Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté de la Société immobilière d'Orléans (n° 1)

Dossier IA45002963 inclus dans Quartier Dunois réalisé en 2008

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Le lotissement de la rue Xaintrailles, au même titre que l'opération réalisée rue de la Concorde (lotissement de la Société immobilière n° 3), illustre l'entente qui a prévalu entre la Société des Voies nouvelles d'Orléans et la Société Immobilière d'Orléans lors de la création du quartier Dunois vers 1879-1880. Il s'inscrit sur un terrain résiduel peu profond (une "langue") restant après l'ouverture des rues Xaintrailles et de Coulmiers sur lequel la Société des Voies Nouvelles a édifié deux maisons d'angle qui constituent encore aujourd'hui des éléments marqueurs du quartier Dunois.

Immeubles, rue Xaintrailles.Immeubles, rue Xaintrailles.

L'ensemble des constructions de la Société Immobilière d'Orléans forme un ensemble linéaire continu dont on remarque particulièrement la répétition d'un même type d'édifice, le petit immeuble à quatre logements, bâti sur une parcelle de 8 à 9 m de large et se composant d'une façade symétrique à trois travées et d'un étage carré couvert d'une toiture à faible pente. Ce type d'immeuble est également représenté dans une autre opération groupée, le lotissement de la rue de Loigny (lotissement de la Société immobilière n° 2) réalisé par la même société, ou dans le lotissement communal de la rue du Commandant-de-Poli entrepris au début des années 1890.

Appellationsde la Société immobilière d'Orléans (n° 1)
Parties constituantes non étudiéesimmeuble, maison
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Lieu-dit : quartier Dunois
Adresse : pairs de 52 à 76 rue, Xaintrailles , 15 rue de
Coulmiers
Cadastre : 2008 AN 147 à 151, 263 à 271

Le lotissement de la Société immobilière d'Orléans est réalisé à partir de 1880, dès la création du quartier Dunois et l'ouverture des rues Xaintrailles et de Coulmiers. Le terrain (cadastre napoléonien, section F 5, n° 423 bis) est dans un premier temps acquis par la Société des Voies Nouvelles d'Orléans, chargée d'exécuter les travaux de voirie du nouveau quartier. Après avoir construit deux maisons semblables aux angles de la rue Xaintrailles (n° 60 et 62) et de Coulmiers (n° 15), elle revend les terrains restants à la Société immobilière d'Orléans qui y édifie 11 habitations entre 1883 et 1885. L'ensemble du lotissement est aujourd'hui bien conservé malgré des reprises de façade, en particulier aux n° 52 et 66 rue Xaintrailles.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1883, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Société des voies Nouvelles d'Orléans
Société des voies Nouvelles d'Orléans
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source
Personnalité : Société immobilière d'Orléans promoteur attribution par source

Le lotissement est implanté en bordure de la rue de Coulmiers et Xaintrailles et comprend 14 lots peu profonds (de 10 à 15 m) d'une faible superficie (de 75 m² à 150 m² environ). L'entrée de la rue de Coulmiers depuis la rue Xaintrailles est signalée par la présence de deux maisons semblables, bâties par la Société des Voies Nouvelles d'Orléans. Elles se caractérisent par leur pan coupé, un toit à deux pans et croupe en ardoise percé de lucarnes à fronton, et une façade enduite soulignée par des chaînes d'angle et des piédroits de baies en pierre harpés. Les habitations réalisées par la Société Immobilière d'Orléans forment un front bâti continu rue Xaintrailles et disposent d'une petite cour en fond de parcelle. Construites en moellon enduit sur deux assises de pierre (toujours visible au n° 54), elles possèdent un rez-de-chaussée et un étage carré couvert d'un toit à deux pans en ardoise. Les façades sont simplement soulignées par des baies couronnées de plates-bandes en pierres (clef et sommiers) et en briques. Sur les 11 constructions, 10 possèdent une façade symétrique organisée autour d'un accès médian. Seule l'habitation située au n° 58 se différencie de cet ensemble avec ses deux travées en façade et sa porte surmontée d'un linteau métallique.

Mursbrique
enduit
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série 1 G, GF 69. Cadastre et Impôts directs. État parcellaire, section E. 1823-1969.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série G : 8076 (cotation provisoire). Fiches auxiliaires cadastrales, rue Xaintrailles. 1862-1984.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann