Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement du Petit Beaumont

Dossier IA45003067 inclus dans Les lotissements d'Orléans (1880-1970) réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

  • Lotissement réglementé des Beaumonts
    Orléans, 50 à 62, pairs de 64 à 70 rue Porte-Dunoise , rue Général-de-Sonis , rue Paul-Besnard , rue Maurice-Rollinat , rue Léon-Thauvin , rue Paul-Gauguin , impasse Mac-Nab , impasse André-Chenal , place Adolphe-Cochery

Œuvres contenues

Maison, 17 rue du Petit-Chasseur.Maison, 17 rue du Petit-Chasseur.

La présence de plusieurs maisons en rez-de-chaussée (n° 17 rue du Petit-Chasseur, image ci-contre, 29 rue du Petit-Chasseur, n° 2 rue de la Liberté, n° 48, 50 et 52 rue Brise-Pain), issues d'une première période de construction, témoigne de la situation périphérique du quartier et de l'origine souvent populaire de ses habitants.

On remarquera ici également les deux maisons à pignon en façade principale, situées n° 48 et 50 rue Brise-Pain qui forment l'entrée du lotissement. À l'autre extrémité de la rue de la Liberté, un pavillon signale également une entrée par sa position d'angle et sa façade principale orientée rue du Petit-Chasseur. En face, l'immeuble situé au n° 11 rue de la Liberté rompt quant à lui avec le bâti antérieur du lotissement par son volume supérieur, son plan en L allongé et sa façade à redents.

Appellationsdu Petit-Beaumont
Parties constituantes non étudiéesmaison, immeuble
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Adresse : pairs de 24 à 50 rue, Brise-Pain , 1 à 20 rue de la, Liberté , impairs de 1 à 7, de 17 à 37 bis rue du
Petit-Chasseur
Cadastre : 2008 AI 97, 105 à 112, 115, 116, 163 à 170, 176, 177, 180, 182 à 184, 471, 492, 493, 506, 514, 520, 524, 525, 539, 540, 564 à 568, 571, 572, 594, 595, 598, 599, 673, 674, 681, 682, 685, 686, 690, 691

Le lotissement a été réalisé à l'emplacement d'une vaste propriété agricole au lieu dit "Le Petit Beaumont", située entre les rues aux os (aujourd'hui rue du Petit-Chasseur) et la rue Brisepain, et sur laquelle étaient bâties une habitation et des dépendances. Seuls les états parcellaires conservés aux archives communales d'Orléans permettent d'attribuer la réalisation de ce lotissement à Joseph-Antoine Pitrou qui acquiert ce terrain d'une superficie d'environ 2,6 ha vers 1877-1878 et le lotit à partir de 1894. La rue ouverte par le propriétaire afin de desservir les lots ne fait alors l'objet d'aucune autorisation municipale et reste à l'état de voie privée jusqu'en 1955, date à laquelle elle est classée dans le réseau communal. La superficie des parcelles vendues à la fin du 19e siècle varie entre 300 m² et 1900 m², les plus importantes faisant ensuite l'objet d'une subdivision. Les ventes se poursuivent entre 1911 et 1914 puis vers 1923, date à laquelle l'habitation et ses dépendances sont vendues (le bâtiment situé au n° 32 rue Brise-Pain subsiste aujourd'hui mais est dissimulé par un hangar en tôle ondulée). Enfin, les ventes s'achèvent durant les années 1950 au moment où la Ville réalise le lotissement des Beaumonts. Plusieurs terrains non construits sont alors annexés à cette opération communale. Les constructions s'échelonnent au fil des ventes, entre la fin du 19e siècle et la deuxième moitié du 20e siècle. Aujourd'hui, de nombreux édifices d'origine apparaissent très remaniés et demeurent parfois illisibles suite à des extensions ou des reprises de façade (exemple : n° 30 rue Brise-Pain).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1894, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Pitrou promoteur attribution par source

Le lotissement du Petit-Beaumont est actuellement formé de 41 lots desservis par la rue Brise-Pain, la rue du Petit-Chasseur et la rue de la Liberté. Si le nord du lotissement est caractérisé par des parcelles homogènes, en revanche au sud, la forme des lots apparaît très irrégulière et atteste de multiples redécoupages opérés sur la longue durée. En raison d'une construction très étalée dans le temps, le lotissement ne présente aucune unité architecturale et se fond aujourd'hui dans le paysage environnant. Le bâti se compose de maisons en rez-de-chaussée, de maisons à un étage carré et de maisons avec comble construites sur un soubassement à destination de garage. Un petit immeuble construit à l'origine du lotissement (n°27 rue du Petit-Chasseur) comporte un étage carré sur trois travées. Ces édifices sont construits sans règlement, à l'alignement ou en retrait, entre mitoyens, en mitoyenneté partielle ou en coeur de parcelle. Construits en moellons ou en briques, laissés apparents ou enduits, ils sont couverts de toitures à deux pans, croupes en ardoise (n° 3 rue de la Liberté) ou en tuile mécanique.

Mursbrique
enduit
moellon
Toitardoise, tuile mécanique
Étagessous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, en rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série 1 G, GF 69. Cadastre et Impôts directs. État parcellaire, section E. 1823-1969.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série 1 G, GF 97. Registre de division, n° 7001-8578. 1885-1968.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, dossier 74, cotation provisoire. Rue de la Liberté.

Documents figurés
  • Extrait du cadastre napoléonien, section E, 1823 : lotissement du Petit Beaumont. (Archives municipales et communautaires d'Orléans).

  • Extrait du plan de la ville d'Orléans, 1934. (Archives municipales et communautaires d'Orléans).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann