Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
  • Pont Saint-Michel
    Pont Saint-Michel Blois - Vladivostok - en écart
    Titre courant :
    Pont Saint-Michel
    Appellations :
    Saint-Michel
    Illustration :
    Plan et élévation géométrale du pont Saint-Michel. IVR24_20034100040XA
    Historique :
    L' origine du pont Saint-Michel remonte à l' époque gallo-romaine car il se situe dans l' axe de la
    Référence documentaire :
    B.M. Blois. Fonds Joursanvault, pièce 81 ; mention des Ponts Saint-Michel en 1202. t. XV, 1876, p. 268-279. DUPRE, A. Les ponts chartrains et les ponts Saint Michel. Mémoires de la
  • Maison dite à l'Image Saint-Michel (2 rue du Puits Châtel)
    Maison dite à l'Image Saint-Michel (2 rue du Puits Châtel) Blois - 2 rue du Puits Châtel - en ville - Cadastre : 1980 DO 436
    Titre courant :
    Maison dite à l'Image Saint-Michel (2 rue du Puits Châtel)
    Appellations :
    dite Maison à l'Image Saint Michel
    Illustration :
    Pignon sur carrefour Saint-Michel. . IVR24_19814100960X Pignon sur le carrefour Saint-Michel. IVR24_19814100902X
    Représentations :
    saint Michel
    Historique :
    l'existence sur le pignon ouest d'une représentation de Saint Michel (détruite) ; 19e siècle : reprise des
  • Pont Châtré ou Chartrain
    Pont Châtré ou Chartrain Blois - chemin des Ponts Chartrains - en écart
    Référence documentaire :
    t. XV, 1876, p. 268-279 DUPRE, A. Les ponts chartrains et les ponts Saint Michel. Mémoires de la
  • Vendôme : statue de Rochambeau
    Vendôme : statue de Rochambeau Vendôme - place Saint-Martin - en ville
    Description :
    Le monument est situé au nord-est de la place Saint-Martin, sur un axe légèrement décalé au nord par rapport à la tour Saint-Martin. La statue en bronze est posée sur un piédestal de plan carré en
    Annexe :
    MICHEL, Jules. Album et livre d'or des fêtes franco-américaines de 1900. Paris : Tablettes du XXe d'inauguration sur la pittoresque place Saint-Martin, ombragée de vieux marronniers et sur laquelle sont dressées
    Illustration :
    Carte postale ancienne du début du XXe siècle : le monument sur la place Saint-Martin. (collection
    Historique :
    Fourdrinoy et de Saint-Venant, qui induise une certaine méfiance de la préfecture en 1899 concernant le
    Localisation :
    Vendôme - place Saint-Martin - en ville
    Référence documentaire :
    MICHEL, Jules. Album et livre d'or des fêtes franco-américaines de 1900. Paris : Tablettes du XXe Carte postale ancienne : le monument à Rochambeau sur la place Saint-Martin de Vendôme. (collection
  • Couvent de Jacobins (rue des Jacobins)
    Couvent de Jacobins (rue des Jacobins) Blois - rue des Jacobins - en ville - Cadastre : 1810 A 976, 977, 978, 979 1980 DN 369
    Auteur :
    [sculpteur] Anguier Michel
    Historique :
    l'ancienne église paroissiale Saint-Gervais et des maisons voisines. La constitution de l'enclos conventuel chapelle Saint-Hyacinthe de l'hôtel Salviati. Au même moment, reprise des façades sur la cour et de la , sculpture attribuée à Marin Préhoust et Michel Anguier. En 1755, les jacobins vendent à l'hôtel-Dieu deux cédés à des particuliers seront occupés de 1819 à 1883 par la gendarmerie puis par l'institution Sainte
  • Promenade des quais du Foix et Ulysse-Besnard
    Promenade des quais du Foix et Ulysse-Besnard Blois - rive droite - quai du Foix quai Ulysse-Besnard - en ville - Cadastre : 2011 CX non cadastré 2011 E non cadastré domaine public
    Annexe :
    l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Coutances et de Saint-Malo et collabora également à celle de Rouen. Il mena en outre une étude pour la Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
  • Hôtel Sardini (7 rue du Puits Châtel)
    Hôtel Sardini (7 rue du Puits Châtel) Blois - 7 rue du Puits Châtel - en ville - Cadastre : 1980 DO 576
    Illustration :
    Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur est. Saint Michel, détail de la partie gauche Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur est. Saint Michel, détail de la partie gauche Bâtiment ouest, oratoire : saint Roch IVR24_19834100119XB Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur nord. Saint Roch (état avant restauration Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur sud. Sainte Catherine (état avant restauration Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur ouest. Saint Jérôme dans le désert, vue d'ensemble Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur ouest. Saint Jérôme dans le désert, détail de la Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur nord. Saint Roch (état après restauration Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur sud. Sainte Catherine (état après restauration Bâtiment ouest, oratoire. Peinture murale du mur ouest. Saint Jérôme dans le désert (état après
    Représentations :
    saint
  • Ensemble d'immeubles du Mail Clouseau dit îlot C
    Ensemble d'immeubles du Mail Clouseau dit îlot C Blois - rive droite - mail Clouseau rue Porte-Clos-Haut rue des Rouillis rue du Père-Brottier - en ville - Cadastre : 2011 DO 96 à 105 2011 DO 134 2011 DO 763
    Annexe :
    le Val de Loire, à Saint-Denis-sur-Loire. Il eut dès cette époque une expérience à Blois : architecte , J, H, Q et S. Il fut également à l'origine des plans d'équipements comme la piscine du quai Saint l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Coutances et de Saint-Malo et collabora également à celle de Rouen. Il mena en outre une étude pour la Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
    Texte libre :
    furent éparpillés dans la ville puisque leurs ateliers furent eux reconstruits en Vienne, rue Sainte-Anne
  • Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois
    Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois Blois - en ville
    Annexe :
    ligne passant au-dessus de la recette municipale (rue du Mail) pour aboutir au Carrefour Saint-Michel . Le côté ouest de cette figure à peu près géométrique partirait du Carrefour Saint-Michel, suivrait la le Val de Loire, à Saint-Denis-sur-Loire. Il eut dès cette époque une expérience à Blois : architecte entreprises. La critique a particulièrement salué les sièges sociaux de Saint-Gobain à Neuilly (1962) et de la constructive se poursuivit à Blois avec la conception de la piscine du quai Saint-Jean, en collaboration avec rue du Poids-du-Roi, la rue des Trois-Clefs, la rue Saint-Martin, la terrasse du Château prise à sa rue Saint-Lubin et se terminerait par la rue Robert-Houdin.» , J, H, Q et S. Il fut également à l'origine des plans d'équipements comme la piscine du quai Saint l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec
    Illustration :
    Vues de Blois avant-guerre le le carrefour de la rue Saint-Martin et de la rue du Commerce Ruines, au fond la couverture du Théâtre et de l'église Saint-Nicolas, été 1940. (Archives Ruines dans la rue du Commerce en direction du pont. A droite, les rues Saint-Martin et François
    Texte libre :
    Commerce au début XVIIIe, fut perdue. En particulier dans ce secteur, la rue Saint-Lubin, une des plus ville sur le Mail, le quai Villebois-Mareuil, la Place saint-Honoré et à l'emplacement du collège
    Référence documentaire :
    BELLENGER, S. (dir.), GUIGNARD, B., DUSSEAUX, S. Cimetière Saint-Saturnin. Catalogue des ERMAKOFF, Thierry , MELOT, Michel. Blois, une étrange douceur. Paris : Editions Autrement GIRAULT, Marcel. Le Bombardement du 16 juin 1940 et ses conséquences pour l'église Saint-Nicolas de Maître Jacques Damon, rue Saint-Martin. 1943-1960. Châteaudun, Vendôme, Saint-Lubin et Herbault, la cité doit dans l'avenir subir une profonde évolution. La
  • Quartier Rétif ou quartier de l'ancienne prison, dit îlot B
    Quartier Rétif ou quartier de l'ancienne prison, dit îlot B Blois - rive droite - rue des Remparts rue Trouessard rue des Cordeliers rue Claude-Robin rue d' Angleterre - en ville - Cadastre : 2010 DO 13 2010 DO 513 2010 DO 527, 528 2010 DO 558 2010 DO 611 à 615 2010 DO 617 2010 DO 620, 621 2010 DO 697
    Annexe :
    entreprises. La critique a particulièrement salué les sièges sociaux de Saint-Gobain à Neuilly (1962) et de la constructive se poursuivit à Blois avec la conception de la piscine du quai Saint-Jean, en collaboration avec l'atelier de Georges Gromort. Il se forma également en travaillant dans les agences de Michel Roux-Spitz et Blois la rénovation et l'extension du collège de jeunes filles, rue du Bourg-Saint-Jean avec Coutances et de Saint-Malo et collabora également à celle de Rouen. Il mena en outre une étude pour la Vaugirard) et à des opérations de rénovation urbaine, à Rennes et Saint-Etienne notamment. Louis Arretche l'église Sainte Jeanne-d'Arc à Rouen qui réutilisait les vitraux de l'église Saint-Vincent détruite pendant
    Référence documentaire :
    p.18-20. BELLENGER, S. (dir.), GUIGNARD, B., DUSSEAUX, S. Cimetière Saint-Saturnin. Catalogue des
  • Areines : lycée et collège agricole, lycée agricole de Vendôme (Vallée-du-Loir)
    Areines : lycée et collège agricole, lycée agricole de Vendôme (Vallée-du-Loir) Areines - Vallée-du-Loir - - en écart - Cadastre : ZA 130
    Annexe :
    ) et Michel Marconnet (Tours) associés, demande de permis de construire, le 3 avril 1965, extraits
    Auteur :
    [architecte] Marconnet Michel
    Historique :
    coopératif et mutualiste en Loir-et-Cher. L'architecte parisien André Aubert et le tourangeau Michel agricole pédagogique (qui a remplacé en 2015 la ferme de Saint-Maurice située à Lamotte-Beuvron), en
  • Hôtel d'Alluye (8 rue Saint Honoré)
    Hôtel d'Alluye (8 rue Saint Honoré) Blois - 8 rue Saint Honoré - en ville - Cadastre : 1980 DN 94
    Titre courant :
    Hôtel d'Alluye (8 rue Saint Honoré)
    Illustration :
    Moulage d'un fragment lapidaire non localisé (pinacle de lucarne ?) déposé au cimetière Saint Fragment lapidaire non localisé déposé au cimetière Saint-Saturnin. IVR24_19874100159X Fragment lapidaire non localisé déposé au cimetière Saint-Saturnin. IVR24_19874100163X Bâtiment sud, grande salle du rez-de-chaussée. Cheminée : écu couronné entouré du cordon de saint Michel. IVR24_19904100170X
    Texte libre :
    et ses bâtiments détruits peuvent être restitués. Situé rue Saint-Honoré, à proximité de la Grande possédait à l'angle de la rue Saint-Honoré et de la Grande Rue un petit terrain, véritable enclave dans la formé par les rues Porte-Chartraine, Saint-Honoré et Beauvoir grâce à plusieurs actes de vente, passés long de la rue Saint-Honoré, différents actes, plus récents, révèlent que le terrain s'étendait sur les Michel Bégon (84). Dans cette direction la propriété de Robertet s'étendait au moins jusqu'à l'arrière les nos 4 et 6 de la rue Saint-Honoré en faisaient à l'origine partie. L'hôtel, dans son état actuel dénivellation importante qui existe entre la cour, la rue Saint-Honoré et la Grande Rue (le bâtiment ouest rampe cavalière depuis la rue Saint-Honoré jusqu'à la cour. Un accès secondaire avait été ménagé à principal, dont le portail monumental, ouvert sur la rue Saint-Honoré, marquait l'entrée. La totalité de l'étage de soubassement à gauche du portail, accessible depuis la partie basse de la rue Saint-Honoré
    Historique :
    des bâtiments ouest en maisons ; Deuxième quart 17e siècle : 1644 achat par Michel Bégon, gouverneur
    Localisation :
    Blois - 8 rue Saint Honoré - en ville - Cadastre : 1980 DN 94
    Référence documentaire :
    LESUEUR, F. A propos du David de Michel-Ange. Mémoires de la société des Sciences et Lettres de SIX, Jean-François. Un grand bronze de Michel-Ange au Louvre. Gazette des Beaux-Arts, mars 1921
  • Blois : les hôtels particuliers
    Blois : les hôtels particuliers Blois
    Illustration :
    Hôtel détruit. Façade nord. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint-Jean. IVR24_19914100551V
    Texte libre :
    titulaires de charges importantes, Jean François de Cardonne et Michel Gaillard, généraux des finances de place Saint-Louis, tandis que l'hôtel qui porte ce nom, rue Pardessus, n'a pu leur être attribué (75 regroupés sur les pentes du coteau en contrebas de l'église Saint-Solenne, entre les rues du Puits-Chatel un passage suspendu ; entre les deux corps, qui donnent, l'un sur le cimetière Saint-Solenne, l'autre Beauvoir et Saint-Honoré, où la dénivellation est fortement marquée du nord au sud et d'est en ouest, la
  • Blois (Loir-et-Cher) : cathédrale Saint-Louis, 33 verrières de Jan Dibbets et Jean Mauret
    Blois (Loir-et-Cher) : cathédrale Saint-Louis, 33 verrières de Jan Dibbets et Jean Mauret Blois - rue Porte Clos-Haut - en ville
    Titre courant :
    Blois (Loir-et-Cher) : cathédrale Saint-Louis, 33 verrières de Jan Dibbets et Jean Mauret
    Description :
    placés dans les baies hautes et basses de la nef de la cathédrale Saint-Louis de Blois. Au nord 7 baies propres à l’histoire de l’Église tels que la Vierge, les quatre Évangélistes, Saint Pierre, Saint Paul , Saint Louis … On observe que les baies hautes sont presque toutes égayées par l’ajout de nombreux
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Atelier de Jean Mauret Saint-Hilaire-en-Lignières
    Annexe :
    Fils et du Saint Esprit », Matthieu 28/19) Baie 20 : KYRIE ELEISON, CHRISTE ELEISON (« Seigneur, prends Saint, le Seigneur Dieu Sabaoth », Jacques 5/4) Baie 8 : HOC EST ENIM CORPUS MEUM (« Ceci est mon corps : MARANA THA (« Seigneur viens », Apocalypse 22/20) Baie 19 : VENI SANCTE SPIRITUS (« Viens, Esprit Saint divin et la colombe) Baie 114 : SAINT PIERRE (clé, poisson et coq) Baie 112 : LA CROIX BYZANTINE ET l’Espérance chrétienne, Hébreux 6/19) Baie 115 : SAINT LOUIS (Saint patron de la cathédrale) Baie 113 : SAINT
    Illustration :
    nom du Père et du Fils et du Saint Esprit », Matthieu 28/19). Reproduction d'une photographie couleur . IN NOMINE PATRIS ET FILII ET SPIRITUS SANCTI (« Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. Photocopie couleur, 51 x 64 cm. IVR24_20174100008NUCA l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. Photocopie couleur, collage, 51 x 64 cm. IVR24_20174100007NUCA (la maquette a été modifiée entre 1992 et 2000). SANCTUS DOMINUS DEUS SABAOTH (« Saint, le Seigneur . SANCTUS DOMINUS DEUS SABAOTH (« Saint, le Seigneur Dieu Sabaoth », Jacques 5/4). Centre national des arts conservé à l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. Photographie couleur, 13 x 17,5 cm ET L’OMEGA (« Je suis l’Alpha et l’Omega », Apocalypse 1/8). Document conservé à l'atelier de Saint l'atelier de Saint-Hilaire-en-Lignières. Photocopie, calque, collage, 40 x 48 cm. IVR24_20174100003NUCA calque. 90 x 122 cm. Atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire-en-Lignières. IVR24_20174100047NUCA
    Historique :
    les cinq verrières XIXe du chœur sont restaurées vers 1986-1987 par le verrier Michel Petit. En 1987 septembre 1991, Michel Fontes (Directeur régional des Affaires culturelles) expose que le programme de 1976. Les deux hommes se rencontrent pour la première fois à l’atelier de Jean Mauret à Saint-Hilaire Saint-Hilaire-en-Lignières pour des séances de travail (choix des verres, reprises de certains dessins cathédrale Saint Bavon à Haarlem (Pays-Bas) en 2014.
    Référence documentaire :
    Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives. p. 96-101. BERGATTO, Lionel. Blois cathédrale Saint-Louis Jan Dibbets. In : LAGIER, Jean-François p. 124-129 LANGRENE, Christelle. Blois cathédrale Saint-Louis, Jan Dibbets 1992-2000, de l'espace VERRIER, Philippe, DUPONT, Dominique. Cathédrale Saint-Louis, Blois, création, restauration. Paris
  • Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville
    Palais de l'évêché, actuellement hôtel de ville Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
    Illustration :
    Projet de rampe reliant la terrasse de l'évêché au Mail Saint Jean (non réalisé Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19914100306XA Bâtiment principal : façade sud (vue prise du mail Saint-Jean). IVR24_19864100084X Portail donnant sur la place Saint Louis. IVR24_19874100284X Jardins : murs de soutènement des terrasses. Vue prise depuis la rue du Bourg Saint Jean
    Texte libre :
    axe carrossable entre le carroir Saint-Michel, au pied du coteau, et la porte Clouseaux au sommet de sa résidence future. Le choix de l'église Saint-Solenne et du terrain situé à l'est ne se fit pas Saint-Lomer, mais les moines, soucieux de défendre leurs intérêts et de préserver leur monastère Saint-Solenne, qui venait d'être reconstruite, et les terrains alentour, plus attrayants par leur Saint-Lomer ; de passage à Blois en 1692, Bertier se laisse facilement convaincre par les arguments des , détermine sans doute sa décision. Après de nombreuses démarches du prieur de Saint-Lomer et les , estimant avoir sauvé leur abbaye et agi au mieux de leurs intérêts. En 1697, au moment où l'église Saint -Solenne est érigée en cathédrale sous le vocable de Saint-Louis, Mgr de Bertier s'occupe avant tout de la et, d'est en ouest du chemin du Remenier à l'abside de Saint-Solenne. Il comprenait "toutes les quelques dizaines de mètres derrière l'abside de Saint-Solenne, était précédé d'un profond fossé et flanqué
    Localisation :
    Blois - 9 place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 218, 544, 545, 541, 540, 516
  • Ville de Blois
    Ville de Blois Blois - en ville - Cadastre : 1980 DN DO
    Annexe :
     : Mense distraite de Saint-Lomer, Bourgmoyen, Saint-Sauveur : G 1 à G 8, G 18 à G 158 Titres du chapitre épiscopal : Mense distraite de Saint-Sauveur et de Saint-Jacques : G 2472 à 2504 Titres de l'église Saint -Solenne : G 1053 à 1124 Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 1 à il h 6 11 H 3 : Livre des choses mémorables qui se sont passées à Saint-Lomer ; copies d'actes colationnées par Dom Noël Mars en 1642 11 H 4 Porte-Coté Série T : Monuments Historiques : 9 T 4, restauration des églises Saint-Nicolas, Saint -Vincent, et de la Cathédrale Saint-Louis. Archives municipales de la ville de Blois : Série B : Registres
    Illustration :
    Vue de la rive droite, quai Saint Jean IVR24_19924100247XA Vue de la ville et de l'église abbatiale Saint-Lomer IVR24_19924100242XA Rue Beauvoir et rue Saint-Honoré ; croisement après l'alignement. IVR24_19814101286X Projet d'aménagement et de reconstruction du quartier Saint-Vincent. Vue d'ensemble Faubourg de Vienne, levée de Chailles et clocher Saint-Saturnin. IVR24_19914100488XA Vue sur l'abbaye Saint-Lomer depuis le faubourg de Vienne. IVR24_19914100485XA vue sur l'église de Saint-Lomer, depuis le faubourg de Vienne IVR24_19914100484XA vue sur le pont et sur l'église de Saint-Lomer IVR24_19914100332XA Vue de la ville basse (grands degrés Saint-Louis, rues Pierre de Blois et du Poids-du-Roi) prise de l'est depuis les grands degrés Saint-Louis. IVR24_19834100231X
    Historique :
    l'éperon, sanctuaires dédiés à Saint-Pierre sur le coteau est et à la Vierge au pied de l'éperon ; 10e siècle : fondation de l'abbaye Saint-Lomer au faubourg du Foix ; 11e siècle : constitution du réseau des abbatiales et de l'église Saint-Solenne, charte de liberté accordée aux habitants de Blois ; 13e siècle
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 7 à 11 H 14. Actes Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 4. Journal des Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : Titres de Saint-Lomer : 11 H 3. Livre des choses mémorables qui se sont passées à Saint-Lomer ; copies d'actes colationnées par Dom Noël Mars en LORAIN, Jean-Marie. La Loire à Blois et en Loir-et-Cher. Saint-Maur des Fossés : Le Clairmirouère p. 317-328. MELOT, Michel. Politique et architecture, essai sur Blois et le Blésois sous Louis XII p. 71. MELOT, Michel. Blois, ville royale. In : Blois, un amphithéâtre sur la Loire. Paris : Adam p. 74-85. MELOT, Michel. Blois au XVIe siècle. In : Blois, la ville, les hommes.
  • Présentation du patrimoine de la ville de Blois
    Présentation du patrimoine de la ville de Blois Blois - Cadastre : 1810 1980
    Texte libre :
    la cathédrale Saint-Louis de Blois par Catherine Boulot, dans le cadre d'un stage patrimonial. Cette
    Référence documentaire :
    t.25, p. 59-156. LESUEUR, Frédéric. L'église et l'abbaye bénédictine de Saint-Lomer. Mémoires de la LORAIN, Jean-Marie. La Loire à Blois et en Loir-et-Cher. Saint-Maur des Fossés : Le Clairmirouère t.70, p.317-328. MELOT, Michel. Politique et architecture, essai sur Blois et le Blésois sous Louis MARS, Dom Noël. Histoire du royal monastère de Saint-Lomer. Manuscrit de 1646 publié par A. DUPRE
  • Château de Blois (place du Château)
    Château de Blois (place du Château) Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Illustration :
    Le château depuis l'église Saint-Nicolas. IVR24_19764102458XB vue de l'église abbatiale Saint-Lomer et du château depuis le faubourg de Vienne vue de l'église abbatiale Saint-Lomer et du château IVR24_19934100052XA
    Auteur :
    [sculpteur] Anguier Michel
    Historique :
    de la chapelle Saint Calais et d'un donjon ; 12e siècle : fondation de la collégiale Saint-Sauveur de Louis XII, bâtiments est et sud, chapelle Saint Calais, galerie du bâtiment ouest, aménagement des chapelle Saint Calais.
    Référence documentaire :
    MELOT, Michel. Politique et architecture, essai sur Blois et le Blésois sous Louis XII. Gazette des des bâtiments prise du sud. Vue de l'aile Louis XII (côté avant-cour) et de la chapelle Saint-Calais
1