Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré de Loups : prieuré, puis ensemble agricole

Dossier IA36009225 réalisé en 2007

Fiche

  • Vue du logis.
    Vue du logis.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • étable
    • fenil
    • puits
    • chapelle
Parties constituantes non étudiéesétable, fenil, puits, chapelle
Dénominationsprieuré, ensemble agricole
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Mézières-en-Brenne
AdresseCommune : Saint-Michel-en-Brenne
Lieu-dit : Le Prieuré de Loups
Cadastre : 1837 H 11 ; 1986 I 186, 315 à 317

Le prieuré de Loups aurait été fondé en 1096 par les seigneurs de Brenne (Lucie, dame de Mézières et son neveu Robert IV de Buzançais) et donné à l'abbaye de Fontgombault sous l'abbatiat de Pierre de l’Étoile. Le prieuré demeure une propriété de l'abbaye de Fontgombault jusqu'en 1570, devient propriété de l'abbaye de Saint-Cyran pendant un peu plus d'un siècle, puis retourne à l'abbaye de Fontgombault de 1715 à 1741. Le 2 juillet 1791, le prieuré, bien national, est adjugé à Madame Claude Lupin, propriétaire des terres du Blanc, de Rochefort et de Chenonceaux. La chapelle est restaurée ou reconstruite en 1632. Le prieur Gabriel Robin fait graver une inscription sur une plaque de marbre, actuellement placée sur la hotte d'une cheminée récente. Sur le plan cadastral de 1837 apparaissent de nombreux bâtiments joints en forme de L, sur les côtés ouest et sud de la cour, et au nord, le logis prioral et un bâtiment accolé. L'implantation actuelle résulte des remaniements des 19e et 20e siècles : la chapelle qui a été aménagée en logis n'est plus insérée dans un alignement de bâtiments d'exploitation ; elle est aujourd'hui en mauvais état.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates1632, porte la date

A l'ouest et au sud sont des bâtiments d'exploitation, à grand surcroît : étables et grange (en partie détruite). Au nord, le logis prioral à un étage carré occupe une position dominante. La plupart des ouvertures ont été refaites, elles sont actuellement disposées en travées (5), avec une porte latérale à imposte. Deux fenêtres ont été murées. Un arc de décharge en brique est visible au-dessus du linteau d'une baie de l'étage. Au faîte de la toiture se trouvait la girouette en forme de loup, aujourd'hui disparue. La chapelle transformée en logis a un plan rectangulaire massé. Aux quatre angles, se trouvent des contreforts. La toiture s'est effondrée et le bâtiment est envahi par la végétation. D'anciennes photos publiées dans l'ouvrage de Dom Jacques de Bascher montrent l'escalier droit en mur gouttereau qui desservait l'étage de la chapelle.

Mursgrès
calcaire
enduit partiel
moellon
Toittuile plate, tôle ondulée
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
pignon couvert
croupe
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • "L'an de grâce 1632, cette petite chapelle a été réédifiée par frère Gabriel Robin en son vivant religieux sacristain en l'abbaye royale de s. Cyran et prieur de ce lieu de Loups descendant de Fontcombault. ladite chapelle est fondée en nom de Dieu et de la B. Marie-Madeleine. Ledit Robin supplie humblement tous messieurs les prieurs qui succèderont après lui de le vouloir mettre en leurs prières sans oublier ses parents et bienfaiteurs, afin que Dieu leur fasse la grâce de parvenir à la gloire de paradis à laquelle nous conduise le père, le fils et le Saint-Esprit".

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral napoléonien, commune de Saint-Michel-en-Brenne, section H, 1837./ Colson (géomètre en chef). (Archives municipales de Saint-Michel-en-Brenne).

Bibliographie
  • BASCHER, Dom Jacques de. Le prieuré de Loups, 1ere fondation de l'abbaye de Fontgombault et les seigneurs de Brenne 1096-1791. Châteauroux : Impr. Laboureur, 1980.

  • DU POUGET, Marc, PECHERAT, René, DE MONTIGNY, Arnaud (dir.), TREZIN, Christian (collab.). Châteaux, manoirs et logis : l´Indre. Chauray : Ed. Patrimoines et Médias, 1999.

    p. 165
  • NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Desagher Julia