Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • Bourg de Lingé
    Bourg de Lingé Lingé - Bourg - en village
    Description :
    Lureuil (D6), de Martizay (D37), de Saint-Michel (D6), de Douadic (D20a). Peu développé, le bâti irradie
    Illustration :
    L'église Saint-Sulpice de Lingé. IVR24_20163601027NUC2A
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    Saint-Cyran (à Saint-Michel-en-Brenne) (Norel 2005). La localisation excentrée du bourg (extrême ouest développé avec des bâtiments alignés le long des voies (tout particulièrement la route de Saint-Michel lui été déplacé (route de Saint-Michel) vers 1826.
    Référence documentaire :
    LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton PERICARD, Jacques. Le diocèse de Bourges au haut Moyen Age de Saint Ursin à Audebert (IVe siècle NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.
  • Champagne : écart
    Champagne : écart Néons-sur-Creuse - Champagne - en écart
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    de Saint-Cyran (Saint-Michel-en-Brenne) et qui a disparu à la fin de l’Ancien Régime (Norel 2005
    Référence documentaire :
    NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005. PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Vigerie : écart
    Vigerie : écart Tournon-Saint-Martin - La Vigerie - en écart
    Description :
    -Saint-Martin.
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - La Vigerie - en écart
    Référence documentaire :
    p.37 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel PLAUX, Michel. Les grandes dates de l'histoire Tournonaise, les fiefs tournonais. Bulletin Municipal de Tournon-Saint-Martin. N°14, septembre 1986, n°15, décembre 1986.
  • Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans Orléans - Saint-Euverte - Cadastre : 2012 BN
    Titre courant :
    Les maisons du quartier Saint-Euverte d'Orléans
    Description :
    La maçonnerie enduite est très utilisée pour la construction des maisons du quartier Saint-Euverte
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure du 2bis rue Saint-Michel, dont la charpente à entrait Carte recensant les matériaux de construction des maisons du quartier Saint-Euverte des édifices du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500817NUDA Carte recensant les édifices du quartier Saint-Euverte étudiés, dont les maisons Vue de la partie droite de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue de la partie gauche de la façade sur rue de la maison située au 3 rue des Ormes-Saint-Victor Vue d'ensemble de la façade antérieure de la maison du 52 rue Saint-Euverte sous laquelle se situe
    Texte libre :
    tirer des conclusions. Néanmoins, la maison du 2bis rue Saint-Michel a fait l'objet d'une étude sur sa Préambule Ce dossier a pour objet l’étude des maisons du quartier Saint-Euverte qui constituent la du quartier Saint-Euverte et le parcellaire correspondant. Toutefois, cette enquête n’ayant pas partielle. Parcellaire Morphologie des parcelles L’essentiel des parcelles du quartier Saint-Euverte Saint-Euverte, rue des Pensées et plus marginalement le long de la rue Desfriches. Cette répartition Aristide-Briand et la rue Saint-Euverte. Pour ces deux derniers, ce caractère traversant des parcelles est . Enfin, deux grandes parcelles situées au 1bis et au 3 rue Saint-Euverte étaient également traversantes à d’angle et forment un angle droit afin de disposer d’un accès sur deux rues : 7 et 15 rue Saint-Euverte parcelles. Ainsi, le grand bâtiment situé à l’angle sud-est de la rue Saint-Euverte et de la rue du Petit -Saint-Loup, qui pourrait correspondre au bâtiment de l’institution du Petit-Saint-Loup établie là à
    Historique :
    Les plus anciennes maisons du quartier Saint-Euverte remontent à la fin du Moyen Age et au 16e
    Localisation :
    Orléans - Saint-Euverte - Cadastre : 2012 BN
    Référence documentaire :
    , dossiers par rue. Boulevard et rue Saint-Euverte. 1805-1959. doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. FRANCE. Conservation régionale des Monuments historiques. Orléans : Quartier Saint-Euverte. Réd , Clément Alix, Michel Philippe, et al. Orléans : Service archéologique municipal, 2007.
  • Bourg de Néons-sur-Creuse
    Bourg de Néons-sur-Creuse Néons-sur-Creuse - Bourg - en village
    Illustration :
    Église Saint-Vincent de Néons. IVR24_20183600670NUCA
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    anciens, du 13e siècle. Elle apparaît déjà sous le vocable de saint Vincent (ecclesia S.Vincentii de Noum cimetière et en bordure des chemins y menant (rue Saint-Vincent, impasses de la Fontaine et du Charron). Le (atteignant presque la ferme de la Petite Couture), la rue Saint-Vincent (ancienne voie d’accès au port, bac
    Référence documentaire :
    LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Mallet : écart
    Mallet : écart Néons-sur-Creuse - Mallet - en écart
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Référence documentaire :
    p. 80 LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
  • Quartier Saint-Euverte
    Quartier Saint-Euverte Orléans - Saint-Euverte
    Titre courant :
    Quartier Saint-Euverte
    Description :
    Le quartier Saint-Euverte correspond à la section BN du cadastre. Il est localisé entre les rues de Bourgogne, du Bourdon-Blanc et des Bouteilles et les boulevards Aristide-Briand et Saint-Euverte. Les deux général et technologique Sainte-Croix-Saint-Euverte comprend le seul monument emblématique de ce secteur urbain : l’église Saint-Euverte et les anciens bâtiments de l’abbaye. De manière générale, le quartier
    Vocables :
    Saint-Euverte
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Illustration :
    Orthophotographie du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500821NUDA du quartier Saint-Euverte. IVR24_20144500817NUDA du quartier Saint-Euverte depuis l'époque médiévale. IVR24_20144500818NUDA Carte recensant l'emplacement supposé des jeux de paume du quartier Saint-Euverte Carte recensant les édifices du quartier Saint-Euverte étudiés et ayant fait l'objet d'un dossier Le quartier Saint-Euverte représenté à droite sur le plan dessiné par Fleury en 1640 Projet d'alignement des boulevards Saint-Euverte, de Madame (actuel boulevard Aristide Briand) et Quartier Saint-Euverte - Extrait du plan cadastral napoléonien, section B (AD, Loiret, 1823 quartier Saint-Euverte et daté du 14 mars 1830. (AM Orléans. Série O : Dossier 9). IVR24_19794500256X Carte de la ville d'Orléans au Haut Moyen Age, avec le quartier Saint-Euverte à droite
    Texte libre :
    Saint-Victor, Saint-Magloire, Notre-Dame-des-Forges, de la chapelle Saint-Michel et du couvent Saint étudié). Chapelle Saint-Michel Elle était située à l’angle des rues de Bourgogne et Saint-Michel . Mentionnée dès 1190, une croix dite de Saint-Michel y était élevée et servait de station aux évêques lors de la confrérie des maçons et couvreurs qui l’agrandit et lui donne le nom de Petit-Saint-Michel, afin de la distinguer de l’église Saint-Michel, située place de l’Étape. Une source de 1901 précise manière saisonnière à Orléans. La chapelle du Petit-Saint-Michel est supprimée en 1787, vendue en 1792 Situé au nord-est de la ville d’Orléans, le quartier Saint-Euverte est encadré par les rues des Bouteilles, du Bourdon-Blanc et de Bourgogne et par les boulevards Saint-Euverte et Aristide Briand. Bien abbaye Saint-Euverte, ce secteur urbain ne compte pas d’élément architectural remarquable. Toutefois urbain peu altéré et son architecture d'une histoire qui lui est propre. A. Le quartier Saint-Euverte au
    Historique :
    Des fouilles ont montré que l’occupation humaine remonte dans le quartier Saint-Euverte à l’époque : la rue Saint-Euverte en lien avec le développement de l’abbaye du même nom et la rue de l’Ételon. La
    Localisation :
    Orléans - Saint-Euverte
    Référence documentaire :
    Bibliothèque municipale d'Orléans, Ms 1526. Inventaire analytique des chartes de l'abbaye de Saint Archives municipales d'Orléans. Série M : 10M4. 12 rue des Ormes-Saint-Victor (asile de nuit). 1903 doctrine chrétienne de Saint-Aignan, rue Saint-Euverte et 36 rue du Bourdon-Blanc. 1821-1823. -Saint-Victor. 1881. , dossiers par rue. Rue du Champ-Saint-Euverte. 1805-1959. , dossiers par rue. Rue des Ormes-Saint-Victor. 1805-1959. , dossiers par rue. Rue du Petit-Saint-Loup. 1805-1959. , dossiers par rue. Boulevard et rue Saint-Euverte. 1805-1959. Bibliothèque municipale d'Orléans, Ms 1526. Inventaire analytique des chartes de l'abbaye de Saint Ancien boulevard près la Porte Saint Vincent en 1823 d'après un croquis de Charles Pensée. 9,6 x
  • Bourg de Tournon-Saint-Martin
    Bourg de Tournon-Saint-Martin Tournon-Saint-Martin - Bourg - en village
    Titre courant :
    Bourg de Tournon-Saint-Martin
    Description :
    Le bourg de Tournon-Saint-Martin, arcbouté à l’extérieur d’un coude de la Creuse, est situé au pied contact avec celui de Tournon-Saint-Pierre. Cet ensemble topographique est traversé par le cours du Suin
    Illustration :
    Limite des bourgs de Tournon-Saint-Pierre et Tournon-Saint-Martin, 1798. (Archives départementales
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    Turons. Tournon (certainement Tournon-Saint-Pierre) est mentionné, en tant que vicus (petite (Clouzot 1905, appendice n°3). Tournon-Saint-Martin et Tournon-Saint-Pierre formaient, peut-être dès le demeuraient deux paroisses distinctes (Péricard 2005, p.771). La paroisse et église de Saint-Martin existaient 1630 par le baron de Preuilly inclut deux bourgs distincts : le « Grand Tournon » (Saint-Martin) et le « Petit Tournon » (Saint-Pierre) (Plaux 2013). Tournon-Saint-Martin connaît alors un développement (Archives départementales de l'Indre, F 1161). Vers 1800, le bourg de Saint-Martin de Tournon est décrit milieu du 19e siècle, Tournon-Saint-Martin connaît un développement urbain, démographique et économique se multiplient dans la seconde moitié du 19e siècle. Le bourg de Tournon-Saint-Martin accueille ainsi
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - en village
    Référence documentaire :
    Limite des bourgs de Tournon-Saint-Pierre et Tournon-Saint-Martin, 1798. (Archives départementales Archives départementales de l'Indre, 1 M 134. Tournon-Saint-Martin, « minutes » du mémoire Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte Archives départementales de l'Indre, F 116. Fonds Eugène Hubert : canton de Tournon-Saint-Martin. PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • Maison (5 place Saint Denis)
    Maison (5 place Saint Denis) Amboise - 5 place Saint-Denis - en ville
    Titre courant :
    Maison (5 place Saint Denis)
    Description :
    La façade qui avançait sur la place Saint-Denis a été reconstruite en retrait dans un style propre l'enceinte, est proche de celles du 40 place Michel Debré ou du 12 rue Newton.
    Illustration :
    Vue générale du 5 place Saint-Denis : la façade porte une croupe résultant d'un alignement du XIXe
    Historique :
    Cette maison, sise au faubourg Saint-Denis, a connu des travaux d'alignement de sa façade au XIXe
    Localisation :
    Amboise - 5 place Saint-Denis - en ville
  • Ensemble de trois maisons (46 rue Victor Hugo)
    Ensemble de trois maisons (46 rue Victor Hugo) Amboise - 46 rue Victor-Hugo - en ville
    Description :
    celui du 8 ou du 52 place Michel Debré, les deux bâtiments de la parcelle auraient ainsi été séparés par aurait été une porte ouvrant sur la galerie joignant les deux maisons, comme aux 8 et 52 place Michel poinçon et aux arbalétriers, disposition déjà rencontrée au 46 place Michel Debré. La seconde maison La Saint-André à gauche et un hourdis de briques soigné. La largeur moyenne des bois employés est de 14 cm Saint-André forment le niveau du surcroît. Les dispositions de la charpente à fermes et à pannes sont en
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Annexe :
    , dans son étude préalable, en vue de la restauration des façades du Clos Lucé, Arnaud de Saint-Jouan remplage de la baie fut remplacé par un autre remplage à trilobes. Arnaud de Saint-Jouan en conclut que partie haute, sa sculpture de frise d'encadrement à l'angle gauche ; la statue de saint Sébastien (non les appuis des baies, sur la base de l'emplacement de la statue de Saint-Sébastien. Dans un encart de feuilles vertes et un fond rouge. La statue du saint Sébastien, située au-dessus de la chapelle est
    Historique :
    Charles VIII, le Clos-Lucé revint à son cousin, le capitaine Louis de Luxembourg, comte de Saint-Pol , conformément à son souhait dans « ladicte église Saint-Florentin, par le collège de ladicte église ». Il s'agit « LEONARDUS VINCIUS ». Les restes présumés furent alors transférés dans la chapelle Saint-Hubert du château Ier. En 1583, le Clos serait revenu par héritage à Michel de Gast, gouverneur d'Amboise. Au début du , Madame Jameron des Fontenelles céda le Clos-Lucé à la famille Saint-Bris qui depuis l'entretient. C'est à
  • Maison (41 rue Nationale ; rue du Petit-soleil)
    Maison (41 rue Nationale ; rue du Petit-soleil) Amboise - 41 rue Nationale rue du Petit-soleil - en ville
    Description :
    -entraits par l'intermédiaire d'assemblages à double queue d'aronde. Des croix de Saint-André assurent la 38 place Michel Debré, un petit logis datant des 13e ou 14e siècles. La galerie est constituée d'un
  • Hôtel (9 rue Victor-Hugo ; 11 rue Victor-Hugo)
    Hôtel (9 rue Victor-Hugo ; 11 rue Victor-Hugo) Amboise - 9 rue Victor-Hugo 11 rue Victor-Hugo - en ville
    Description :
    pierre de taille, comme celle du 1 mail Saint-Thomas par exemple. Aujourd'hui l'édifice, dont le pignon donne sur la place Michel Debré, présente un plan de 7,70 m de large sur 16,20 m de long, mais divisée en quatre sections. Quatre croix de Saint-André assurent la cohésion des faîtes. Dès l'origine
  • Bourg de Martizay
    Bourg de Martizay Martizay - Bourg - en village
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    ", notamment à Saint-Romain (Voisin, 1874). Cet important site paraît s’étendre sur plusieurs hectares dans
    Référence documentaire :
    PROVOST, Michel, COULON, Gérard, HOLMGREN, Jean. Carte archéologique de la Gaule, l'Indre. Paris SOUBRIER, Jean-Louis, MARQUET, Jean-Claude. Site archéologique de Saint-Romain. Cahiers Historiques
  • Rue des Carmes
    Rue des Carmes Orléans - rue des Carmes - en ville
    Texte libre :
    Saint-Aignan, soit la partie est du castrum. Ce n'est que suite à la décision du duc d'Orléans futur parallèles à la Loire : la rue de la Turcie-Saint-Laurent (a), un axe composé des rues Saint-Laurent, de la tracé en arc de cercle avant de se scinder en fourche (actuelles rues Porte Madeleine et Porte Saint
    Référence documentaire :
    LAMBERT-BRESSON, Michèle. La réalisation et l'application des plans d'alignement au XIXe siècle POUVREAU, Pascale. Orléans : quartier Saint-Euverte. Orléans : SRA-Centre, AREP-Centre, 1990. 2 Maximes et exemples d'architecture du frère Sébastien Chaitegnay, dit de Saint-Aignan. Bulletin de la MAZUY, Laurent, MICHEL, Philippe, BARRAY, Caroline, et al. Jeu de plans. Atlas archéologique
1