Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 7 sur 7 - triés par pertinence
  • Soudun : château et ferme
    Soudun : château et ferme Néons-sur-Creuse - Le Soudun - en village - Cadastre : 2015 D 143, 144, 145, 146 1812 D 394, 390
    Description :
    sud-est du château se dresse la chapelle castrale Sainte-Marie-Madeleine d’Issoudun. Le bâtiment Prinçais situées à Tournon-Saint-Martin (cf. dossier IA36008039).
    Illustration :
    -Saint-Martin). IVR24_20133601296NUC2A
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    sujet d’une dîme perçue par l’abbaye Sainte-Croix d’Angles (Archives départementales de l'Indre, F 1208 , la chapelle dépendait de l’abbaye de Saint-Cyran-en-Brenne, au même titre que le prieuré (disparu) de
    Référence documentaire :
    Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional PLAUX, Michel. [Histoire du château du Soudun]. Inédit. sans date, 4 p.
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Description :
    Le donjon est assis dans la haute cour du château Saint-Jean. De plan rectangulaire, son emprise au
    Illustration :
    Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest (19e siècle). IVR24_20152800494NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB Château Saint-Jean et Donjon, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800012NUC4A
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Donjon du château Saint-Jean [...] / Jacottet d'après Boulez. Imprimerie Becquet, 19e siècle Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Restes du château Saint-Jean / Timoléon Hebert. 1854. Gravure. (Bibliothèque municipale de Chartres Élévations, façades du donjon, château Saint-Jean / Société d'études et de travaux ALBERTINI, Édith. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Étude sur la tour maîtresse au temps p.169. BUBENICEK, Michelle. Quand les femmes gouvernent. Droit et politique au XIVe siècle du château Saint-Jean], 2004. MATAOUCHEK, Victorine. Le donjon du château Saint-Jean, à Nogent-Le-Rotrou. Étude d'évaluation
  • Moulin : moulin
    Moulin : moulin Tournon-Saint-Martin - Le Moulin - - en village - Cadastre : 2013 AB 150
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Historique :
    Sainte-Croix d'Angles : " (…) Molendina de Tornum, de Berault (…) " (Archives départementales de l'Indre
    Localisation :
    Tournon-Saint-Martin - Le Moulin - - en village - Cadastre : 2013 AB 150
    Référence documentaire :
    Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte Vue de la Creuse et de ses abords. Tournon-Saint-Martin : Édition Gousset buraliste, [ca 1913]. 1 Vue de la Creuse et de ses abords. Tournon-Saint-Martin : Édition Gousset buraliste, [ca 1907]. 1 Vue de la Creuse et de ses abords. Tournon-Saint-Martin : Édition Gousset buraliste, [ca 1908]. 1 Vue de la Creuse et de ses abords. Tournon-Saint-Martin : Maison Rolland, horlogerie-bijouterie p. 225 PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel PLAUX, Michel. Les grandes dates de l'histoire Tournonaise, les fiefs tournonais. Bulletin Municipal de Tournon-Saint-Martin. N°14, septembre 1986, n°15, décembre 1986.
  • Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers)
    Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 5 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 B 109, 110 1812 B 563 à 570
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Référence documentaire :
    p. 78 LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Illustration :
    Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, vuedu donjon et du châtelet d'entrée L'Abbaye Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier. IVR24_20132800122NUC4A La porte de l'abbaye Saint-Denis et l'église paroissiale Saint-Laurent. IVR24_20132800096NUC4A Eglise paroissiale Saint-Hilaire (choeur, abside et clocher fin du 12e siècle début du 13e siècle Maison Saint-Étienne, détruite, 2 rue du Paty. Vue ancienne et aquarelle. IVR24_20172800715NUCA
    Texte libre :
    dédicace des églises Saint-Étienne et Saint-Hilaire, toutes deux attestées au 11e siècle, suggère une droit de sépulture lié à l’église Saint-Hilaire en 1031, qui suggère son statut d’église paroissiale. Le . Le castrum et le monastère Saint-Denis (11e siècle) Le château de Geoffroy III, loin de se réduire à autonomie. C’est certainement une des raisons qui le pousse à fonder l’abbaye de Saint-Denis. Conscient de dynastique célébrant sa famille. La création du bourg monastique de Saint-Denis représente le dernier élément siècle, au-delà du château Saint-Jean, du prieuré Saint-Denis et de leurs bourgs, des établissements . Le château Saint-Jean est alors le siège du pouvoir administratif et judiciaire des Rotrou : l’adoption du modèle de la tour-palais en est une illustration. Le prieuré Saint-Denis exerce un contrôle léproserie Saint-Lazare, le chapitre Saint-Jean et la Maison-Dieu. La création du vicus novus et la manne combattent (castrum), ceux qui prient (le prieuré Saint-Denis) et ceux qui travaillent (marché). Elle peut
    Historique :
    -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le monastère Saint-Denis qui donne lieu à la création d’un bourg du même nom. Le bourg neuf qui fait suite à la construction du pont Saint-Hilaire, passage propice à l’installation d’un pôle économique (Marchés
    Référence documentaire :
    DE BOÜARD, Michel. Le château de Caen. Caen : Centre de recherches archéologiques médiévales, 1979 Saint-Jean], 2004. -Gaillard, Chambois, Fécamp, Notre-Dame de Gravenchon (Fontaine-Saint-Denis), Grimbosq (Olivet), Mirville , Grosley (Le Pin), le Plessis-Grimoult, Condé-sur-Huisne (Rivray), Saint-Sauveur-le-Vicomte et DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris : Imprimerie de JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. MATAOUCHEK, Victorine. Le château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou. Rapport de fouilles. 1998. , Dominique, LAUWERS, Michel, MAZEL, Florian, et al. Cluny : les moines et la société au premier âge féodal MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé
  • Chartres : cathédrale Notre-Dame
    Chartres : cathédrale Notre-Dame Chartres - 16 cloître Notre-Dame - en ville - Cadastre : 1985 AB 23
    Description :
    nord, communicant par un couloir avec le déambulatoire et éclairée par trois baies. La chapelle Saint
    Illustration :
    Clochette de basilique frappée de la Sainte chemise, ancien emblème du chapitre Vue du déambulatoire, côté sud. A gauche, l'escalier d'accès à la chapelle Saint-Piat ; à droite Le chevet et la chapelle Saint-Piat à gauche. IVR24_20052800013VA Crypte, galerie Saint-Jean-Baptiste (galerie sud). IVR24_19982800161XA La chapelle Saint-Piat reliée à la cathédrale par l’escalier à gauche ; située à l'étage inférieur
    Texte libre :
    édifice modeste dont seul est conservé le caveau Saint-Lubin, dont le plan et l'orientation ont déterminé qui l'abrite est surélevé d'un niveau pour accueillir la chapelle Saint-Piat, destinée à l'ostentation des reliques du saint, qui font l'objet de dévotions et de pèlerinages anciens. La construction débute cathédrale est élevée par le Saint-Siège à la dignité honorifique d'Insigne basilique, en raison de , quant à elle, arriver à son terme en 2022. La restauration extérieure de la chapelle Saint-Piat et de la
    Représentations :
    vie du Christ vie de la Vierge personnage biblique personnage profane saint Evangéliste Apôtre roi
    Historique :
    d'une crypte en forme de fer à cheval, implantée au-dessus du caveau Saint-Lubin de l'édifice édifié -dessus de celle-ci, entre environ 1327 et 1356, celle de la chapelle Saint-Piat, destinée à accueillir les reliques du saint. A partir de 1417, la chapelle de Vendôme est élevée par Geoffroy Sevestre entre
    Référence documentaire :
    AUBOUIN, Michel. Une Histoire de la Beauce. Chambray-lès-Tours : C.L.D., 1995. Triomphe de la Sainte Vierge dans l’église de Chartres, dessinées par N. de Larmessin en 1697). Rennes : F JAMES, John. Les Maîtres constructeurs de Chartres. Chartres : Jean-Michel Garnier, 1991. LENIAUD, Jean-Michel. Les Cathédrales au XIXe siècle (étude du service des édifices diocésains saints-Forts. Paris : E. Leroux, 1902. PINSARD, Michel (dir). La Grâce d'une cathédrale - Chartres. Paris : La Nuée Bleue, 2013. Souvenirs de la Fête solennelle de Sainte-Enfance célébrée à la cathédrale de Chartres. Chartres VILLETTE, Jean. Les Portails de la cathédrale de Chartres. Chartres : Jean-Michel Garnier, 1994. MERLET, Lucien. Lettres de saint Yves. Mémoires de la SAEL, tome VIII, Chartres, 1885.
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Annexe :
    siècle. C'est une miniature de la fin du XVe siècle conservée à Saint-Pétersbourg, représentant Charles
    Illustration :
    Vue du parc du château, à l'arrière-plan, la chapelle Saint-Hubert. IVR24_20083700149NUCA VIII sur les jardins et la chapelle Saint-Hubert. IVR24_20083700148NUCA
    Texte libre :
    contemporaines des XIIe-XIIIe siècles. L'église collégiale et paroissiale Saint-Florentin fut édifiée dans la 1474, débuta une seconde campagne : Louis XI entreprit la construction de la chapelle du Saint-Sépulcre assise dans la structure qui servit par la suite de soubassement à la chapelle Saint-Hubert de Charles donjon la chapelle Saint-Hubert, édifiée à l'aplomb de la chapelle du Saint-Sépulcre. Si la date exacte , et auquel cas pourquoi faire édifier la chapelle Saint-Hubert, ou avait-il, au contraire, prévu de piliers ». Nous ajoutons à cette liste la chapelle du logis Saint-Ouen de Rouen édifiée pour Antoine chapelle du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins d'Amboise et la chapelle du logis Saint-Ouen à . Pourtant le rapprochement entre les tours cavalières et le château Saint-Ange de Rome, tant pour la rampe , les deux grandes rues longeant le promontoire castral (la rue de la Concorde et la Place Michel Debré
    Historique :
    Carroire d'Amboise. Lisois possédait alors la plus grande partie de la ville qui allait de Saint-Denis au faire ériger en paroissiale la collégiale Saint-Florentin, construite autour de 1030 par Foulques Nerra d'Amboise. Au cours de ces luttes la ville fut incendiée, tout comme l'église Saint-Florentin en 1069 ; le la basse-cour, dans laquelle fut construite dès 1030 Saint-Florentin. L'habitat de la famille Garçonnet et un logis côté ville jouxtant la chapelle Saint-Hubert. Amboise est désormais la résidence Tours ou du Plessis-lès-Tours. Il demande que Saint-Florentin ne soit plus paroissiale mais uniquement royale quitte définitivement le château qui n'est plus alors habité que par les chanoines de Saint
    Référence documentaire :
    . (Bibliothèque municipale de Tours : L.B. Amboise : Château. Saint-Hubert chapelle ; est. 5, Ic. 485). XVe siècle. (Bibliothèque royale de Russie, Saint-Pétersbourg : ms. fr. Fv IV N 7, f°1). Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par restaurations au château d'Amboise (1869) ; comptes de restaurations de la chapelle Saint-Hubert au château dommages de guerre à réaliser au château d'Amboise : chapelle Saint-Hubert, tour Garçonnet, pavillon des restaurations de la chapelle Saint-Jean (1963). , aménagement du parvis du château et des abords de l'église Saint-Florentin. 1993. , 1927, 1954, 1957 et 1958 : chapelle Saint-Hubert, logis Charles VIII-François Ier, logis sur Loire et Penthièvre, porte de la tour Heurtault, tour des Minimes et chapelle Saint-Hubert. (Médiathèque de Saint-Hubert, porte de la tour Heurtault, fouille pratiquée au pied du mur de la galerie au sud entrée
1