Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
  • Bourg : abbaye de bénédictins de Saint-Cyran (en partie détruite) puis couvent de femmes
    Bourg : abbaye de bénédictins de Saint-Cyran (en partie détruite) puis couvent de femmes Saint-Michel-en-Brenne - Saint-Cyran - 7 allée du Château - en village - Cadastre : 1837 E 218, 226, 283, 284 1986 E 706, 707
    Titre courant :
    Bourg : abbaye de bénédictins de Saint-Cyran (en partie détruite) puis couvent de femmes
    Illustration :
    L'abbaye de Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 8512 L'abbaye de Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 8506 L'abbaye de Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 8488
    Historique :
    à 150 km autour de Saint-Michel-en-Brenne ainsi qu'une trentaine de métairies. En mars 1791, d'après L'abbaye de Saint-Cyran est fondée en 641. Sigiran en est le premier abbé. L'hôtellerie ou chambre première moitié du 19e siècle, et une demeure de notable appelée le château de Saint-Cyran (cf. dossier IA l'abbaye. Les lieux sont occupés depuis 1975 par la communauté des soeurs de la Fraternité Saint Pie X.
    Localisation :
    Saint-Michel-en-Brenne - Saint-Cyran - 7 allée du Château - en village - Cadastre : 1837 E 218, 226
    Référence documentaire :
    Saint-Michel-en-Brenne. (Indre) Le Prieuré. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et Plan cadastral napoléonien, commune de Saint-Michel-en-Brenne, section E, 1837. /Colson (géomètre Saint-Cyran (Indre). Paysage aux bords de la Claise. 1 impression photomécanique (carte postale [L'Abbaye de Saint-Cyran]. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.
  • Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Titre courant :
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Description :
    L’ancienne abbaye est accessible par une tour porte donnant sur l’extrémité nord de la rue Saint rue. L’église paroissiale Saint-Laurent et son cimetière sont situés à l’ouest. Ils sont encerclés par
    Statut :
    propriété de la commune Actuel collège Arsène Meunier, église et cimetière Saint-Laurent
    Vocables :
    Saint-Denis
    Appellations :
    prieuré Saint-Denis
    Illustration :
    Plan du collège Saint-Denis (19e siècle). IVR24_20152800547NUCA Moulin et tribunal de Saint-Denis, vue du Sud (vers 1948). IVR24_20162801159NUCA Rue Saint-Denis, bâtiments conventuels (aile ouest), vue du sud-ouest. IVR24_20162801170NUCA Rue Saint-Denis, passage d'entrée, vue de sud. IVR24_20132800095NUC4A Église Saint-Laurent, vue du sud-ouest. IVR24_20152800348NUCA
    Précisions sur la protection :
    Abbaye Saint-Denis (ancienne) : inscription par arrêté du 12 octobre 1948
    Texte libre :
    Historique L'abbaye de Saint-Denis Fondation de l'abbaye Le terminus ante quem de la date de création de l’abbaye Saint-Denis est fixé par sa charte de fondation à l’année 1031. Geoffroy III, vicomte quatre moulins sur le même cours d’eau, auxquels s’ajoute l’église Saint-Hilaire, avec son droit de 1031, est desservie par des moines suivant la règle de Saint-Benoît. Ces derniers ont pour mission de d’assurer leur subsistance. Loin d’être cantonnée à un rôle spirituel, l’abbaye de Saint-Denis est dès sa du cartulaire de Saint-Denis est issue d’une réécriture effectuée à la fin du 12e siècle. S’il est des morts, Florian Mazel a récemment émis l’hypothèse que l’abbaye de Saint-Denis pourrait avoir été . Au regard de ces nouvelles études, la fondation de l’abbaye de Saint-Denis apparaît comme bien moins dans l’église de Saint-Denis, initiant ainsi le choix de l’abbatiale Saint-Denis comme lieu d’inhumation privilégié pour les membres de la maison Rotrou. La tutelle des moines de Saint-Père de Chartres
    Historique :
    église paroissiale (Saint-Laurent), à l'est les bâtiments conventuels et le chevet ont été reconstruits la première moitié du 16e siècle. Désormais ouvert en direction de la rue Saint-Laurent, il est le ce qui reste de l'abbatiale Saint-Denis.
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Référence documentaire :
    Archives nationales. Série P : article 938, n°38. Aveu et dénombrement de Saint-Denis. 1690. fol n AD Eure-et-Loir. Série H : 2598-2645. Prieuré Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou. AD Eure-et-Loir. Série H : 2598. Inventaire des titres et papiers du prieuré doyenné de Saint-Denis Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série H : 2601. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 15e AD Eure-et-Loir. Série N : 4 N 114. Abbatiale Saint-Denis. Bibliothèque nationale de France. Manuscrits. Fr Moreau 32. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 18e Bibliothèque municipale du Mans. Manuscrits. Ms : 0023. Missel de Saint-Denis. 1081-1194. Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Cote : 0081 028 0064. Dossier Saint-Denis. Musée-Château Saint-Jean (Nogent-le-Rotrou). Coustumes des pays, comte et baillage du grand Perche , Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895.
  • Gâtines : abbaye de Gâtines
    Gâtines : abbaye de Gâtines Villedômer - Gâtines - en écart - Cadastre : 1835 A1 82 1835 A1 85 1835 A1 97 1835 A1 100 1835 A1 101 2013 A 127 2013 A 136 2013 A 137
    Historique :
    suivante, sous le vocable de Notre-Dame et adopte la règle de saint Augustin. A la fin du 12e siècle grange en 1751. En 1769, le chapitre général de l'ordre réuni à l'abbaye de Sainte-Geneviève prévoit de
    Référence documentaire :
    SEMUR, François-Christian, SIGRIST, Michel. Abbayes de Touraine. La Crèche : Geste éditions, 2011. LEVEEL, Pierre. Chronologie de l'abbaye Sainte-Marie de Gastines à Villedômer près de Château
  • Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons Brunelles - Le Moulin d'Arcisses - en écart - Cadastre : 1811 A 33, 37 1992 A 29
    Titre courant :
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis
    Vocables :
    saint Vincent
    Observation :
    saint Benoît et de sainte Scholastique dans l'église paroissiale de Margon ; le bénitier, transformé en fonts baptismaux, dans l'église paroissiale de Coudreceau et les reliques de saint Alexandre dans
    Historique :
    clunisiens de Saint-Denis de Nogent, persuade son fils de révoquer sa donation. En échange, le comte donne à monastère. Cinq années plus tard, face l'obstination des moines de Saint-Denis, Bernard doit partir hors de la règle de saint Benoît, est fondée en 1114. A son retour des campagnes d'Espagne, Rotrou III décide vocable de saint Vincent y est édifié. En 1225, Guillaume de Bellême, comte du Perche, érige le prieuré en
    Référence documentaire :
    ., RIOULT, Michel. La métallurgie normande, XIIe - XVIIe siècles. La révolution du haut fourneau. Caen JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton. Tome II. Saint-Cyr-sur-Loire
1