Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement Chevallier-Escot

Dossier IA45003069 inclus dans Quartier Dunois réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

AppellationsChevallier-Escot
Dénominationslotissement
Aire d'étude et cantonCommune d'Orléans
AdresseCommune : Orléans
Lieu-dit : Dunois (quartier)
Adresse : 2 à 34 rue, Xaintrailles, 1 rue de Lahire

Le lotissement a été réalisé par Ernest Chevallier-Escot vers 1886-1887 (AC Orléans, état parcellaire). Les 6000 m² de terrains avaient été acquis dans les années 1850 par Michel Escot avant d'être cédé à Ernest Chevallier-Escot en 1877. Le lotissement n'est entrepris qu'après le percement de la rue Xaintrailles ouverte dans le cadre de l'aménagement du quartier Dunois en 1880. L'ensemble du lotissement est bâti à la fin des années 1880 et durant les années 1890.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates1886, daté par source
1887, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Chevallier-Escot promoteur attribution par source

Le lotissement Chevallier-Escot se situe dans le sud-ouest du quartier Dunois et comprend 17 lots desservis par les rues Xaintrailles et de Lahire. Il se compose de deux immeubles dont un d'angle (n° 2 rue Xaintrailles) et de 15 maisons avec jardin en fond de parcelle dont certaines avec une dépendance (n° 8, 10, 20, 22 rue Xaintrailles). La construction groupée est particulièrement représentée dans le lotissement avec quatre ensembles identifiés rue Xaintrailles aux n° 12 et 14, 16 à 20, 26 et 28 et 32 et 34.

Les édifices, alignés sur la rue, forment un front bâti quasiment continu rue Xaintrailles et comportent, sur un rez-de-chaussée légèrement surélevé, un ou deux étages carrés et des toitures à deux pans ou à longs pans brisés en ardoise. Ils sont construits en moellon enduit sur un mur de pierre de petit appareil (au bas de façades), en pierre de taille (n° 16 et 20) ou en brique (n° 24).

Murspierre moellon enduit
brique
pierre de taille
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à longs pans brisés
toit à deux pans
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université de Tours - Launay Yann