Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maisons de la commune d'Azay-le-Ferron

Dossier IA36008629 réalisé en 2008

Fiche

Voir

Aires d'étudesParc naturel régional de la Brenne
Dénominationsmaison
AdresseCommune : Azay-le-Ferron

Sur les 156 maisons recensées sur la commune d'Azay-le-Ferron, 55 sont antérieures au plan cadastral de 1837. 16 maisons dateraient de la deuxième moitié du 19e siècle, 41 auraient été construites à la limite des 19e et 20e siècles, et 22 dans la première moitié du 20e siècle. L'incertitude d'une partie des datations s'explique par le nombre important de maisons remaniées (62, soit près de 39 % du corpus).

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Les maisons se partagent entre le bourg (92) et les nombreux écarts qui composent la commune (64). Aucune maison isolée n'a été recensée. 62 maisons, trop transformées pour être analysables, n'ont pas été prises en compte. Les maisons dites élémentaires, à pièce unique en rez-de-chaussée, sont nombreuses. Elles forment la cellule de base de l'habitation parfois attenantes à une boutique (en bourg), un cellier ou d'autres dépendances, toits à cochons par exemple. Ces maisons prennent parfois la forme d'alignements et d'organisation en bandes (Les Places). La maison à logement double ou multiples regroupe plusieurs unités d'habitation (la plupart du temps à pièce unique) sous un même toit. Plusieurs de ces maisons présentent une implantation originale en bourg : établies perpendiculairement à la voie, elles donnent sur une cour intérieure et une boutique est aménagée dans le mur pignon sur rue. La maison à deux pièces correspond à un développement de l'habitation à pièce unique, souvent postérieure au cadastre dit napoléonien. La présence d'un couloir central distribuant les deux pièces se devine parfois au travers d'une organisation symétrique de la façade (porte centrale encadrée de deux fenêtres). Les maisons à étage sont seulement présentes dans le bourg. Un grand nombre d'entre elles abritent des boutiques en rez-de-chaussée. Leurs façades peuvent être à travées ou ordonnancées. Les toitures à croupes, couronnées d'épis de faîtage, sont fréquentes pour ce type de maison. Certaines se distinguent par la présence d'espaces libres, par l'ordonnancement et le décor de leur façade (rue du Parc notamment). Ces maisons dites de maître sont pour plusieurs d'entre elles, en pierre de taille. Les caves se font plus fréquentes que dans les communes voisines, 13 maisons sont en effet dotées de caves qui attestent peut-être d'une activité viticole plus développée ou bien d'un sous-sol plus propice à ce type d'aménagement. Les corniches couronnent un nombre important de maisons mais se cantonnent bien souvent aux façades sur rue.

Typologiesmaison élémentaire (22) ; maison à logement double (13) ; maison à logements multiples (6) ; maison à deux pièces (22) ; maison à étage (31) ; maison remaniée (60)
Toitstuile plate, tuile mécanique, ardoise
Murscalcaire
grès
calcaire
enduit
enduit partiel
moellon
moyen appareil
Décompte des œuvres bâti INSEE 579
repérées 157
étudiées 157
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Desagher Julia