Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Blois : les hôtels particuliers
    Blois : les hôtels particuliers Blois
    Illustration :
    Hôtel détruit. Façade nord. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint-Jean. IVR24_19914100551V
    Texte libre :
    titulaires de charges importantes, Jean François de Cardonne et Michel Gaillard, généraux des finances de place Saint-Louis, tandis que l'hôtel qui porte ce nom, rue Pardessus, n'a pu leur être attribué (75 regroupés sur les pentes du coteau en contrebas de l'église Saint-Solenne, entre les rues du Puits-Chatel un passage suspendu ; entre les deux corps, qui donnent, l'un sur le cimetière Saint-Solenne, l'autre Beauvoir et Saint-Honoré, où la dénivellation est fortement marquée du nord au sud et d'est en ouest, la
  • Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville
    Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
    Illustration :
    Projet de rampe reliant la terrasse de l'évêché au Mail Saint Jean (non réalisé Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19914100306XA Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19864100084X Portail donnant sur la place Saint Louis. IVR24_19874100284X Jardins : murs de soutènement des terrasses. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint Jean
    Texte libre :
    axe carrossable entre le carroir Saint-Michel, au pied du coteau, et la porte Clouseaux au sommet de sa résidence future. Le choix de l'église Saint-Solenne et du terrain situé à l'est ne se fit pas Saint-Lomer, mais les moines, soucieux de défendre leurs intérêts et de préserver leur monastère Saint-Solenne, qui venait d'être reconstruite, et les terrains alentour, plus attrayants par leur Saint-Lomer ; de passage à Blois en 1692, Bertier se laisse facilement convaincre par les arguments des , détermine sans doute sa décision. Après de nombreuses démarches du prieur de Saint-Lomer et les , estimant avoir sauvé leur abbaye et agi au mieux de leurs intérêts. En 1697, au moment où l'église Saint -Solenne est érigée en cathédrale sous le vocable de Saint-Louis, Mgr de Bertier s'occupe avant tout de la et, d'est en ouest du chemin du Remenier à l'abside de Saint-Solenne. Il comprenait "toutes les quelques dizaines de mètres derrière l'abside de Saint-Solenne, était précédé d'un profond fossé et flanqué
    Localisation :
    Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
1