Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement concerté de la Société anonyme orléanaise des logements économiques et familiaux

Dossier IA45003073 inclus dans Les lotissements d'Orléans (1880-1970) réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

  • Lotissement concerté dit cité bleue
    Orléans, impairs de 145 à 153 rue de l' Argonne , 34, pairs de 46 à 52 rue de Reims , impairs de 55 à 65 rue du Grand-Villiers , 1 à 20 rue Henri-Desforges , 2 à 17, 18, 20 rue du Champ-Bourgeois , 1 à 11 rue Fernand-Mars

La réalisation de ces cinq maisons par la Société anonyme orléanaise des logements économiques et familiaux constitue une réponse modeste et isolée à la crise du logement qui sévit après-guerre. Maison isolée, type F4.Maison isolée, type F4.Comme l'a souligné l'auteur de l'article de La République du Centre du 1er novembre 1954, les logements n'étaient pas destinés à l'accession à la propriété mais à la location, contrairement aux autres maisons économiques individuelles réalisées à la même période, comme celles de la Ruche ouvrière, rue Porte-Dunoise ou rue du Capitaine-Bazinet, ou celles des Castors construites rue Eugène-Turbat.

La typologie de ces maisons, à trois ou quatre pièces en simple rez-de-chaussée, et la promiscuité des logements, simplement séparés par de petites haies végétales, est également plus à rapprocher des cités d'urgence d'après-guerre, à l'image de la cité rue du Sanitas. Les maisons de la Ruche ouvrière ou des différentes associations de Castors disposaient en effet d'un espace privatif clos et d'une surface habitable plus importante (sous-sol, étage de comble ou étage carré).

Appellationsde la Société anonyme orléanaise des logements économiques et familiaux
Parties constituantes non étudiéesmaison, jardin
Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Adresse : 5 Place
Saint-Laurent
Cadastre : 2008 AL 93 à 98, 116, 118

Le lotissement, autorisé par arrêté préfectoral le 5 octobre 1954, a été réalisé par la Société anonyme orléanaise des logements économiques et familiaux d'après les plans de l'architecte Morisseau. Le projet comportait la création d'une nouvelle voie privée, accessible depuis la place Saint-Laurent, desservant cinq maisons dont quatre groupées par deux. Ces maisons économiques, de type F3 ou F4, étaient uniquement destinées à la location et dans un premier temps aux employés de la société. Les travaux ont été exécutés par les entrepreneurs Clermont (gros-oeuvre), Boussicault (charpente) et Bernardin (couverture). Le projet prévoyait également le réaménagement de deux bâtiments existants en six ou sept logements qui n'ont pas été réalisés (l'ancien bâtiment est toujours visible). Depuis la construction, les logements ont été vendus et des grillages ont été aménagés à l'emplacement de certaines haies.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1954, daté par source
Auteur(s)Auteur : Morisseau architecte attribution par source
Auteur : Clermont entrepreneur de maçonnerie attribution par source
Auteur : Boussicault entrepreneur de charpenterie attribution par source
Auteur : Bernardin entrepreneur attribution par source
Personnalité : Société anonyme orléanaise des logements économiques et familiaux
Société anonyme orléanaise des logements économiques et familiaux
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source

Le lotissement est situé au sud de l'église Saint-Laurent sur une terrasse dominant la Loire et les immeubles du quai. Les cinq lots, de 200 à plus de 400 m², sont desservis par une voie privée en impasse (5 place Saint-Laurent). Les maisons, groupées ou isolées, sont implantées en retrait de la voie, derrière une haie d'arbustes pouvant être doublée d'un grillage, et disposent d'un jardin en fond de parcelle. Elles sont construites en pierre en soubassement et en briques creuses masquées par un enduit pour les murs. Elles possèdent un rez-de-chaussée couvert d'une toiture en ardoise à deux pans et croupes, reposant sur une charpente réalisée en métal et en bois. Ces maisons sont composées de deux ou trois chambres (type F3 ou F4), d'une salle de séjour, d'une cuisine, d'une salle d'eau, de W.C. et d'un cellier.

Murspierre
brique creuse
enduit
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à deux pans
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Loiret ; 129 W 23185. Logements économiques et familiaux : Société orléanaise.

  • Archives départementales du Loiret ; 129 W 40690. Lotissements d'Orléans.

Documents figurés
  • Maisons en construction, octobre 1954. La République du Centre, 1er novembre 1954. (Archives départementales du Loiret, Orléans, 129 W 23185).

  • Plan du lotissement de la Société anonyme orléanaise, 1954. (Archives départementales du Loiret, Orléans, 129 W 490).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann