Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
  • Fondettes, lycée de Tours-Fondettes Agrocampus : statue de femme
    Fondettes, lycée de Tours-Fondettes Agrocampus : statue de femme Fondettes - La Plaine
    Auteur :
    [sculpteur] Saint-Olive Michel
    Historique :
    La candidature du sculpteur Michel Saint-Olive a été retenue pour la réalisation d'une décoration
    Référence documentaire :
    KOHN, Marc-Arthur (dir.). Michel Saint-Olive, sculptures. Catalogue de Vente. Paris : Marc-Arthur , Équipement ; candidature du sculpteur Saint-Olive (1965-1979 et s.d.).
  • Sours, lycée agricole de Chartres-La Saussaye : statue de femme
    Sours, lycée agricole de Chartres-La Saussaye : statue de femme Sours - La Saussaye - isolé
    Auteur :
    [sculpteur] Saint-Olive Michel
    Inscriptions & marques :
    signature : SAINT OLIVE.
    Historique :
    Michel Saint-Olive, sculpteur à Paris, est désigné en 1969 par le Chef de service de l'enseignement
    Référence documentaire :
    KOHN, Marc-Arthur (dir.). Michel Saint-Olive, sculptures. Catalogue de Vente. Paris : Marc-Arthur de programme pour l'oeuvre de Saint-Olive, 20 mars 1970.
  • Chenonceaux : chapelle du château de Chenonceau, verrières
    Chenonceaux : chapelle du château de Chenonceau, verrières Chenonceaux - rue du Château - en village
    Description :
    ) - baie 2 : Saint Michel terrassant le démon (M. Ingrand, Paris, 1954) ; Anges en prière (tympan, vestiges ) ; Anges en prière (tympan, vestiges du 16e s.) - baie 1 : Saint Jean-Baptiste (M. Ingrand, Paris, 1954 du 16e s.) - baie 3 : Saint Thomas (M. Ingrand, Paris, 1954) - baie 4 : Saint Antoine (M. Ingrand , Paris, 1954) ; Anges en prière (tympan, vestiges du 16e s.) - baie 5 : Saint Louis rendant la justice (M . Ingrand, Paris, 1954) - baie 6 : Chasse de saint Hubert (M. Ingrand, Paris, 1954) ; Anges en prière
    Illustration :
    Chenonceaux, chapelle du château de Chenonceau, baie 2 : saint Michel, anges en prière Chenonceaux, chapelle du château de Chenonceau, baie 1 : saint Jean-Baptiste Chenonceaux, chapelle du château de Chenonceau, baie 3 : saint Thomas. IVR24_20143702230NUC2A Chenonceaux, chapelle du château de Chenonceau, baie 4 : saint Antoine, anges en prière Chenonceaux, chapelle du château de Chenonceau, baie 5 : saint Louis rendant la justice Chenonceaux, chapelle du château de Chenonceau, baie 6 : Chasse de saint Hubert, anges en prière
    Représentations :
    saint Michel terrassant le démon saint Jean-Baptiste saint Antoine saint Thomas saint Louis saint Hubert
    Historique :
    de la chapelle, dont il conserve, au moins en partie, l'iconographie : saint Michel et saint Jean le cas de saint Thomas (baie 3), patron du commanditaire, et de saint Antoine (baie 4), qui évoque lui maire de Tours. L'ensemble est complété par les évocations de saint Louis et de saint Hubert
  • Centre paroissial Saint-Paul
    Centre paroissial Saint-Paul Tours - Quartier du Sanitas - place Saint-Paul - en ville - Cadastre : 2010 CV 311
    Titre courant :
    Centre paroissial Saint-Paul
    Description :
    L'ensemble comprend deux bâtiments : l'église Saint-Paul proprement dite, ainsi qu'un bâtiment dit direction du Sud du boulevard de Lattre-de-Tassigny, l'église Saint-Paul ne présente toutefois pas de
    Vocables :
    Saint-Paul
    Auteur :
    [architecte] Marconnet Michel [architecte] Vallée Michel
    Historique :
    , l'architecte Michel Marconnet étant chargé de son étude. Elle fut consacrée le 7 octobre 1962. Les plans de , Michel Vallée, Jacques Boille, Jean et Michel Marconnet. Le permis de construire fut accordé le 22 août 1969, la chapelle Saint-Paul étant consacrée le 17 avril 1972, après l'achèvement de l'ensemble du
    Localisation :
    Tours - Quartier du Sanitas - place Saint-Paul - en ville - Cadastre : 2010 CV 311
  • Bourg : cimetière (rue de Douadic)
    Bourg : cimetière (rue de Douadic) Tournon-Saint-Martin - Bourg - rue de Douadic - en village - Cadastre : 2013 E 216, 217
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Bourg - rue de Douadic - en village - Cadastre : 2013 E 216, 217
    Référence documentaire :
    Archives départementales de l'Indre, 2 O / 224 / 10. Tournon-Saint-Martin, administration communale p.187-188 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel
  • Pont de Tournon-Saint-Martin
    Pont de Tournon-Saint-Martin Tournon-Saint-Martin - Le Pont - isolé - Cadastre : Le pont est implanté sur deux communes : Tournon-Saint-Martin et Néons-sur-Creuse.
    Titre courant :
    Pont de Tournon-Saint-Martin
    Description :
    Le pont enjambe la Creuse et relie les communes de Tournon-Saint-Martin et de Néons-sur-Creuse
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Le Pont - isolé - Cadastre : Le pont est implanté sur deux communes : Tournon-Saint-Martin et Néons-sur-Creuse.
    Référence documentaire :
    CLAVEL, Jacques, PLAUX, Michel. Les différents ponts sur la Creuse à Tournon-Saint-Martin. Bulletin Le pont métallique sur la Creuse et ses abords. Tournon-Saint-Martin : Édition Gousset buraliste Municipal de Tournon-Saint-Martin. N° 10, septembre 1985. p.51-53 GONTIER, J.-Y. Histoire de Tournon-Saint-Martin. Châteauroux : Conseil général de l'Indre p. 234 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel
  • Îlot P
    Îlot P Tours - Quartier sinistré nord - rue des Halles rue Nationale rue Néricault-Destouches rue des Déportés - en ville - Cadastre : 2010 DZ 166 à 194
    Auteur :
    [architecte] Marconnet Michel
    Historique :
    accélérée. En février 1956, les architectes Jean et Michel Marconnet dressent les plans généraux de l'îlot
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel Association syndicale reconstruction. Tours Nord. Îlot P / Jean et Michel Marconnet. 1:200. 18 Parcelle 223b. Îlot P. Porche côté sud et Parcelle 224. Îlot P. Porche côté nord / Jean et Michel
  • Promenade des quais du Foix et Ulysse-Besnard
    Promenade des quais du Foix et Ulysse-Besnard Blois - rive droite - quai du Foix quai Ulysse-Besnard - en ville - Cadastre : 2011 CX non cadastré 2011 E non cadastré domaine public
    Annexe :
    l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Coutances et de Saint-Malo et collabora également à celle de Rouen. Il mena en outre une étude pour la Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
  • Tours : séminaire, puis école de garçons, actuellement lycée Paul Louis Courier (2 place Grégoire-de-Tours)
    Tours : séminaire, puis école de garçons, actuellement lycée Paul Louis Courier (2 place Grégoire-de-Tours) Tours - 2 place Grégoire-de-Tours - en ville - Cadastre : 1836 B 359,360 1970 DW 271,272,273
    Annexe :
    Balzac, écrite en 1832, où Mlle Sophie Gamard logeait des prêtres. Michel Laurencin, agrégé d'histoire
    Référence documentaire :
    WYCKE, Gilbert. Du Cloître Saint-Gatien au lycée Paul-Louis Courier, permanences et transformations p. 258-259 LAURENCIN, Michel. La restauration catholique sous l'Empire et les Bourbon. In Histoire , intellectuelle et religieuse depuis saint Martin jusqu'à nos jours. Tours, tome 3, 1918. WYCKE, Gilbert (dir.) Le lycée Paul-Louis Courier : un établissement centenaire. Saint-Cyr-sur
  • Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source
    Orléans : jardin d’agrément dit parc floral de la Source Orléans - Avenue du Parc floral - en ville - Cadastre : 2018 EI 28, 61
    Auteur :
    [auteur commanditaire] Saint-John Henri
    Représentations :
    Collamarini, La Tontine d’Eric Renault, Les Amants bleus de Woolfhart, Les Portes de Michèle Saint-Rémy et Le
    Historique :
    depuis les terrasses du château. Entre 1712 et 1734, Catherine Guymont épouse séparée de Michel Bégon , loue le domaine de la Source par bail à vie à Henri Saint-John, vicomte de Bolingbroke, alors en exil
    Contributeur :
    Redacteur Quentin Michèle
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois Blois - en ville
    Annexe :
    ligne passant au-dessus de la recette municipale (rue du Mail) pour aboutir au Carrefour Saint-Michel . Le côté ouest de cette figure à peu près géométrique partirait du Carrefour Saint-Michel, suivrait la le Val de Loire, à Saint-Denis-sur-Loire. Il eut dès cette époque une expérience à Blois : architecte entreprises. La critique a particulièrement salué les sièges sociaux de Saint-Gobain à Neuilly (1962) et de la constructive se poursuivit à Blois avec la conception de la piscine du quai Saint-Jean, en collaboration avec rue du Poids-du-Roi, la rue des Trois-Clefs, la rue Saint-Martin, la terrasse du Château prise à sa rue Saint-Lubin et se terminerait par la rue Robert-Houdin.» , J, H, Q et S. Il fut également à l'origine des plans d'équipements comme la piscine du quai Saint l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec
    Illustration :
    Vues de Blois avant-guerre le le carrefour de la rue Saint-Martin et de la rue du Commerce Ruines, au fond la couverture du Théâtre et de l'église Saint-Nicolas, été 1940. (Archives Ruines dans la rue du Commerce en direction du pont. A droite, les rues Saint-Martin et François
    Texte libre :
    Commerce au début XVIIIe, fut perdue. En particulier dans ce secteur, la rue Saint-Lubin, une des plus ville sur le Mail, le quai Villebois-Mareuil, la Place saint-Honoré et à l'emplacement du collège
    Référence documentaire :
    BELLENGER, S. (dir.), GUIGNARD, B., DUSSEAUX, S. Cimetière Saint-Saturnin. Catalogue des ERMAKOFF, Thierry , MELOT, Michel. Blois, une étrange douceur. Paris : Editions Autrement GIRAULT, Marcel. Le Bombardement du 16 juin 1940 et ses conséquences pour l'église Saint-Nicolas de Maître Jacques Damon, rue Saint-Martin. 1943-1960. Châteaudun, Vendôme, Saint-Lubin et Herbault, la cité doit dans l'avenir subir une profonde évolution. La
  • Quartier Rétif ou quartier de l'ancienne prison, dit îlot B
    Quartier Rétif ou quartier de l'ancienne prison, dit îlot B Blois - rive droite - rue des Remparts rue Trouessard rue des Cordeliers rue Claude-Robin rue d' Angleterre - en ville - Cadastre : 2010 DO 13 2010 DO 513 2010 DO 527, 528 2010 DO 558 2010 DO 611 à 615 2010 DO 617 2010 DO 620, 621 2010 DO 697
    Annexe :
    entreprises. La critique a particulièrement salué les sièges sociaux de Saint-Gobain à Neuilly (1962) et de la constructive se poursuivit à Blois avec la conception de la piscine du quai Saint-Jean, en collaboration avec l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Coutances et de Saint-Malo et collabora également à celle de Rouen. Il mena en outre une étude pour la Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
    Référence documentaire :
    p.18-20. BELLENGER, S. (dir.), GUIGNARD, B., DUSSEAUX, S. Cimetière Saint-Saturnin. Catalogue des
  • Areines : lycée et collège agricole, lycée agricole de Vendôme (Vallée-du-Loir)
    Areines : lycée et collège agricole, lycée agricole de Vendôme (Vallée-du-Loir) Areines - Vallée-du-Loir - - en écart - Cadastre : ZA 130
    Annexe :
    ) et Michel Marconnet (Tours) associés, demande de permis de construire, le 3 avril 1965, extraits
    Auteur :
    [architecte] Marconnet Michel
    Historique :
    coopératif et mutualiste en Loir-et-Cher. L'architecte parisien André Aubert et le tourangeau Michel agricole pédagogique (qui a remplacé en 2015 la ferme de Saint-Maurice située à Lamotte-Beuvron), en
  • Jardin de Beaune-Semblançay
    Jardin de Beaune-Semblançay Tours - Quartier sinistré nord - jardin de Beaune-Semblançay - en ville - Cadastre : 2010 DY 187
    Annexe :
    . C'est la partie la plus ancienne de l'hôtel patrimonial des de Beaune. Contre l'ancienne église Saint du carroi où Jacques de Beaune avait fait élever sa grâce exquise, digne de Michel Colombe. Ce square
    Référence documentaire :
    ill. p. 75, 78 CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint
  • Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33)
    Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33) Tours - Quartier du Sanitas - en ville
    Texte libre :
    complet de ses ateliers de maintenance du matériel à Saint-Pierre-des-Corps, où se trouvaient déjà première pierre n'étant toutefois officiellement posée que le 29 juin par Michel Debré, alors Garde des d'autre de l'avenue Saint-Lazare, et une au sud-ouest, près de la ligne SNCF de Bordeaux. Les cinq tours
  • Tours : lycée Descartes (10 rue des Minimes)
    Tours : lycée Descartes (10 rue des Minimes) Tours - 10 rue des Minimes - en ville - Cadastre : 1836 C 704,705 1972 DW 55,56,59
    Illustration :
    Plan du séminaire Saint-Charles vers 1785. IVR24_20153700344NUC
    Historique :
    Le lycée Descartes est construit à l'emplacement de l'ancien séminaire Saint-Charles acquis par
    Référence documentaire :
    LAURENCIN, Michel. Le lycée Descartes. Histoire d'un établissement d'enseignement à Tours (1807 , intellectuelle et religieuse depuis saint Martin jusqu'à nos jours. Tours, tome 2, 1918 ; tome 3.
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours Tours - en ville
    Description :
    limitrophes, Saint-Symphorien et Sainte-Radegonde, les limites urbaines ont été repoussées bien au-delà de la et du bois de Grandmont par les communes de Joué-lès-Tours et de Saint-Avertin a également permis
    Texte libre :
    patrimoniaux : Hôtel Goüin pour le premier, église Saint-Julien pour le deuxième, façade de l'Hôtel de Beaune au déménagement des infrastructures ferroviaires à Saint-Pierre-des-Corps. S'inscrivant dans la
    Référence documentaire :
    M. Vincent Auriol remet aujourd'hui la Croix de Guerre à Tours et Saint-Pierre-des-Corps. La CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire p. 316-330 LUSSAULT, Michel. La pesanteur d'un modèle : l'échec du plan Dorian de reconstruction de LUSSAULT, Michel. Tours, images de la ville et politique urbaine. Tours : Maison des sciences de la LUSSAULT, Michel (dir.). Tours, des légendes et des hommes. Paris : Ed. Autrement, 2001.
  • Imprimerie Mame, actuellement École des beaux-arts (49 boulevard Preuilly)
    Imprimerie Mame, actuellement École des beaux-arts (49 boulevard Preuilly) Tours - Quartier sinistré nord - 49 boulevard Preuilly - en ville - Cadastre : 2010 EL 33
    Référence documentaire :
    p. 7 RAGON, Michel. Les Artistes embellissent les usines. Les Echos, 30 janvier 1963. p. 73, 106-107 CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint
1