Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis ferme, actuellement maisons Brunelles - Le Moulin d'Arcisses - en écart - Cadastre : 1811 A 33, 37 1992 A 29
    Titre courant :
    Moulin d'Arcisses : prieuré Saint-Vincent, puis abbaye royale Notre-Dame du Val d'Arcisses, puis
    Vocables :
    saint Vincent
    Observation :
    saint Benoît et de sainte Scholastique dans l'église paroissiale de Margon ; le bénitier, transformé en fonts baptismaux, dans l'église paroissiale de Coudreceau et les reliques de saint Alexandre dans
    Historique :
    clunisiens de Saint-Denis de Nogent, persuade son fils de révoquer sa donation. En échange, le comte donne à monastère. Cinq années plus tard, face l'obstination des moines de Saint-Denis, Bernard doit partir hors de la règle de saint Benoît, est fondée en 1114. A son retour des campagnes d'Espagne, Rotrou III décide vocable de saint Vincent y est édifié. En 1225, Guillaume de Bellême, comte du Perche, érige le prieuré en
    Référence documentaire :
    ., RIOULT, Michel. La métallurgie normande, XIIe - XVIIe siècles. La révolution du haut fourneau. Caen JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton. Tome II. Saint-Cyr-sur-Loire
  • Présentation de la commune de Brunelles (Arcisses depuis 2019)
    Présentation de la commune de Brunelles (Arcisses depuis 2019) Brunelles
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1811, section E2 : emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Gilles (détruite Église paroissiale Saint-Martin. IVR24_20082800301NUCA
    Texte libre :
    Bas Moyen Age, les seigneurs de Brunelles sont tenus à la garde et à la défense du château Saint-Jean saint Bernard, elle dépend durant très longtemps de l'abbaye de Thiron. D'abord abbaye d'hommes, elle de Champrond-en-Perchet) est jointe à celle de Brunelles et les chapelles Saint-Gilles et de la
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, B 2564. Déclaration du chapitre de Saint-Jean de Nogent-le Archives départementales d'Eure-et-Loir, 1 O 184. Plan et élévation de l'église paroissiale Saint ., RIOULT, Michel. La métallurgie normande, XIIe - XVIIe siècles. La révolution du haut fourneau. Caen p. 79-84. JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton. Tome II. Saint-Cyr-sur
1