Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement communal réglementé (n° 5)

Dossier IA45003038 inclus dans Les lotissements d'Orléans (1880-1970) réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénominationlotissement réglementé
Appellationslotissement communal (n° 5)
Parties constituantes non étudiéesmaison, jardin
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Adresse : 15-17, pairs de 30 à 46 rue des, Hautes-Maisons , 36-38 rue du, Grand-Villiers , impairs de 1 à 13 rue du
Capitaine-Bazinet
Cadastre : 2008 CL 133, 134, 136 à 138, 140 à 142, 219 à 228, 542, 632, 633, 636, 637

Durant la seconde moitié des années 1950, la Ville d'Orléans entreprend la construction de deux grands ensembles dans la zone est, le groupe de 600 logements industrialisés, et dans la zone ouest, l'opération "Million". Plusieurs opérations ponctuelles, autorisées en 1955 et 1956, accompagnent le programme de la zone est : des morcellements de terrains avenue de la Marne, rue de l'Argonne et rue de Reims, et la construction de deux immeubles de 20 logements chacun rue du Colonel-O'Neill. Le lotissement situé rues des Hautes-Maisons et du Grand-Villiers et desservi par une nouvelle voie, la rue du Capitaine-Bazinet, est autorisé en 1955. Le projet de ce lotissement, destiné à faciliter l'accession à la propriété, est confié à l'architecte Léon-Émile Bazin, architecte conseil du Loir-et-Cher et du Loiret, chargé de l'élaboration du plan-masse et du cahier des charges. Le cahier des charges, rédigé par l'architecte Bazin et le directeur des travaux municipaux Bourdin est daté du 3 février 1955. Il impose aux acquéreurs plusieurs servitudes communes à d'autres lotissements réalisés par la Ville dans les années 1950. Les acquéreurs ont l'obligation de construire dans un délai de deux ans maximum un bâtiment à usage d'habitation principale et de se grouper pour construire simultanément les maisons, à l'exception du lot n° 5 qui est réservé à une maison isolée. Les constructions doivent être établies en retrait et à 2,50 mètres minimum des marges latérales. Ce règlement constitue ici une dérogation au plan d'aménagement de la Ville d'Orléans adopté en 1949 qui prévoit des marges latérales de 4 mètres pour la zone dite de construction en ordre discontinu. Par ailleurs, tout morcellement des lots est interdit et les parcelles doivent être closes sur la voie publique selon les normes du programme d'aménagement de la ville. Les constructions jumelées peuvent comporter deux niveaux droits avec ou sans sous-sol et comble habitable tandis que les maisons isolées peuvent comporter un niveau droit avec ou sans comble ou deux niveaux droits sans comble, avec ou sans sous-sol. L'ensemble des constructions doit être couvert en tuile, en ardoise ou en fibro-ciment ondulé coloré (sur autorisation). Enfin, il est interdit de réaliser des constructions provisoires ou des établissements provoquant des nuisances (usines, ateliers, dépôts, etc.). Plusieurs terrains sont cédés à des sociétés réalisant des habitations à loyers modérés et bâtis à la fin des années 1950. Les sociétaires de la Ruche Ouvrière font l'acquisition des lots 3 à 10 tandis que la Société Anonyme de Crédit Immobilier d'Orléans (SNCF sud-ouest) acquiert les lots 11 à 19. Seuls les acquéreurs des lots 1 et 2, actuellement n° 36 et 38 rue du Grand-Villiers, n'ont pas respecté le plan-masse d'origine qui prévoyait la construction de deux maisons accolées. De même, les morcellements postérieurs effectués à la fin du 20e siècle et au début du siècle suivant (n° 36 bis et 42 bis rue des Hautes-Maisons) échappent au règlement du cahier des charges initial. Enfin, quelques modifications atténuent aujourd'hui la composition des maisons de la Société Anonyme de Crédit Immobilier d'Orléans rue des Hautes Maisons, en particulier la fermeture des porches par des baies vitrées et des reprises de façade.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Dates1955, daté par source
Auteur(s)Auteur : Pelletier géomètre
Auteur : Larramendy Alexandre J. (geomètre)
Larramendy Alexandre J. (geomètre)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
géomètre
Auteur : Bazin Léon-Emile
Bazin Léon-Emile (1900 - 1976)

Voir : http://www.citechaillot.fr/ressources/expositions_virtuelles/portraits_architectes/biographie_BAZIN.html


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte
Personnalité : Ville d'Orléans
Ville d'Orléans

Commanditaire, maître d'ouvrage


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source
Personnalité : Société de crédit immobilier La Ruche Ouvrière
Société de crédit immobilier La Ruche Ouvrière
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source
Personnalité : Société Anonyme de Crédit Immobilier d'Orléans SNCF sud-ouest
Société Anonyme de Crédit Immobilier d'Orléans SNCF sud-ouest
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source

Le lotissement est situé dans le quartier de l'Argonne et desservi par la rue des Hautes-Maisons, la rue du Grand-Villiers et la rue du Capitaine-Bazinet. Il se compose actuellement de 21 lots répartis en cinq maisons individuelles et 16 maisons jumelées, bâties en retrait de l'alignement et des limites latérales. Chaque maison comprend un jardin situé en fond de parcelle ou entourant l'habitation (n° 38 rue des Hautes-Maisons). Sur la rue, les parcelles sont clôturées par des murs d'appui en moellon, ciment ou brique, surmontés de simples grillages ou de tubes métalliques. D'autres, plus récentes, se composent de simples haies, de murs en parpaings ou des treillages en bois. Le gabarit des maisons s'inscrit dans le respect du cahier des charges. Les maisons jumelées de la Société Anonyme de Crédit Immobilier d'Orléans, situées côté pair de la rue des Hautes-Maisons (n° 30 à 36 et n° 40 à 46) forment un groupe homogène. Elles comprennent un sous-sol à demi enterré avec garage, un rez-de-chaussée surélevé accessible par un escalier sous porche, un étage carré et sont couvertes d'un toit à deux pans en tuile mécanique. Elles se distinguent entre elles par la rampe de l'escalier en ciment, à gradins ou droite. Les maisons de la Ruche Ouvrière sont bâties selon plusieurs types. Six maisons jumelées (n° 15-17 rue des Hautes-Maisons, n° 7-9 rue du Capitaine-Bazinet) ou accouplées (n° 11-13 rue du Capitaine-Bazinet) comportent un garage en sous-sol, un rez-de-chaussée surélevé, un étage de comble et sont couvertes d'un toit à deux pans en tuile mécanique. L'entrée est accessible par un escalier extérieur situé en façade antérieure ou côté jardin. Les trois autres maisons de la Ruche Ouvrière, situées aux n° 3, 5 rue du Capitaine-Bazinet et n° 38 rue des Hautes-Maisons, comprennent un soubassement à usage de garage, un rez-de-chaussée surélevé accessible par un escalier extérieur droit en béton, un étage de comble et une couverture à deux pans en tuile mécanique ou en ardoise. Par ailleurs, Les maisons de la Ruche Ouvrière se caractérisent par l'usage d'encadrements de fenêtre préfabriqués, à l'exception de la maison située n° 11 rue du Capitaine-Bazinet qui possède des encadrements en brique. Enfin, rue des Hautes-Maisons, deux habitations comportent un sous-sol avec garage et un rez-de-chaussée surélevé et sont couvertes d'un toit à deux pans ou en pavillon en ardoise.

Mursbrique
ciment
enduit
moellon (?)
Toittuile mécanique, ardoise
Étagessous-sol, en rez-de-chaussée surélevé, étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
toit en pavillon
Typologieslotissement réglementé
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Loiret ; 129 W 40691. Lotissements d'Orléans.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, 691 a, b, c., cotation provisoire. Lotissements, généralités, zone Est.

Documents figurés
  • Plan de situation général, 1955. (Archives départementales du Loiret ; 129 W 40691).

  • Plan masse du lotissement, 1955. (Archives départementales du Loiret, 129 W 40691).

  • Plan de situation des groupes à réaliser dans le quartier Argonne, 1955. (Archives départementales du Loiret, 129 W 40691).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann