Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chavannes : manoir

Dossier IA36008288 réalisé en 2007

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • mur de clôture
    • grange
    • étable
    • porcherie
    • logement
    • four
Parties constituantes non étudiéesmur de clôture, grange, étable, porcherie, logement, four
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Mézières-en-Brenne
AdresseCommune : Azay-le-Ferron
Lieu-dit : Chavannes
Cadastre : 1837 E 758 ; 1984 BN 5

Le manoir de Chavannes dépendait de la baronnie de Preuilly-sur-Claise. Le logis couvert d'un toit en pavillon daterait du premier quart du 17e siècle (charpente à chevrons-portant-fermes), la grange du troisième quart du 18e siècle, et l'étable du 19e siècle. Le domaine est vendu en 1866 à Alfred Luzarche, propriétaire du château d'Azay-le-Ferron.

Période(s)Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 19e siècle

C'est un ensemble à cour fermée, composé à l'ouest du logis couvert d'un toit en pavillon, flanqué d'une tourelle de plan carré et d'un corps de bâtiment latéral ; au nord d'un logement accolé à un vaste bâtiment de grange ouvrant par un porteau et se prolongeant en basse-goutte par des porcheries ; à l'est, des étables à petit surcroît. A l'extérieur de l'enceinte, se trouve un four récemment restauré. De nombreux éléments défensifs sont encore visibles : un assommoir situé au-dessus de la porte d'entrée, des meurtrières, une bretèche. Des latrines sont également conservées à l'angle du logis et de la tourelle. Les bâtiments ouest sont couverts de très hautes toitures en tuile plate, percées de houteaux (petites ouvertures triangulaires) et couronnés, pour deux d'entre eux, d'épis de faîtage en zinc.

Murscalcaire
grès
enduit partiel
enduit
moellon
Toittuile plate
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
appentis
pignon couvert
croupe

Grange à porteau.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvreà étudier

Annexes

  • Expertise dendrochronologique d'échantillons provenant du logis de Chavannes à Azay-le-Ferron (36290)

    Archéolabs réf. ARC 08/R3526D/1

    Présentation générale :

    Le logis, orienté nord-sud, est couvert d'un toit à deux versants avec croupes nord et sud. La charpente, de type à chevrons-portant-fermes, comprend 6 fermes dont 2 fermes-maîtresses nord et sud. Les croupes sont composées d'une demi-ferme de croupe et d'empanons. La charpente a subi quelques remaniements. Des désordres statiques ont nécessité l'installation d'un chevalet de renfort longitudinal central. Le rez-de-chaussée possède un plafond de solives sur poutre. La poutre centrale a été prélevée. Des marches monoxyles d'un ancien escalier du rez-de-chaussée, définitivement déposées, ont également été retenues.

    Les éléments architecturaux en place ont été échantillonnés manuellement à la sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), le 21 novembre 2007. Les éléments déposés ont été échantillonnés par tronçonnage.

    Résumé chronologique :

    éch. 1 - Empanon de croupe : 1612 environ

    éch. 2 - Empanon de croupe : 1612 environ

    éch. 3 - Empanon de croupe : 1614/1615 (automne/hiver)

    éch. 4 - Empanon de croupe : 1612 environ

    éch. 5 - Empanon de croupe : 1614/1615 (automne/hiver)

    éch. 6 - Empanon de croupe : 1612 environ

    éch. 7 - Poutre centrale : 1654/1655 (automne/hiver)

    éch. 8 - Marche d'escalier : 1612 environ

    éch. 9 - Marche d'escalier : 1612 environ

    Interprétation :

    La charpente et l'escalier déposé ont été mis en place en 1615 (ou dans une année postérieure très proche). La poutre centrale du rez-de-chaussée est issue d'un arbre abattu en automne/hiver 1654/1655. Elle remplace probablement une poutre précédente.

  • Expertise dendrochronologique d'échantillons provenant de la grange de Chavannes à Azay-le-Ferron (36290)

    Archéolabs réf. ARC 08/R3521D

    Présentation générale :

    La grange, orientée est-ouest, est couverte d'un toit à deux versants. La charpente, de très belle facture, est de type à arbalétriers et pannes, à surcroît. Les entraits de fermettes reposent sur des jambes-de-force montant d'un entrait de jambe-de-force. La charpente comprend 8 fermes numérotées arbitrairement depuis l'ouest. Les fermes 1, 3 et 5 sont en orme et n'ont pas été prélevées. Un mur de refend, sous la ferme 4, crée une pièce orientale dont les solives du plafond sont soutenues par une poutre longitudinale centrale. Les éléments architecturaux en place ont été échantillonnés manuellement à la sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), le 21 novembre 2007.

    Résumé chronologique :

    éch. 1 - entrait : 1773/1774 (automne/hiver)

    éch. 2 - entrait : 1773/1774 (automne/hiver)

    éch. 3 - entrait : 1772/1773 (automne/hiver)

    éch. 4 - entrait : 1772 environ

    éch. 5 - entrait : 1773 (printemps)

    éch. 6 - poutre longitudinale : 1773/1774 (automne/hiver)

    Interprétation :

    D'après les résultats obtenus, cette charpente et la poutre du rez-de-chaussée ont été mises en place en 1774 (ou dans une année postérieure très proche).

Références documentaires

Documents figurés
  • Azay-le-Ferron. Extrait du plan cadastral de 1837. / Colson (géomètre en chef). (Archives municipales d'Azay-le-Ferron).

Bibliographie
  • DU POUGET, Marc, PECHERAT, René, MONTIGNY, Arnaud de (dir.), TREZIN, Christian (collab.). Châteaux, manoirs et logis : l'Indre. Chauray : Ed. Patrimoines et Médias, 1999.

    p. 158
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Desagher Julia