Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement Musson

Dossier IA45003070 inclus dans Quartier Dunois réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

  • Lotissement Daudier
    Orléans, quartier Dunois, rue du Commandant-Arago , 1 à 30 rue de Chanzy , 10 rue de Lahire

Œuvres contenues

Si la variété des édifices présents dans le lotissement révèle la mixité sociale de la rue, l'ensemble présente plusieurs caractéristiques morphologiques et architecturales communes qui vont du détail de second-oeuvre (un garde-corps à arabesques et tulipes similaires aux n° 19 rue de Lahire, 5 bis et 27 rue du Maréchal-Foch) au groupement de plusieurs édifices. On note la présence d'un premier ensemble formé à l'angle de la rue de Lahire (n° 19) et du Maréchal-Foch, dont la position repère est marquée par une élévation à deux étages.

Maisons jumelées, 19-21 rue du Maréchal-Foch.Maisons jumelées, 19-21 rue du Maréchal-Foch.Le second, situé n° 19 à 23 rue du maréchal-Foch (image ci-contre), constitue un groupement remarquable, associant un immeuble au n° 19 et une maison à deux unités d'habitation, mais dont l'effet est aujourd'hui atténué par la surélévation du n° 19. Le petit immeuble situé au n° 23 en reprend l'élévation à un étage, le toit à longs pans brisés avec sa ligne de faîte et les lucarnes couronnées d'une corniche cintrée mais voit simplifiée sa modénature générale (absence de mouluration du bandeau ou des modillons).

Du n° 31 au 37, l'unité formelle s'opère par la répétition d'un module de façade (7 à 8 m de large), l'alignement des niveaux, des bandeaux horizontaux et des corniches moulurées, la continuité des toitures et la forme des lucarnes identiques à celles du second groupe (couronnement par une corniche cintrée). Ce type d'alignement est aussi tout à fait caractéristique du quartier et rappelle certains groupements de la rue Xaintrailles (lotissement Chevallier-Escot) ou de la rue du Commandant-Arago (lotissement Daudier) réalisés également dans les années 1880-1890.

AppellationsMusson
Parties constituantes non étudiéesmaison, immeuble, jardin, cour
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Lieu-dit : quartier Dunois
Adresse : impairs de 5 bis à 37 rue du, Maréchal-Foch , 19 rue de
Lahire
Cadastre : 2008 AN 55 à 65, 67 à 71, 359

Entre 1870 et 1879, Paul Musson fait l'acquisition de plusieurs parcelles situées dans le Clos des Douze Pierres puis, suite à l'ouverture de la rue de Loigny (aujourd'hui rue du Maréchal-Foch) dans le cadre de l'aménagement du quartier Dunois, il entreprend le lotissement de son terrain vers 1880-1881. Les lots sont alors vendus et bâtis principalement dans les années 1880. Seule la maison située au n° 11 rue du Maréchal-Foch sera construite dans le 1er quart du 20e siècle par l'architecte Léon Hénault et l'entrepreneur L. Dessus (signature portée en façade). L'immeuble situé au n° 17 rue du Maréchal-Foch sera surélevé postérieurement et transformé en hôtel des voyageurs durant le 3e quart du 20e siècle.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates1880, daté par source
Auteur(s)Auteur : Hénault Léon architecte signature
Auteur : Dessus L. entrepreneur signature

Le lotissement Musson comprend 17 lots et se situe en bordure d'une des rues principales du quartier, la rue du Maréchal-Foch, qui relie le boulevard Rocheplatte à la place Dunois. Les édifices forment un front quasi continu le long de la rue du Maréchal-Foch et disposent d'une cour ou d'un jardin en fond de parcelle. Le bâti se compose d'un immeuble à deux étages carrés à l'angle de la rue de Lahire (n° 19), de petits immeubles à un étage carré et deux travées (n° 35 ou 37 rue du Maréchal-Foch) ou d'immeubles à cinq travées et un étage carré (n° 13 et 17 rue du Maréchal-Foch), de maisons à façade symétrique à trois travées et un étage carré (telle que la n° 7 rue du Maréchal-Foch) ou de petites maisons à deux travées (n° 31). Construits en moellon enduit, en brique (n° 19 à 23, 27 rue du Maréchal-Foch) ou en pierre de taille (n° 25 rue du Maréchal-Foch), les édifices sont couverts de toits à deux pans en ardoise dans la partie sud du lotissement (n° 5 bis à 11 rue du Maréchal-Foch et 19 rue de Lahire) ou de toits à longs pans brisés en ardoise dans la partie nord.

Mursbrique
enduit
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, 2 étages carrés, 3 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à longs pans brisés
toit à deux pans

La maison n° 5 bis rue du Maréchal-Foch porte une plaque commémorative indiquant "à la mémoire du Maréchal Foch qui habita cette maison de 1906 à 1908, colonel d'état major puis général de brigade, commandant d'artillerie du 5e corps".

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série 1 G, GF 70. Cadastre et Impôts directs. État parcellaire, section F. 1823-1969.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann