Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lochetterie : ferme

Dossier IA36010067 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, cour, grange, étable, remise, écurie, étable à vaches, sous-sol, four, portail
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
AdresseCommune : Néons-sur-Creuse
Lieu-dit : La Lochetterie
Adresse : 17 rue
de la Lochetterie
Cadastre : 2015 B 102 ; 1812 B 667 à 670

Des bâtiments sont portés à l’emplacement du logement de la ferme sur le plan cadastral de 1812. Selon les analyses dendrochronologiques effectuées sur l’unique poinçon et les solives de la partie orientale du logement, la charpente a été mise en oeuvre entre 1482 et 1486 (Archéolabs réf. ARC 16/R4162D). La partie ouest, dont l’aile en retour d’équerre, paraît avoir été construite ou modifiée au 18e ou dans la première moitié du 19e siècle. L’étable-écurie et les remises semblent dater du milieu ou de la seconde moitié du 19e siècle. La grange-étable et le four ont été ajoutés dans la seconde moitié du 19e siècle. A l’ouest de la cour, un toit à porcs a été détruit à la fin du 20e siècle.

Période(s)Principale : 4e quart 15e siècle, 18e siècle, 19e siècle
Dates1482, datation par dendrochronologie
1483, datation par dendrochronologie
1484, datation par dendrochronologie
1485, datation par dendrochronologie
1486, datation par dendrochronologie

La ferme, à cour fermée, se compose de trois bâtiments principaux : un logement, une grange-étable et une étable-écurie à l’est de la cour. Tous ces bâtiments sont couverts de tuiles plates. Les accès sont en murs gouttereaux.

Le logement, orienté est-ouest, comprend deux volumes accolés : à l’est, un bâtiment en rez-de-chaussée dans le prolongement de toiture duquel se trouve une remise et, à l’ouest, un bâtiment en L (retour d’équerre tirant vers le nord) en rez-de-chaussée à surcroît. La toiture de la partie ouest est à longs pans et à croupes, pour la partie ouest, à pignon couvert pour la partie est. Le perron menant à l’entrée principale compte deux degrés (l’un rectangulaire, l’autre semi-circulaire). Une pierre d’évier et un placard extérieur sont logés dans l’élévation sud de la partie ouest du logement. Les ouvertures des élévations nord sont à linteaux délardés (certaines à feuillures). Les murs de la partie est du logement ont conservé des poteaux soutenant une ferme d’une charpente à arbalétriers et pannes, avec poinçon montant de l’entrait. Deux appentis et un four s’appuient sur l’élévation nord. Un sous-sol voûté a été creusé sous la partie ouest du logement. Ses deux accès (escaliers) se situent dans les élévations opposées (nord-sud).

A l’est de la cour et alignée à la route, se trouve l’écurie-étable à toiture à longs pans et à pignon couvert. La grange-étable, au sud-est de la cour, est partiellement enduite et à accès en mur gouttereau. Sa toiture est à longs pans et à pignon couvert. Les entrées portent des plates-bandes de brique en anse de panier. Des oculi percent les murs. La ferme comprend également deux remises, l’une, indépendante à l’ouest de la cour, l’autre dans le prolongement est du logement (angle nord-est des bâtiments). Un portail à piliers ferme la propriété à l’est.

Murscalcaire moellon enduit partiel
Toittuile plate
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
appentis
toit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Annexes

  • Rapport d'expertise dendrochronologique (17 rue de la Lochetterie, Néons-sur-Creuse). Archéolabs. 2016. ARC 16/R4162D.

    Présentation générale :

    La partie étudiée est couverte d’une charpente orientée est-ouest. Une seule ferme est visible dans un comble totalement aménagé. Les solives du plafond du rez-de-chaussée correspondant sont à la fois les entraits de la charpente et les poutres du plancher du comble. Les solives seront numérotées arbitrairement depuis l’ouest. Les éléments architecturaux en place ont été échantillonnés manuellement à la sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), le 27 janvier 2016.

    Datations :

    éch. 1 : Rez-de-chaussée, solive 1 : entre 1482 et 1486

    éch. 2 : Rez-de-chaussée, solive 2 : entre 1482 et 1486

    éch. 3 : Rez-de-chaussée, solive 3 : entre 1482 et 1486

    éch. 4 : Charpente, poinçon : entre 1482 et 1486

    Interprétation :

    L’unique poinçon de la charpente et les solives (entraits) du rez-de-chaussée forment un ensemble chronologiquement homogène, mis en place entre 1482 et 1486.

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre, sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur. Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137).

Bibliographie
  • DORMOY, Christian. Rapport d'expertise dendrochronologique (17 rue de la Lochetterie, Néons-sur-Creuse). Archéolabs. 2016. ARC 16/R4162D.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud