Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté de la Société immobilière d'Orléans (n° 2)

Dossier IA45003031 inclus dans Quartier Dunois réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Appellationsde la Société immobilière d'Orléans (n° 2)
Parties constituantes non étudiéesmaison, immeuble
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Lieu-dit : quartier Dunois
Adresse : 1 à 13 rue de, Loigny , 19 place
Dunois
Cadastre : 2008 AN 280 à 287

Le lotissement a été réalisé par la Société immobilière d'Orléans entre 1880 et 1881. Il est établi sur des parcelles résiduelles cédées par la Société des Voies Nouvelles d'Orléans après l'ouverture de la rue de Loigny et l'aménagement de la place Dunois en 1879-1880. L'ensemble du lotissement conserve aujourd'hui une homogénéité architecturale malgré quelques modifications de façades (agrandissements de fenêtres, aménagements de garages) et le comblement des interstices (construction de garages). Un immeuble a par ailleurs été reconstruit après la Seconde Guerre mondiale (n° 15 rue de Loigny).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1880, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Société immobilière d'Orléans promoteur attribution par source

Le lotissement de la Société immobilière d'Orléans se situe dans la partie nord du quartier Dunois, entre la place et le boulevard de Châteaudun, le long de la rue de Loigny. Il comprend sept lots répartis en trois blocs discontinus implantés à l'aplomb de la voie, sur des parcelles peu profondes, avec cour en fond de parcelle. Le bâti, construit en moellon sous enduit, se compose de deux unités d'habitation regroupées sous un même toit, situées aux n° 19 place Dunois et n°1 rue de Loigny, et de deux groupes d'habitation, situés aux n° 3-7 et n° 9 à 13 rue de Loigny, associant l'immeuble à deux travées et l'immeuble à façade symétrique et accès médian. L'ensemble du lotissement présente une unité architecturale (excepté l'immeuble n° 15 rue de Loigny, reconstruit) reposant sur l'utilisation d'un même gabarit d'édifice, à un étage carré, l'alignement des baies, des corniches et des toits à deux pans et croupes en ardoise. L'unité est également renforcée par l'emploi de la brique pour les chaînes d'angle, les encadrements de baies (piédroits et plates-bandes en briques avec clé en pierre) et les corniches (enduites de plâtre aux n° 19 place Dunois et 1 rue de Loigny).

Mursbrique
enduit
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré
Couverturestoit à deux pans
croupe

La construction en groupes discontinus est peu représentée dans les réalisations de la Société immobilière d'Orléans et semble ici relever d'un choix fonctionnel. L'espace aménagé entre les habitations permettait l'accès direct aux cours qui devaient à l'origine être communes (d'après le plan de la ville d'Orléans de 1934).

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série 1 G, GF 69. Cadastre et Impôts directs. État parcellaire, section E. 1823-1969.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann