Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement communal (n° 3)

Dossier IA45003056 inclus dans Les lotissements d'Orléans (1880-1970) réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Appellationslotissement communal (n° 3)
Parties constituantes non étudiéesimmeuble, maison, jardin
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Adresse : 21 à 37 rue, Jules-Lemaître , 5, 6, 8, 10 avenue du
Général-Duportail
Cadastre : 2008 BS 311, 321 à 324, 330, 331, 333, 334, 337, 338, 340, 550

Le 29 avril 1922, le conseil municipal de la Ville d'Orléans décide de réaliser un lotissement accompagnant l'aménagement du parc Pasteur, établi à l'emplacement de l'ancien cimetière Saint-Vincent. Trois nouvelles voies sont alors créées afin de desservir le parc : la rue Pierre-1er-de-Serbie au nord, la rue Ferdinand-Buisson à l'est et la rue Jules-Lemaître au sud. Ces rues sont complétées par l'ouverture en 1926 de l'avenue du Général-Duportail destinée à relier le boulevard Alexandre-Martin à l'entrée sud du parc. Les terrains concernés par le lotissement, d'une superficie totale d'environ 4000 m², forment les excédents de l'aménagement du parc et bordent la nouvelle rue Jules-Lemaître et l'avenue Duportail. 12 lots sont vendus entre 1922 et 1925 au prix de 50 francs le m² et construits rapidement, comme l'indique le plan daté du 12 octobre 1924, sur lequel sont indiquées les constructions réalisées n° 25 à 35 rue Jules-Lemaître. L'entreprise Plisson-Dulac signe trois édifices situés aux n° 8 et 6 avenue du Général-Duportail et au n° 33 rue Jules-Lemaître. Parmi les acquéreurs figurent les Pompes funèbres, qui possédaient un "droit de préférence" pour l'acquisition du terrain situé en bordure de leur propriété boulevard Alexandre-Martin, et qui y construisent de nouveaux bâtiments (n° 19 rue Jules-Lemaître, détruits). Aussi, l'entrepreneur de charpente en bois et en fer Pradeau, fait l'acquisition d'un terrain contigu à son entreprise située boulevard Alexandre-Martin ainsi qu'un autre terrain situé n° 35 rue Eugène-Vignat. La construction du lotissement se poursuit ensuite après guerre (n° 5 avenue du Général-Duportail, 1947, Henry Ballu architecte) et au début des années 1960 (n° 21 rue Jules-Lemaître, 1961).

Période(s)Principale : 1ère moitié 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Dates1922, daté par source
Auteur(s)Auteur : Plisson-Dulac entrepreneur attribution par source
Auteur : Ballu Henry architecte attribution par source
Personnalité : Ville d'Orléans
Ville d'Orléans

Commanditaire, maître d'ouvrage


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur attribution par source

Le lotissement communal est implanté en bordure du parc Pasteur et se compose de 12 lots desservis par la rue Jules-Lemaître et l'avenue du Général-Duportail, à l'angle desquelles des pans coupés ont été établis selon les prescriptions de la ville. Les constructions, implantées sur des parcelles rectangulaires, triangulaire ou quadrangulaire (aux angles), et disposant d'un jardin en fond de parcelle, forment, dans l'ensemble, un front bâti continu. Toutefois, deux propriétaires, situés au n° 5 avenue du Général-Duportail et au n° 37 rue Jules-Lemaître, ont profité de la position d'angle de leur parcelle pour établir une façade en retrait de la voie, derrière un jardin clôturé sur rue par un mur d'appui surmonté d'une grille. L'uniformité du lotissement est assurée par des élévations composées majoritairement d'un sous-sol, d'un rez-de-chaussée accessible par quelques marches et d'un étage carré, surmonté pour deux édifices d'un étage de comble (n° 29 et 31 rue Jules-Lemaître). Seuls deux édifices échappent à cette règle : la maison située au n° 37 rue Jules-Lemaître ne dispose que d'un étage de comble au dessus du rez-de-chaussée et l'immeuble situé au n° 21, issu d'une seconde phase de construction, possède deux étages carrés et un étage de comble. Les constructions sont réalisées en moellon, enduit ou apparent, en pierre, en brique crue ou silico-calcaire, en meulière (n° 6 rue du Général-Duportail), ou en béton armé (immeuble n° 21 rue Jules-Lemaître), et sont couvertes de toits à deux pans, d'une croupe ou demi-croupe, ou de toits à longs pans brisés en ardoise.

Murspierre
brique
brique silico-calcaire
enduit
moellon
béton armé
Toitardoise
Étagessous-sol, en rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
toit à longs pans brisés
demi-croupe
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, dossier 60, cotation provisoire. Avenue du Général-Duportail.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, dossier 72, cotation provisoire. Rue Jules-Lemaître.

  • Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série J : 5 J 227. Casier sanitaire des immeubles, rue Jules-Lemaître. 1924-1972.

Documents figurés
  • Plan des terrains à vendre, 20 avril 1922. (Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, dossier 72).

  • Plan d'aménagement du quartier Saint-Vincent, 12 octobre 1924. (Archives municipales et communautaires d'Orléans. Série O, dossier 60).

  • Plan d'ouverture d'une rue devant le jardin public projeté dans l'ancien cimetière Saint-Vincent, 1922. (Archives municipales et communautaires d'Orléans ; série O, dossier 60).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann