à ne résigner sa charge qu'au 1er
    Vocables :
    Saint-Charles
    Historique :
    1717, sous le vocable de saint Charles Borromée, en mémoire du dévouement exemplaire de l'évêque
    Référence documentaire :
    BRUNEAU, Olivier. La chapelle Saint-Charles : restauration, réhabilitation, conservation et p. 48-129 GALLET, Michel, BOTTINEAU, Yves (dir.). Jacques V Gabriel. In : Les Gabriel, 1982 . Ensemble de 90 clichés concernant la chapelle Saint-Charles réalisés en 1975, 1983 et 1984 par Daniel
1