Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • Bourg de Saint-Michel-en-Brenne
    Bourg de Saint-Michel-en-Brenne Saint-Michel-en-Brenne - en village
    Titre courant :
    Bourg de Saint-Michel-en-Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral de 1837, bourg de Saint-Michel. (Archives départementales de l'Indre Extrait du plan cadastral de 1837, Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre Vue de l'abbaye de Saint-Cyran. IVR24_20073600781NUCA Vue de la place de Saint-Cyran. IVR24_20073600795NUCA
    Historique :
    agglomérations jointives : Saint-Michel, qui s'est développé autour de l'église paroissiale et Saint-Cyran
    Localisation :
    Saint-Michel-en-Brenne - en village
    Référence documentaire :
    Saint-Michel Saint-Cyran. Rue de l'abbaye. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et Saint-Michel Saint-Cyran (Indre). Le pont route de Paulnay. 1 impression photomécanique (carte Saint-Michel Saint-Cyran. L'église. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 Saint-Michel en Brenne. L'église et le presbytère. 1 impression photomécanique (carte postale Saint-Michel-Saint-Cyran. La place. 1088. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et Plan cadastral napoléonien, commune de Saint-Michel-en-Brenne, section E, 1837. /Colson (géomètre Saint-Cyran. Le Monument aux morts. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 Saint Cyran en Brenne. (Indre). La place. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et
  • Bourg de Lingé
    Bourg de Lingé Lingé - Bourg - en village
    Description :
    Lureuil (D6), de Martizay (D37), de Saint-Michel (D6), de Douadic (D20a). Peu développé, le bâti irradie
    Illustration :
    L'église Saint-Sulpice de Lingé. IVR24_20163601027NUC2A
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    Saint-Cyran (à Saint-Michel-en-Brenne) (Norel 2005). La localisation excentrée du bourg (extrême ouest développé avec des bâtiments alignés le long des voies (tout particulièrement la route de Saint-Michel lui été déplacé (route de Saint-Michel) vers 1826.
    Référence documentaire :
    LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton PERICARD, Jacques. Le diocèse de Bourges au haut Moyen Age de Saint Ursin à Audebert (IVe siècle NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.
  • Champagne : écart
    Champagne : écart Néons-sur-Creuse - Champagne - en écart
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    de Saint-Cyran (Saint-Michel-en-Brenne) et qui a disparu à la fin de l’Ancien Régime (Norel 2005
    Référence documentaire :
    NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005. PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Bourg : abbaye de bénédictins de Saint-Cyran (en partie détruite) puis couvent de femmes
    Bourg : abbaye de bénédictins de Saint-Cyran (en partie détruite) puis couvent de femmes Saint-Michel-en-Brenne - Saint-Cyran - 7 allée du Château - en village - Cadastre : 1837 E 218, 226, 283, 284 1986 E 706, 707
    Titre courant :
    Bourg : abbaye de bénédictins de Saint-Cyran (en partie détruite) puis couvent de femmes
    Illustration :
    L'abbaye de Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 8512 L'abbaye de Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 8506 L'abbaye de Saint-Cyran. (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 8488
    Historique :
    à 150 km autour de Saint-Michel-en-Brenne ainsi qu'une trentaine de métairies. En mars 1791, d'après L'abbaye de Saint-Cyran est fondée en 641. Sigiran en est le premier abbé. L'hôtellerie ou chambre première moitié du 19e siècle, et une demeure de notable appelée le château de Saint-Cyran (cf. dossier IA l'abbaye. Les lieux sont occupés depuis 1975 par la communauté des soeurs de la Fraternité Saint Pie X.
    Localisation :
    Saint-Michel-en-Brenne - Saint-Cyran - 7 allée du Château - en village - Cadastre : 1837 E 218, 226
    Référence documentaire :
    Saint-Michel-en-Brenne. (Indre) Le Prieuré. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et Plan cadastral napoléonien, commune de Saint-Michel-en-Brenne, section E, 1837. /Colson (géomètre Saint-Cyran (Indre). Paysage aux bords de la Claise. 1 impression photomécanique (carte postale [L'Abbaye de Saint-Cyran]. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.
  • Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans Orléans - Saint-Euverte - Cadastre : 2012 BN
    Titre courant :
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Description :
    La maçonnerie enduite est très utilisée pour la construction des maisons du quartier Saint-Euverte
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure du 2bis rue Saint-Michel, dont la charpente à entrait Carte recensant les matériaux de construction des maisons du quartier Saint-Euverte des édifices du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500817NUDA Carte recensant les édifices du quartier Saint-Euverte étudiés, dont les maisons Vue de la partie droite de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue de la partie gauche de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison du 52 rue Saint-Euverte sous laquelle se situe
    Texte libre :
    tirer des conclusions. Néanmoins, la maison du 2bis rue Saint-Michel a fait l'objet d'une étude sur sa Préambule Ce dossier a pour objet l’étude des maisons du quartier Saint-Euverte qui constituent la du quartier Saint-Euverte et le parcellaire correspondant. Toutefois, cette enquête n’ayant pas partielle. Parcellaire Morphologie des parcelles L’essentiel des parcelles du quartier Saint-Euverte Saint-Euverte, rue des Pensées et plus marginalement le long de la rue Desfriches. Cette répartition Aristide-Briand et la rue Saint-Euverte. Pour ces deux derniers, ce caractère traversant des parcelles est . Enfin, deux grandes parcelles situées au 1bis et au 3 rue Saint-Euverte étaient également traversantes à d’angle et forment un angle droit afin de disposer d’un accès sur deux rues : 7 et 15 rue Saint-Euverte parcelles. Ainsi, le grand bâtiment situé à l’angle sud-est de la rue Saint-Euverte et de la rue du Petit -Saint-Loup, qui pourrait correspondre au bâtiment de l’institution du Petit-Saint-Loup établie là à
    Historique :
    Les plus anciennes maisons du quartier Saint-Euverte remontent à la fin du Moyen Age et au 16e
    Localisation :
    Orléans - Saint-Euverte - Cadastre : 2012 BN
    Référence documentaire :
    , dossiers par rue. Boulevard et rue Saint-Euverte. 1805-1959. doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. FRANCE. Conservation régionale des Monuments historiques. Orléans : Quartier Saint-Euverte. Réd , Clément Alix, Michel Philippe, et al. Orléans : Service archéologique municipal, 2007.
  • Bourg de Néons-sur-Creuse
    Bourg de Néons-sur-Creuse Néons-sur-Creuse - Bourg - en village
    Illustration :
    Église Saint-Vincent de Néons. IVR24_20183600670NUCA
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    anciens, du 13e siècle. Elle apparaît déjà sous le vocable de saint Vincent (ecclesia S.Vincentii de Noum cimetière et en bordure des chemins y menant (rue Saint-Vincent, impasses de la Fontaine et du Charron). Le (atteignant presque la ferme de la Petite Couture), la rue Saint-Vincent (ancienne voie d’accès au port, bac
    Référence documentaire :
    LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Bourg : croix de chemin dite croix du Haut-Bourg (rue de la Vieille Croix)
    Bourg : croix de chemin dite croix du Haut-Bourg (rue de la Vieille Croix) Néons-sur-Creuse - Bourg - rue de la Vieille Croix - en village - Cadastre : Espace public non cadastré
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    l’Enfant mais bien une Pietà (Plaux 2013). Les Chroniques de Saint-Vincent rapportent que "on a trouvé des
    Référence documentaire :
    SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Thais : écart
    Thais : écart Néons-sur-Creuse - Thais - en écart
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Référence documentaire :
    PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
  • Bourg de Tournon-Saint-Martin
    Bourg de Tournon-Saint-Martin Tournon-Saint-Martin - Bourg - en village
    Titre courant :
    Bourg de Tournon-Saint-Martin
    Description :
    Le bourg de Tournon-Saint-Martin, arcbouté à l’extérieur d’un coude de la Creuse, est situé au pied contact avec celui de Tournon-Saint-Pierre. Cet ensemble topographique est traversé par le cours du Suin
    Illustration :
    Limite des bourgs de Tournon-Saint-Pierre et Tournon-Saint-Martin, 1798. (Archives départementales
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    Turons. Tournon (certainement Tournon-Saint-Pierre) est mentionné, en tant que vicus (petite (Clouzot 1905, appendice n°3). Tournon-Saint-Martin et Tournon-Saint-Pierre formaient, peut-être dès le demeuraient deux paroisses distinctes (Péricard 2005, p.771). La paroisse et église de Saint-Martin existaient 1630 par le baron de Preuilly inclut deux bourgs distincts : le « Grand Tournon » (Saint-Martin) et le « Petit Tournon » (Saint-Pierre) (Plaux 2013). Tournon-Saint-Martin connaît alors un développement (Archives départementales de l'Indre, F 1161). Vers 1800, le bourg de Saint-Martin de Tournon est décrit milieu du 19e siècle, Tournon-Saint-Martin connaît un développement urbain, démographique et économique se multiplient dans la seconde moitié du 19e siècle. Le bourg de Tournon-Saint-Martin accueille ainsi
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - en village
    Référence documentaire :
    Limite des bourgs de Tournon-Saint-Pierre et Tournon-Saint-Martin, 1798. (Archives départementales Archives départementales de l'Indre, 1 M 134. Tournon-Saint-Martin, « minutes » du mémoire Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte Archives départementales de l'Indre, F 116. Fonds Eugène Hubert : canton de Tournon-Saint-Martin. PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Plessis : demeure
    Plessis : demeure Néons-sur-Creuse - Le Plessis - - en écart - Cadastre : 2015 D 290 1812 D 1439 à 1448
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Référence documentaire :
    PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
  • Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François
    Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François Amboise
    Titre courant :
    Amboise : secteur urbain du faubourg Saint-François
    Description :
    Définir la limite entre les faubourgs Saint-François et Saint-Denis n'est pas chose aisée. Ce
    Annexe :
    Le faubourg Saint-François dans les comptabilités amboisiennes Les comptabilités amboisiennes rendent compte d'un puits au faubourg Saint-François : - Archives communales d'Amboise, CC109, f°30v puiz de la Magdalene ». D'autres comptes mentionnent le puits Saint-Ladre, mais étant donné la proximité de la Madeleine et de la chapelle Saint-Ladre, il s'agit très certainement du même puits puiz estant pres la chappelle de saint Ladre ». La barrière marquant l'entrée du faubourg Saint au faubourg de Saint Denis, la deuxieme pres la maison Saint Ladre la tierce [...] ». - Archives de boys de troys toizes de long et demy pié en carré emploier a faire la barre pres Saint Ladre ». En communales d'Amboise, CC 198, f° 7 : « Au nom des freres Cordelliers du couvent de Saint Francoys, laditte la ville, notamment le chemin venant de Tours par le faubourg Saint-François : - Archives communales d'Amboise, CC 108, f° 44 v° : « [...] Curer le chemin pres Saint-Françoys a la venue de la royne ».
    Historique :
    s'agirait de la salle du chapitre de l'ordre de Saint-Michel, créé à Amboise en août 1469 par Louis XI (1461 Situé au nord-ouest de la ville, le faubourg Saint-François tient son nom du couvent des Cordeliers - ordre mendiant fondé par saint François d'Assise en Italie au XIIIe siècle - reconstruit à l'initiative Madeleine ainsi que la chapelle Saint-Ladre ou Saint-Lazare. Le logis des Sages ou la Madeleine (parcelle le faubourg Saint-François. Saint-Ladre (parcelle 300 du plan cadastral dit napoléonien) La Saint-Ladre. La construction de la chapelle de la léproserie remonte au début du XVIe siècle. Elle fut , vers le milieu du XVIe siècle, cette chapelle accueillit la statue de la Madeleine de l'église Saint était voûté d'ogives. L'église abritait entre autres chapelles celles de Saint-Jean et de Saint-Jacques
  • Amboise : jardin d'agrément du château
    Amboise : jardin d'agrément du château Amboise - Château d'Amboise - en ville - Cadastre : 2019 BI 151 à 157 ; 159 à 160 ; 176 à 177 ; 194
    Annexe :
    . Michèle Quentin et Charlène Potillion, spécialisées dans l'histoire des jardins et travaillant au sein de ainsi dédommagé en 1496 : - Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour 1495-1496 (Fondation Saint-Louis, compte de construction du château d'Amboise pour l'année 1495-1496, f
    Statut :
    propriété privée La Fondation Saint-Louis est une institution reconnue d’utilité publique pour
    Illustration :
    La chapelle Saint-Hubert encadrée de quatre tilleuls et de massifs de buis. IVR24_20193700426NUCA
    Texte libre :
    tours permettent d'admirer le panorama sur la Loire. La chapelle Saint-Hubert au sud dont l’allée
    Historique :
    décision du Comte de Paris, président de la Fondation Saint-Louis qui gère dorénavant le site. A partir de
    Contributeur :
    Redacteur Quentin Michèle
    Référence documentaire :
    Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par
  • Bourg de Martizay
    Bourg de Martizay Martizay - Bourg - en village
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    ", notamment à Saint-Romain (Voisin, 1874). Cet important site paraît s’étendre sur plusieurs hectares dans
    Référence documentaire :
    PROVOST, Michel, COULON, Gérard, HOLMGREN, Jean. Carte archéologique de la Gaule, l'Indre. Paris SOUBRIER, Jean-Louis, MARQUET, Jean-Claude. Site archéologique de Saint-Romain. Cahiers Historiques
  • Ville de Blois
    Ville de Blois Blois - en ville - Cadastre : 1980 DN DO
    Annexe :
     : Mense distraite de Saint-Lomer, Bourgmoyen, Saint-Sauveur : G 1 à G 8, G 18 à G 158 Titres du chapitre épiscopal : Mense distraite de Saint-Sauveur et de Saint-Jacques : G 2472 à 2504 Titres de l'église Saint -Solenne : G 1053 à 1124 Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 1 à il h 6 11 H 3 : Livre des choses mémorables qui se sont passées à Saint-Lomer ; copies d'actes colationnées par Dom Noël Mars en 1642 11 H 4 Porte-Coté Série T : Monuments Historiques : 9 T 4, restauration des églises Saint-Nicolas, Saint -Vincent, et de la Cathédrale Saint-Louis. Archives municipales de la ville de Blois : Série B : Registres
    Illustration :
    Vue de la rive droite, quai Saint Jean IVR24_19924100247XA Vue de la ville et de l'église abbatiale Saint-Lomer IVR24_19924100242XA Rue Beauvoir et rue Saint-Honoré ; croisement après l'alignement. IVR24_19814101286X Projet d'aménagement et de reconstruction du quartier Saint-Vincent. Vue d'ensemble Faubourg de Vienne, levée de Chailles et clocher Saint-Saturnin. IVR24_19914100488XA Vue sur l'abbaye Saint-Lomer depuis le faubourg de Vienne. IVR24_19914100485XA vue sur l'église de Saint-Lomer, depuis le faubourg de Vienne IVR24_19914100484XA vue sur le pont et sur l'église de Saint-Lomer IVR24_19914100332XA Vue de la ville basse (grands degrés Saint-Louis, rues Pierre de Blois et du Poids-du-Roi) prise de l'est depuis les grands degrés Saint-Louis. IVR24_19834100231X
    Historique :
    l'éperon, sanctuaires dédiés à Saint-Pierre sur le coteau est et à la Vierge au pied de l'éperon ; 10e siècle : fondation de l'abbaye Saint-Lomer au faubourg du Foix ; 11e siècle : constitution du réseau des abbatiales et de l'église Saint-Solenne, charte de liberté accordée aux habitants de Blois ; 13e siècle
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 7 à 11 H 14. Actes Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 4. Journal des Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 3. Livre des choses mémorables qui se sont passées à Saint-Lomer ; copies d'actes colationnées par Dom Noël Mars en LORAIN, Jean-Marie. La Loire à Blois et en Loir-et-Cher. Saint-Maur des Fossés : Le Clairmirouère p. 317-328. MELOT, Michel. Politique et architecture, essai sur Blois et le Blésois sous Louis XII p. 71. MELOT, Michel. Blois, ville royale. In : Blois, un amphithéâtre sur la Loire. Paris : Adam p. 74-85. MELOT, Michel. Blois au XVIe siècle. In : Blois, la ville, les hommes.
  • Rue des Carmes
    Rue des Carmes Orléans - rue des Carmes - en ville
    Texte libre :
    Saint-Aignan, soit la partie est du castrum. Ce n'est que suite à la décision du duc d'Orléans futur parallèles à la Loire : la rue de la Turcie-Saint-Laurent (a), un axe composé des rues Saint-Laurent, de la tracé en arc de cercle avant de se scinder en fourche (actuelles rues Porte Madeleine et Porte Saint
    Référence documentaire :
    LAMBERT-BRESSON, Michèle. La réalisation et l'application des plans d'alignement au XIXe siècle POUVREAU, Pascale. Orléans : quartier Saint-Euverte. Orléans : SRA-Centre, AREP-Centre, 1990. 2 Maximes et exemples d'architecture du frère Sébastien Chaitegnay, dit de Saint-Aignan. Bulletin de la MAZUY, Laurent, MICHEL, Philippe, BARRAY, Caroline, et al. Jeu de plans. Atlas archéologique
1