Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté dit cité Hippolyte-Forestier

Dossier IA45003028 inclus dans Les lotissements d'Orléans (1880-1970) réalisé en 2009

Fiche

Appellationscité Hippolyte-Forestier
Parties constituantes non étudiéesmaison, jardin
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Adresse : 1 à 17, Cité-Hippolyte-Forestier , 34 bis rue du
Pressoir-Neuf
Cadastre : 2008 CN 187 à 196

La cité Hippolyte-Forestier, destinée aux ouvriers du chemin de fer, a été réalisée entre 1928 et 1931 par la société coopérative de constructions ouvrières le Cottage social d'Orléans. Le projet est présenté au conseil municipal d'Orléans en juin 1928 par le président de la société Robert de Massy. Il comporte la construction de dix Habitations à Bon Marché (H.B.M.) implantées le long d'une impasse de 4,50 mètres de largeur sur des terrains dont la superficie est comprise entre 332 et 362 m². L'autorisation de bâtir est accordée par le conseil municipal en août 1928 sous réserve que les habitations soient raccordées à l'égout et que l'impasse soit fermée par une porte, conformément au règlement de voirie municipal applicable aux chemins privés (règlement de 1890). Selon le principe d'une société coopérative de construction, chaque habitation fut construite par les futurs propriétaires (les cottagistes) et selon un plan-type établi par la société (auteur inconnu). Durant la seconde moitié du 20e siècle, plusieurs pavillons ont fait l'objet de surélévations, d'extensions et d'aménagement de garages qui atténuent aujourd'hui la composition d'ensemble (n° 3, 15 et 17 cité Hippolyte-Forestier).

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1928, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Société le Cottage social d'Orléans
Société le Cottage social d'Orléans
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source

La cité Hippolyte-Forestier se situe dans le nord-est de la ville, sur un terrain bordant la rue du Pressoir-Neuf proche de la voie de chemins de fer. Elle se compose de dix pavillons avec jardin individuel desservis par la rue du Pressoir-Neuf (n° 34 bis) et une impasse perpendiculaire. Les neuf pavillons desservis par l'impasse sont implantés en léger retrait ou en fond de parcelle selon un dispositif en quinconce favorisant la circulation de l'air. Les pavillons d'origine, construits en moellon enduit, présentent un pignon en façade principale et se composent d'une cave, d'un rez-de-chaussée surélevé de quelques marches et d'un étage de comble couvert d'un toit à deux pans en tuile mécanique ou en ardoise. L'entrée, disposée sur le mur gouttereau, était à l'origine abritée sous un porche couvert d'un appentis, conservé au n° 9 cité Hippolyte-Forestier. Seule la maison située au 34 bis rue du Pressoir-Neuf se distingue par une entrée située en façade principale. Les logements possédaient une distribution simple avec une cuisine, des W.C. placés derrière l'entrée, une salle-à-manger et deux chambres.

Mursenduit
moellon
Toittuile mécanique, ardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
appentis
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Lettre de Robert de Massy, président de la société coopérative de constructions ouvrières, à M. le Maire d'Orléans, le 30 juin 1928

    Source : Archives municipales et communautaires d'Orléans, 2513 :

    "J'ai l'honneur de vous adresser ci-joint :

    1) Le plan d'un terrain, sis à Orléans rue du Pressoir-Neuf, entre le n° 34 et le n° 36 qui a été acquis par la société coopérative de constructions ouvrières "Le Cottage Social à Orléans", et qu'elle a mis à disposition des 15 cheminots formant son premier groupe d'ouvriers constructeurs. Ce terrain a été divisé en dix lots, d'une superficie variant de 332 à 362 mètres, sur chacun desquels sera bâtie une maison aux emplacements indiqués sur le plan (...)

    2) Le projet de la maison type qui a été adopté pour tous les intéressés ; ce projet comprend la façade nord, la façade sud, la façade latérale et la coupe de l'élévation ainsi que les plans du sous-sol, du rez-de-chaussée et des combles.

    Je vous serais reconnaissant de m'accorder l'autorisation de procéder à la construction des 10 maisons projetées ; et de vouloir bien donner des instructions au service municipal des eaux pour qu'une canalisation soit établie dans la rue qui sera créée sur le côté de notre terrain pour le service des dix lots. Ce dernier travail est urgent car le travail de maçonnerie est sur le point de commencer et nécessitera l'usage de l'eau. Nos cottegistes ne disposant que de leurs heures de loisir, c'est-à-dire surtout leurs dimanches, il importe qu'ils soient le moins possible retardé dans l'exécution de leur ouvrage."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, 2513, cotation provisoire. Lotissements privés, projets et enquêtes. Avec plans, 1928-1939.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série J : 5 J 221. Casier sanitaire des immeubles, cité Hippolyte-Forestier. 1931-1972.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série J : 5 J 221. Casier sanitaire des immeubles, impasse Hippolyte-Forestier. 1971.

Documents figurés
  • Maison, 3 cité Hippolyte-Forestier : plans du sous-sol et du rez-de-chaussée d'origine, 1969, non signé. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. 5 J 221).

  • Maison, 3 cité Hippolyte-Forestier : élévations des façades transformées, 1969, non signé. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. 5 J 221).

  • Maison, 3 cité Hippolyte-Forestier : plans du rez-de-chaussée et du 1er étage transformé, 1969, non signé. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. 5 J 221).

  • Maison, 3 cité Hippolyte-Forestier : élévations des façades d'origine, 1969, non signé. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. 5 J 221).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann