Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté Gaultier (n° 1)

Dossier IA45003032 inclus dans Quartier Dunois réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

AppellationsGaultier (n° 1)
Parties constituantes non étudiéesmaison, jardin, cour
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Lieu-dit : quartier Dunois
Adresse : pairs de 74 à 84 rue de
Coulmiers
Cadastre : 2008 AO 46 à 51

Le lotissement a été réalisé par l'entrepreneur orléanais Benoni Gaultier qui a construit pour son propre compte un ensemble de six maisons en 1911 et 1912. Cinq d'entre elles subsistent aujourd'hui, la maison située au n° 74 rue de Coulmiers ayant été reconstruite après la Seconde Guerre mondiale.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates1911, daté par source
Auteur(s)Auteur : Gaultier Benoni
Gaultier Benoni (1863 - 1944)

Entrepreneur de plâtrerie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, entrepreneur attribution par source
Personnalité : Gaultier Benoni
Gaultier Benoni (1863 - 1944)

Entrepreneur de plâtrerie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source

Le lotissement est implanté en bordure de la rue de Coulmiers et se compose de six maisons, dont deux paires de maisons jumelées, qui forment un alignement continu. Les cinq maisons qui subsistent de l'ensemble d'origine (n°76 à 84) partagent une élévation commune, à un étage carré et étage de comble, rythmée par des travées régulières. Elles sont construites en moellon et en brique et sont couvertes de toits à deux pans ou à longs pans brisés en ardoise, percés de lucarnes retroussées et rampantes. Elles présentent un soubassement en pierres apparentes jointoyées et des baies comprenant des piédroits en brique jaune supportant des plates-bandes en arc segmentaire à denticules en brique rouge et jaune. Chaque paire d'édifices est individualisée en façade par l'introduction de détails décoratifs distincts horizontaux (cordons en pierre ou en brique, frise à motifs géométriques, bandeau denticulé), au niveau des baies (archivoltes au n° 78-80) et du plein-de-travée (panneaux sculptés au n° 78-80 ; consoles supportant corniche et balustrade aveugle, dents d'engrenage au n° 82-84). Les cinq maisons ont également été conçues selon le même plan, chaque logement comportant un salon, une salle-à-manger, une cuisine en rez-de-chaussée, des W.C. à l'extérieur, deux chambres, un cabinet de toilette et une salle de bain à l'étage.

Murscrépi
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
toit à longs pans brisés

L'entrepreneur Gaultier est par ailleurs l'auteur et le promoteur d'un autre ensemble d'habitations, situées rue du Commandant-de-Poli.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série J : 5 J 171. Casier sanitaire des immeubles, rue de Coulmiers, n° 70 à 100. 1909-1959.

Documents figurés
  • Plan du rez-de-chaussée, n° 76-80 rue de Coulmiers, 1911. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. 5 J 171).

  • Plan du sous-sol et du 1er étage, n° 76-80 rue de Coulmiers, 1911. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. 5 J 171).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann