Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le Subdray : lycée agricole de Bourges-Le Subdray (Le Sollier)

Dossier IA18003062 réalisé en 2010
Précision dénominationlycée d'enseignement général, technologique et agricole
Parties constituantes non étudiéesamphithéâtre, gymnase, bibliothèque, cantine, logement
Dénominationslycée
Aire d'étude et cantonRégion Centre-Val de Loire
AdresseCommune : Le Subdray
Lieu-dit : Le Sollier
Cadastre : OA 102

En 1998, l'état de vétusté du lycée agricole des Gibjoncs à Bourges et son encerclement par les quartiers urbains environnants, conduisent la Région Centre-Val de Loire à envisager la construction d'un nouvel établissement : l'EPLEFPA du Cher (Établissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole). Il répondra aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) et s'installera sur un site rural.

En mars 2000, le site du Sollier sur la commune du Subdray (au sud-ouest de Bourges) est retenu. Le programme prévoit la construction d'un lycée d'enseignement général, technologique et agricole, auquel seront associés un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) agricole public, un Centre de Formation et de Promotion Professionnelle Agricole (CFPPA) et une exploitation agricole de 20 hectares pour l'accueil de 750 élèves.

A l'issue de la procédure de concours d'architecture et d'ingénierie, la maîtrise d’œuvre est attribuée au cabinet parisien Art'Ur en février 2002. Les travaux de voirie et de réseaux sont entrepris.

En mai 2005, à la suite d'une procédure juridique, un nouveau concours de maîtrise d’œuvre est lancé. L'agence Carré d'Arche, dirigée par Jean-Pierre Prin, est désignée lauréate en janvier 2007 ; elle s'associe à l'atelier Bosredon-Piétu. Les travaux de construction reprennent en juin 2008. Ils sont achevés pour l'essentiel à la rentrée scolaire 2009 ; l'établissement est inauguré le 2 octobre de la même année.

Période(s)Principale : 1er quart 21e siècle
Dates2008, daté par source
Auteur(s)Auteur : Prin Jean-Pierre
Prin Jean-Pierre (1952 - )

Membre associé de l'atelier d'architecture Carré d'Arche à Bourges (Cher).

Jean-Pierre Prin est l'architecte, entre autres réalisations, de la construction du CREPS de la Région Centre-Val de Loire en 2004, de celle du lycée agricole de Bourges-Le Subdray en 2009 et de la restructuration de la chapelle du lycée Jacques Coeur à Bourges en 2008.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

La construction de ce nouveau lycée s'est volontairement inscrite dans une démarche environnementale. Implantés sur une emprise foncière d'environ 15 hectares entièrement paysagers, les bâtiments du lycée en rez-de-chaussée ou à deux niveaux circonscrits dans un demi-cercle s'organisent en peigne, de part et d'autre d'une galerie, suivant un axe nord-sud. La galerie, désignée sous le nom de "rue intérieure", est couverte de sheds reposant sur une charpente en bois massif et des poteaux métalliques. Ils portent des panneaux photovoltaïques.

Les bâtiments sont à ossature mixte béton et bois. Les dalles de fondation et de plancher, les murs de refend, les poteaux soutenant les panneaux de bois des façades en rez-de-chaussée ainsi que certaines parties des bâtiments sont en béton armé et parpaings de béton. Extérieurement, les parties de bâtiment maçonnées sont identifiables au revêtement de matériaux synthétiques de type "STO" enduit de couleur vive qui les habille. Les structures bois sont couvertes d'un essentage en planches de bois disposé horizontalement. Les bâtiments sont couverts soit de toits à longs pans en zinc, soit de terrasses végétalisées. Les escaliers hors-oeuvre sont en charpente métallique, les escaliers dans-oeuvre en maçonnerie.

L'amphithéâtre se singularise par son plan circulaire. Situé à gauche de l'entrée du lycée, ses murs sont réalisés en voile de béton. Le bâtiment est doublé extérieurement d'une enveloppe tronconique inversée, formée de poutres de bois massif faisant office de brise-soleil.

Au nord du lycée, se situent la ferme et ses nouveaux bâtiments d'exploitation. Au sud du site, le gymnase, l'internat et les logements de fonction. Le gymnase, entouré de terrains de sport, est construit en bois. Les trois bâtiments de l'internat sont des bâtiments de plan allongé à deux niveaux à ossature mixte béton et bois, couverts de toit à longs pans en zinc.

Les enduits de type "STO" des blocs façades qui abritent les escaliers dans-oeuvre, individualisent par leur couleur chacune de ces maisons. Les murs pignons et les longs côtés reçoivent un essentage en planches de bois. Les escaliers de secours hors-oeuvre, tournant à retours, sont en charpente métallique. Les logements de fonction, à deux niveaux, sont à ossature mixte béton et bois. Des jardins filtrants s'étendent à l'extrémité sud du site.

Mursbéton
bois
métal
enduit
essentage de planches
mur-rideau
béton armé
pan de bois
Toitbéton en couverture, végétal en couverture, zinc en couverture
Plansplan régulier
Étagessous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse
toit à longs pans
shed
Escaliersescalier dans-oeuvre
escalier hors-oeuvre : escalier tournant à retours en maçonnerie, en charpente métallique
Statut de la propriétépropriété de la région
Intérêt de l'œuvreà signaler
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Chatain Annaïg - Quillivic Claude
Quillivic Claude

Chercheur inventaire Région Centre-Val de Loire depuis 2006.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.