Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Ensemble d'immeubles du Mail Clouseau dit îlot C
    Ensemble d'immeubles du Mail Clouseau dit îlot C Blois - rive droite - mail Clouseau rue Porte-Clos-Haut rue des Rouillis rue du Père-Brottier - en ville - Cadastre : 2011 DO 96 à 105 2011 DO 134 2011 DO 763
    Annexe :
    le Val de Loire, à Saint-Denis-sur-Loire. Il eut dès cette époque une expérience à Blois : architecte , J, H, Q et S. Il fut également à l'origine des plans d'équipements comme la piscine du quai Saint l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Coutances et de Saint-Malo et collabora également à celle de Rouen. Il mena en outre une étude pour la Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
    Texte libre :
    furent éparpillés dans la ville puisque leurs ateliers furent eux reconstruits en Vienne, rue Sainte-Anne
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois Blois - en ville
    Annexe :
    ligne passant au-dessus de la recette municipale (rue du Mail) pour aboutir au Carrefour Saint-Michel . Le côté ouest de cette figure à peu près géométrique partirait du Carrefour Saint-Michel, suivrait la le Val de Loire, à Saint-Denis-sur-Loire. Il eut dès cette époque une expérience à Blois : architecte entreprises. La critique a particulièrement salué les sièges sociaux de Saint-Gobain à Neuilly (1962) et de la constructive se poursuivit à Blois avec la conception de la piscine du quai Saint-Jean, en collaboration avec rue du Poids-du-Roi, la rue des Trois-Clefs, la rue Saint-Martin, la terrasse du Château prise à sa rue Saint-Lubin et se terminerait par la rue Robert-Houdin.» , J, H, Q et S. Il fut également à l'origine des plans d'équipements comme la piscine du quai Saint l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec
    Illustration :
    Vues de Blois avant-guerre le le carrefour de la rue Saint-Martin et de la rue du Commerce Ruines, au fond la couverture du Théâtre et de l'église Saint-Nicolas, été 1940. (Archives Ruines dans la rue du Commerce en direction du pont. A droite, les rues Saint-Martin et François
    Texte libre :
    Commerce au début XVIIIe, fut perdue. En particulier dans ce secteur, la rue Saint-Lubin, une des plus ville sur le Mail, le quai Villebois-Mareuil, la Place saint-Honoré et à l'emplacement du collège
    Référence documentaire :
    BELLENGER, S. (dir.), GUIGNARD, B., DUSSEAUX, S. Cimetière Saint-Saturnin. Catalogue des ERMAKOFF, Thierry , MELOT, Michel. Blois, une étrange douceur. Paris : Editions Autrement GIRAULT, Marcel. Le Bombardement du 16 juin 1940 et ses conséquences pour l'église Saint-Nicolas de Maître Jacques Damon, rue Saint-Martin. 1943-1960. Châteaudun, Vendôme, Saint-Lubin et Herbault, la cité doit dans l'avenir subir une profonde évolution. La
1