Logo ={0} - Retour à l'accueil

Pouletterie : ferme

Dossier IA36011093 réalisé en 2019

Fiche

  • Vue de la grange depuis le sud.
    Vue de la grange depuis le sud.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • grange
    • étable
    • étable à vaches
    • écurie
    • toit à porcs
    • cour
    • mur de clôture
    • remise agricole

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, grange, étable, étable à vaches, écurie, toit à porcs, cour, mur de clôture, remise agricole
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
AdresseCommune : Mérigny
Lieu-dit : La Pouletterie
Cadastre : 2017 AT 148, 150, 153, 154 ; 1812 D 1105, 1106, 1009, 1110
Précisions

De la ferme nommée "la Pourellerie" sur le plan cadastral de 1812, il ne reste vraisemblablement que la grange. Celle-ci peut-être datée par la typologie d'une partie de sa charpente du 18e ou de la première moitié du 19e siècle. Sa porte piétonne montre un encadrement à chanfreins, témoins d'un état antérieur du bâtiment (ou de réemploi) daté des 15-16e siècles.

Le logement double, rénové au début du 21e siècle, a été construit, selon les matrices cadastrales en 1885.

Le reste des bâtiments ne semble pas antérieur au milieu du 19e siècle. Certains (étable à vaches) ont été réaménagés au cours du 20e siècle.

L'édifice a inclus un four (emplacement de la remise).

Période(s)Principale : 15e siècle, 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle
Dates1885, daté par source

La ferme, à cour ouverte, se compose de quatre bâtiments principaux : un logement, une grange et des étables. Elle comprend également une remise agricole et un appentis ayant abrité une petite étable, une écurie et/ou un toit à porcs.

Les murs des bâtiments à moellons de calcaire silicifié sont partiellement enduits. Les accès, outre celui de l'étable à vaches, sont placés dans les murs gouttereaux. Toutes les toitures, à longs pans ou en appentis, sont en tuile plate.

Le logement, orienté sud-ouest/nord-est, est en rez-de-chaussée avec un comble à petit surcroît. Il est accolé à une remise agricole (couverte avec de la tôle). Au nord-est de celle-ci, se dresse une grange à toiture à croupes (avec coyaux). Son entrée piétonne est à chanfreins. La charpente, montre deux typologies : à chevrons-formant-ferme avec jambes-de-force et à arbalétrier et poinçon montant d'un faux entrait (une ferme). Au sud de la cour, se trouve un bâtiment d'angle abritant vraisemblablement des étables. Sa toiture est dotée d'une croupe (avec épi de faîtage en céramique). Le mur ouest est doté d'un contrefort. Au nord de l'entrée, se trouve une étable (à vaches, réaménagée en atelier) à accès en mur-pignon. Un appentis accueillant des étables s'appuie sur son mur gouttereau sud.

Un mur de clôture s'élève de part et d'autre de l'entrée de la ferme.

Murscalcaire moellon enduit partiel
Toittuile plate, tôle ondulée
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
appentis
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Mérigny/sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur en chef, par M. Decaudin, ingénieur géomètre du cadastre, terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 119).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud