Logo ={0} - Retour à l'accueil

Douai : manoir

Dossier IA36008930 réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmaison, grange, étable, écurie
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Mézières-en-Brenne
AdresseCommune : Mézières-en-Brenne
Lieu-dit : Douai
Cadastre : 1836 C 621 ; 2004 YK 2

"Douay" est porté sur la carte de Cassini (fin 18e siècle) en tant que gentilhommière. Doué (ou Douai) apparaît pour la première fois dans un aveu rendu le 16 mai 1399, par Hugues de la Motte. A la Révolution, le domaine fut acquis comme bien national par son fermier M. Faguet également acquéreur de l'Ébeaupin, pour la valeur d'une paire de boeufs. Après la tourmente, il revendit Douai pour la même valeur, à son légitime propriétaire. Le corps de logis a été construit au 15e siècle, ainsi qu'en témoignent les fenêtres à meneaux et les linteaux en accolade. Le bâtiment en retour d'angle et la tour carrée ont été édifiés au 17e siècle. Les fenêtres de la façade nord à linteau cintré seraient plutôt du 18e siècle. La ferme est plus récente, du 18e ou du 19e siècle, mais elle est en tout cas entièrement portée sur le cadastre napoléonien.

Période(s)Principale : 15e siècle
Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle

Ce domaine est constitué d'un manoir et de sa ferme. La ferme est composée d'une habitation avec une grange et des étables accolées, formant ainsi un bâtiment en L. La fonction de la tour à l'extrémité est n'a pas été identifiée. Des écuries sont également accolées au manoir. Le manoir est constitué d'un corps de logis avec retour d'angle et tour carré sur la façade côté cour. La partie en angle a un toit à croupe côté façade nord. Il semble que c'est de ce côté qu'arrivait une allée bordée d'arbres. Des fenêtres à meneaux éclairent les pièces, les autres ouvertures ont des encadrements chanfreinés ou sculptés en cavet. Les fenêtres de la façade nord sont plus larges et ont des linteaux cintrés. A l'intérieur, plusieurs cheminées monumentales de style gothique sont encore en place, certaines ont été transformées au 19e siècle. Un grand potager témoigne de l'emplacement des anciennes cuisines. La charpente est à double panne faîtière. Enfin, il y avait peut-être à l'extérieur à gauche de l'entrée actuelle du domaine une autre habitation (locature), aujourd'hui transformée en hangar.

Murscalcaire
enduit partiel
moellon
Toittuile plate, ardoise
Étages1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble
Couverturestoit à deux pans
toit en pavillon
croupe
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • DU POUGET, Marc, PECHERAT, René, MONTIGNY, Arnaud de (dir.), TREZIN, Christian (collab.). Châteaux, manoirs et logis : l'Indre. Chauray : Ed. Patrimoines et Médias, 1999.

    p. 160
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Rodon Estelle