Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté dit cité Saint-Joseph

Dossier IA45003083 inclus dans Quartier Dunois réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Vue de la cité Saint-Joseph depuis la rue de Châteaudun.Vue de la cité Saint-Joseph depuis la rue de Châteaudun.Les maisons de la cité Saint-Joseph constituent un exemple de maison économique très élémentaire, en rez-de-chaussée et à simple profondeur, dont le parti s'inspire des corons du nord de la France. La conception en bande, l'existence d'une simple allée de desserte, l'implantation en fond de parcelle derrière une petite cour et le groupement des ailes en retour sous un même toit dénotent une volonté d'économie maximum d'espace et l'exploitation optimale du terrain disponible pour une plus grande rentabilité. D'autres constructions de ce type ont été réalisées à Orléans, mais généralement implantées sur des parcelles plus généreuses et sans conception d'ensemble, à l'image des maisons situées rue de Châteaudun ou dans la cité Chevallier dans les années 1880.

Appellationscité Saint-Joseph
Parties constituantes non étudiéesmaison, cour
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Lieu-dit : quartier Dunois
Adresse : 2 bis à 22
cité-Saint-Joseph
Cadastre : 2008 AO 485 à 494

La cité Saint-Joseph a été réalisée par E. Delagrange, fabricant de couvertures à Orléans, entre 1882 et 1884. Cette série de maisons constitue l'un des premiers groupes d'habitations ouvrières du quartier Dunois, avec les réalisations de la Société immobilière d'Orléans. Les maisons étaient dans un premier temps louées par E. Delagrange, probablement à des ouvriers ou de petits artisans, avant d'être vendues. Le petit immeuble situé au n° 2 bis a quant à lui été bâti en 1890 par un autre propriétaire sur un terrain cédé par Delagrange. Les maisons de la cité apparaissent aujourd'hui très dénaturées et peu lisibles en raison des nombreuses modifications qu'elles ont subies, en particulier des extensions sur cour, des percements de lucarnes et des agrandissements de baies.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1882, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Delagrange E.
Delagrange E.

Fabricant de couvertures à Orléans, entre 1882 et 1884.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source

La cité Saint-Joseph est implantée en bordure du boulevard de Châteaudun, le long d'un chemin privé et étroit qui porte le nom de la cité. Les dix maisons en bande qui la composent sont bâties sur des parcelles peu profondes (15 mètres) et d'une faible superficie (118 m² ou 188 m²). Elles sont implantées en fond de parcelle, derrière une cour aménagée en bordure du chemin et fermés par des murs et grilles métalliques. Elles comprennent pour neuf d'entre elles un unique rez-de-chaussée couvert d'un toit à deux pans en ardoise. Des parties en retour, groupées par deux sur les limites latérales, sont construites à l'avant de la maison. L'immeuble à deux logements situé au n° 2, bâti à l'angle sur un plan en L, comprend un étage carré couvert d'un toit à deux pans et croupe percé de lucarnes à fronton en bois. L'ensemble du bâti est construit en moellon enduit et en brique.

Mursbrique
enduit
moellon
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à deux pans
croupe
État de conservationremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série G : 8075 (cotation provisoire). Fiches auxiliaires cadastrales, rue Saint-Joseph. 1862-1984.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, dossier 114, cotation provisoire. Cité Saint-Joseph.

Documents figurés
  • Plan du lotissement Delagrange, non daté, fin 19e siècle. (Archives municipales et communautaires d'Orléans, série O, dossier 114).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann