Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • L'habitat à Amboise aux 15e et 16e siècles
    L'habitat à Amboise aux 15e et 16e siècles
    Annexe :
    Saint-Denis, de l'ancien grand marché, des marais asséchés vers 1489-1490 et de l'île. Le cadre temporel les sablières, le pan de bois à grille, le pan-de-bois à croix de Saint-André, la charpente à fermes
    Illustration :
    Vue générale du 46 place Michel Debré. IVR24_20073700615NUCA La charpente du 46 place Michel Debré. IVR24_20083700319NUCA Façade du 54 place Michel Debré. IVR24_20073700612NUCA Moulures des sablières de chambrée et de plancher du 54 place Michel Debré. IVR24_20073701035NUCA Façade du 66 rue de la Concorde, depuis la place Michel Debré. IVR24_20073700621NUCA
    Texte libre :
    croix de Saint-André, assemblages à tenons et mortaises, couverture de tuiles plates, hourdis constitué passantes, telle la maison du 54 place Michel Debré. A l'étage, des baies à croisée en bois perçaient montant à la fenêtre comme au 46 place Michel Debré. Lorsque la maison est installée rive sur rue, une lucarne perce le toit. La façade du 54 place Michel Debré porte des pinacles au niveau de son comble à succession de tores et de gorges d'épaisseur et de profondeur décroissante comme aux 46 et 54 place Michel poteaux moulurés, comme au 54 place Michel Debré, ou surmontées d'une accolade comme au 2 rue Joyeuse Concorde). Quand elles n'ont pas disparu (placette Saint-Florentin), des croisées à meneaux et traverses Saint-Thomas, 1 mail Saint-Thomas) adopte le type à chevrons-formant-fermes. Les combles sont de fait
  • Maison-Neuve : manoir actuellement ferme
    Maison-Neuve : manoir actuellement ferme Tournon-Saint-Martin - La Maison Neuve - isolé - Cadastre : 2013 C 260, 1800
    Annexe :
    Expertise dendrochronologique d'échantillons provenant de la Maison Neuve à Tournon-Saint-Martin
    Illustration :
    Vue de la Maison-Neuve depuis le sud-ouest, années 1970 (Collection privée Michel Plaux
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    habitants de Tournon-Saint-Martin. Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini vers 1765. Selon les analyses
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - La Maison Neuve - isolé - Cadastre : 2013 C 260, 1800
    Référence documentaire :
    La Maison Neuve./Michel Plaux. (Collection privée). DORMOY, Christian. Rapport d'expertise dendrochronologique (la Maison Neuve, Tournon-Saint-Martin p. 41, 42, 108 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc p. 3-5 PLAUX, Michel. Les grandes dates de l'histoire Tournonaise, les fiefs tournonais. Bulletin Municipal de Tournon-Saint-Martin. N°14, septembre 1986, n°15, décembre 1986.
  • Miermaux : manoir
    Miermaux : manoir Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Miermaux - isolé - Cadastre : 1811 A 184 2019 B1 435
    Historique :
    Une forge, alimentée par les sablières de Rougemont (Vichères) et de Saint-Serge, est attestée à services comme marchand pourvoyeur du comte de Soissons (résidant au château Saint-Jean) depuis 1592
    Localisation :
    Trizay-Coutretot-Saint-Serge - Miermaux - isolé - Cadastre : 1811 A 184 2019 B1 435
    Référence documentaire :
    ., RIOULT, Michel. La métallurgie normande, XIIe - XVIIe siècles. La révolution du haut fourneau. Caen , Coutretôt et de Saint-Serge. 1811-1812. Trizay-Coutretôt-Saint-Serge.
  • Plaincourault : manoir puis demeure dite château de Plaincourault
    Plaincourault : manoir puis demeure dite château de Plaincourault Mérigny - Plaincourault - en écart - Cadastre : 2017 AT 67, 68, 70 1812 D 1636, 1637
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    celui du Blizon à Saint-Michel-en-Brenne) en 1470 (Berry, 1976). Au plus tard au début du 17e siècle Plaincourault est le siège d'une commanderie militaire, membre de l'Ordre des Hospitaliers de Saint
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Annexe :
    , dans son étude préalable, en vue de la restauration des façades du Clos Lucé, Arnaud de Saint-Jouan remplage de la baie fut remplacé par un autre remplage à trilobes. Arnaud de Saint-Jouan en conclut que partie haute, sa sculpture de frise d'encadrement à l'angle gauche ; la statue de saint Sébastien (non les appuis des baies, sur la base de l'emplacement de la statue de Saint-Sébastien. Dans un encart de feuilles vertes et un fond rouge. La statue du saint Sébastien, située au-dessus de la chapelle est
    Historique :
    Charles VIII, le Clos-Lucé revint à son cousin, le capitaine Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol , conformément à son souhait dans « ladicte église Saint-Florentin, par le collège de ladicte église ». Il s'agit « LEONARDUS VINCIUS ». Les restes présumés furent alors transférés dans la chapelle Saint-Hubert du château Ier. En 1583, le Clos serait revenu par héritage à Michel de Gast, gouverneur d'Amboise. Au début du , Madame Jameron des Fontenelles céda le Clos-Lucé à la famille Saint-Bris qui depuis l'entretient. C'est à
1