Logo ={0} - Retour à l'accueil

Grand Baudrussais : ferme

Dossier IA36010782 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, hangar agricole, étable à vaches, grange, cour, étable, cellier, écurie, puits, pigeonnier, toit à porcs, fournil
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
AdresseCommune : Lingé
Lieu-dit : Grand Baudrussais
Cadastre : 2015 AC 269, 270 ; 2015 ZA 74 ; 1813 B 626, 627, 629, 631, 652, 654, 655, 657, 637, 643, 649, 650
Précisions

La terre de Baudrussais a appartenu, à partir du 13e siècle, en grande partie à l’abbaye bénédictine de Fontgombault. La propriété aurait peut-être été affermée dès le 16e siècle. Les "forestiers" de Baudrussais (habitat ?) sont par ailleurs cités en 1335 (Benarrous, 2009).

Un "village" de Baudrussais est cité en 1570 (Hubert 1900).

Le lieu-dit figure sur la carte de Cassini (vers 1760).

Une ferme à cour ouverte est portée sur le plan cadastral de 1813. Ses bâtiments ont été modifiés ou reconstruits à partir du milieu du 19e siècle, à savoir, le logement, la grange, l’étable à vaches et l’étable-écurie. La ferme a vraisemblablement été remaniée à partir de 1878, si on en croit les matrices cadastrales signalant à cette date des démolitions et des “conversions” de bâtiments ruraux. L’étable-écurie et son toit à porcs paraissent avoir été reconstruits dans le dernier quart du 20e siècle ; le fournil, également ou un peu plus tardivement. Les hangars agricoles datent du second quart et du milieu du 20e siècle.

Période(s)Principale : 18e siècle, limite 18e siècle 19e siècle , (?)
Principale : milieu 19e siècle, 2e moitié 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle
Dates1878, daté par source

Quatre bâtiments principaux composent cette ferme à cour ouverte : un logement, une grange, tous deux accolés, et deux étables situées au sud de la cour. La propriété comprend également deux hangars agricoles, deux autres étables et un toit à porcs.

Le logement (possiblement double), orienté est-ouest, s’ouvre en mur gouttereau sud. Il est enduit et en rez-de-chaussée. Sa toiture est à longs pans en tuile plate. Un cellier, à l’ouest, lui est associé. A l’est, se trouve un fournil-pigeonnier (à toit en ardoise et murs en moellons de calcaire).

La grange, à l’ouest du logement, est partiellement enduite sur moellons de grès. L’accès est en mur gouttereau, la toiture, en tuile plate.

Au sud du logement, se dresse une étable (certainement à vaches), à murs partiellement enduits en moellons de grès. La toiture à longs pans est en tuile plate ; l’accès, en mur gouttereau.

L’étable-écurie, au sud de la grange, est enduite et à accès en mur gouttereau. Sa toiture à croupes est en ardoise. Un toit à porcs, également à toits à croupes et en ardoise, est implanté en retour d’équerre du bâtiment.

Le hangar agricole, couvert d’ardoises, s’élève entre les deux étables précédemment décrites.

Une étable enduite, implantée à l’est de la cour, s’ouvre en mur-pignon. Sa couverture est en tuile plate. Au nord-est, on en trouve une seconde également enduite et à toit en ardoise. L’accès est en mur gouttereau.

A l’est de la cour, se dresse un second hangar à toiture en tôle ondulé (et à poteaux électriques réutilisés).

Enfin, un puits couvert se trouve au nord du logement.

Mursenduit
grès moellon enduit partiel
calcaire moellon enduit partiel
Toitardoise, tuile plate, tôle ondulée
Étagesrez-de-chaussée
Couvrements
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales de Lingé. Matrices cadastrales, tableaux d'augmentation et de diminution.

  • HUBERT, Eugène (ed.). "Histoire-cartulaire" de l'abbaye de Fontgombault par Dom Andrieu (1699-1751). Revue archéologique et historique de la société du Berry, 6e année, 1900, p.40-195. (contient les Mémoires des ruines et démolissions faites es étangs de la Bresne de Fongombaud par les gens de guerre durant les troubles derniers et mesme es années 1569 et 1570).

Documents figurés
  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Lingé, terminé en 1813, sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur, par M. Jacquemain, géomètre du cadastre. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 96).

  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

Bibliographie
  • BENARROUS, Renaud. La Grande Brenne aux périodes préindustrielles (Indre). Contribution à l'histoire des paysages, des étangs et des relations sociétés/milieux dans une zone humide continentale. Approches historique, archéologique et paléo-environnementale. Paris : Université Panthéon Sorbonne-Paris I, 2009, 2 vol. Th. doct. : Archéologie : Paris I : 2009.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud