Logo ={0} - Retour à l'accueil

Chartres : monument à Noël Ballay

Dossier IM28000734 réalisé en 2010
Dénominationsmonument, buste, statue, socle
Aire d'étude et cantonRégion Centre-Val de Loire
AdresseCommune : Chartres
Adresse : square du Lycée

L'origine du monument de Chartres à Noël Ballay (1847-1902), gouverneur général de l'Afrique-Occidentale française, mort en poste en 1902, se trouve à Conakry ( (Guinée-Conakry, ancienne Guinée), où le premier monument à sa mémoire est projeté la même année par souscription publique ; il est alors question de confier sa réalisation à Jules Dalou mais le projet est abandonné et la commande échoit à Henri Allouard. Le monument est inauguré à Conakry en 1908 et disparaît en 1958.

L'Association des Anciens élèves du collège et du lycée de Chartres se saisit de l'opportunité de cette réalisation outre-mer pour proposer en 1904 une version réduite du monument à partir des différents éléments du modèle de Conakry. L'architecte de la ville de Chartres, Mouton, qui doit superviser la création du monument évalue alors la dépense à 15 500 francs, à mettre en regard des 8 450 francs fournis par la souscription publique que la famille de Noël Ballay doit combler à hauteur de 5 000 francs. L’État propose en 1905 une subvention de 800 francs, portée à 2 000 en 1906. La souscription publique comprend essentiellement les autorités coloniales (Colonie de la Guinée française, Ministre des Colonies, Compagnie française de l'Afrique occidentale, Savorgnan de Brazza...).

L'inauguration a lieu le 14 juillet 1904, date anniversaire de la naissance de Noël Ballay, après la présentation cette même année des plâtres au Salon (n° 2621). Le monument ne passe pas indemne l'Occupation : l'ensemble des bronzes est enlevé et un moulage en est pris par Robert Delandre avant refonte. Une nouvelle fonte est commandée au fondeur Marius Hohwiller par le Comité Pasteur-Ballay en 1948 ; les bronzes sont inaugurés lors d'une cérémonie, le 8 octobre 1950.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates1904, porte la date
1950, daté par source
Stade de créationcopie réduite
Auteur(s)Auteur : Allouard Henri
Allouard Henri (1844 - 1929)

Peintre et sculpteur, Henri Allouard expose au Salon de 1865 à 1928. A partir de 1889, Il participe aux expositions universelles et obtient la médaille d'or en 1900.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur
Auteur : Hohwiller Marius
Hohwiller Marius (1887 - 1963)

Les Hohwiller sont une famille de fondeurs de bronze (fonte au sable) actifs à Paris entre 1901 et 1966. Rodolphe (?-1930), Alsacien allemand naturalisé Français, est actif de 1901 à 1930, son fils Marius (1887-1963) prend la relève de 1930 à 1963 puis sa veuve, active de 1963 à 1966.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur
Auteur : Mouton Armand
Mouton Armand

Architecte de la ville de Chartres.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte

Le monument est situé dans le square devant le lycée Marceau où Noël Ballay fit ses études. Le buste en bronze est posé sur un socle haut en pierre qui porte à sa base deux figures en bronze. L'ensemble est repris du monument de Conakry plus complet et disparu en 1958 : le socle haut soutient la statue en pied du gouverneur accompagné d'un enfant et sur ce socle, en plus du chef de tribu et de la fillette, ont été exécutés en bronze une femme africaine assise et deux reliefs à dextre et senestre de la gaine.

Catégoriessculpture
Structuresgroupe non relié
Matériauxbronze
pierre
Mesuresh : 130.0 centimètre
Précision dimensions

Hauteur de la "Petite Négresse avec palmes".

Iconographieshomme, portrait, en buste
gouverneur
fillette
colonisation
Africain
bambou
palme
armoiries
Précision représentations

Le portrait en buste de Noël Ballay surmonte l'ensemble du monument. Le socle porte deux figures : un chef de tribu africaine en boubou assis les jambes croisées, et une fillette nue dite "Petite Négresse" tendant une palme vers le buste ; à l'arrière les armes de la Guinée coloniale. A l'arrière se déploie un large écu aux armes indéfinies (trois fleurs de lys en chef et trois monnaies africaines à la pointe), écho des activités de gouvernorat de Ballay.

Inscriptions & marquessignature
date
inscription concernant l'iconographie
Précision inscriptions

Signature et date (sur la plinthe senestre du piédouche du buste) : "H. ALLOUARD 1904" ; inscriptions concernant l'iconographie (sur le socle, de l'avant à dextre) : "A/ NOËL/ BALLAY/ SES/ COMPATRIOTES/ SES AMIS" ; "1890-1900/ GOUVERNEUR/ DE LA/ GUINÉE FRANÇAISE/ 1900-1902/ GOUVERNEUR GÉNÉRAL DE/ L'AFRIQUE OCCIDENTALE/ FRANÇAISE" ; "NE A/ FONTENAY-SUR-EURE/ EURE-ET-LOIR/ LE 14 JUILLET 1847/ MORT A/ SAINT-LOUIS/ (SÉNÉGAL)/ LE 26 JANVIER 1902" ; "1870-1871/ AIDE-MAJOR/ AUX MOBILES/ D'EURE-ET-LOIR/ 1874-1884/ EXPLORATEUR AU CONGO/ 1885-1890/ LIEUTENANT-GOUVERNEUR/ AU GABON".

État de conservationoeuvre restaurée
Précision état de conservation

Le bronze de la "petite négresse" est réparé en 1907 par la maison Durenne qui avait été chargée de la première fonte.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit MH, 2017/03/23
Précisions sur la protection

Inscription MH par arrêté du 23/03/2017, publication au Journal Officiel du 03/05/2018 : Le monument à Noël Ballay formé du groupe sculpté en bronze de 1904, situé place du lycée, tel que représenté en rouge sur le plan joint à l'arrêté (domaine public non cadastré).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives Nationales. F21 ; 7072. (Enlèvement des monuments en bronze sous l'Occupation). Monuments d'Eure-et-Loir.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir. 4T/22 (Monuments commémoratifs). Dossier "Noël Ballay - 1904-1906".

  • Archives municipales de Chartres. Ma 8/8 (Monuments commémoratifs). Monument Noël-Ballay. 1902-1907.

  • Archives municipales de Dreux. 1M/4 (Monuments). Statue de Rotrou : édification. 1861-1867.

  • Musée d'Orsay (documentation sculptures). Dossier Henri Allouard.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Chambrion Matthieu - Jouanneaux Françoise