Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rives-Haut Rives : écart

Dossier IA36010016 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
AdresseCommune : Lurais
Lieu-dit : Rives
AdresseCommune : Mérigny
Lieu-dit : Rives Haut-Rives

Un prieuré dépendant de l'abbaye Sainte-Croix d'Angles aurait existé à Rives dès le Moyen Age. Malheureusement sa localisation exacte n'est pas connue (notamment son ancienne chapelle, devenue une grange selon E. Pailler). L'écart est occupé dès le Moyen Age, comme le montrent les éléments architecturaux les plus anciens de son bâti, attribuables notamment au 15e siècle, à l'image de l'ancien logement de ferme (situé 16-18 Haut Rives) dont la charpente a été datée par dendrochronologie de 1489 (Dormoy, 2019 ; cf. dossier IA36007460).

Le lieu-dit est mentionné sur la carte de Cassini (vers 1760). Il y est accompagné de deux ronds crénelés figurant des moulins (appelés selon d'autres sources, moulin de Rives et moulin des Caves), implantés sur les deux rives de l'Anglin. Ils dépendaient du fief de Puy-Girault et ont été détruits dans la seconde moitié du 18e siècle.

Selon M. Berry (1876), des gardes de la brigade des Gabelous qui surveillait le trafic de sel, en bordure de l'Anglin entre les provinces de Berry et de Poitou, étaient stationnés à Rives au 18e siècle.

Le cadastre napoléonien de 1812 distingue deux écarts en 1812, le "Bas Rives" et le "Haut Rives" (distinction qui continue à exister au 21e siècle, Bas Rives étant devenu Rives).

Période(s)Principale : Moyen Age
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Les écarts de Rives (Rives et Haut Rives) sont implantés en bordure de deux communes : extrémité nord de de Mérigny et extrémité sud de Lurais, à proximité du cours de la rivière Anglin. Le bâti est aligné aux deux voies qui les traversent : la route départementale 50 et le chemin dit de Haut Rives.

Ces écarts comptent en tout 13 édifices recensés et repérés dans le cadre de l'opération d'inventaire, 7 à Lurais et 6 à Mérigny.

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Mérigny/sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur en chef, par M. Decaudin, ingénieur géomètre du cadastre, terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 119).

  • Plan cadastral parcellaire, commune de Lurais, section E. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 76).

Bibliographie
  • PAILLER, Éloi. La vallée de l'Anglin, d'Ingrandes à Braux. 2e éd. Poitiers : P. Oudin et E. Beaulu, 1972. 51 p.

  • BERRY, Maxime. Monographie de Mérigny. Mérigny : Association des Amis de Mérigny et de ses environs, 1976. 296 p.

  • PLAUX, Michel. Histoire du Pays tournonnais (1789-1815). Néons-sur-Creuse : Parc naturel régional de la Brenne, Association touristique de Néons-sur-Creuse, 2013.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud - Desagher Julia