Logo ={0} - Retour à l'accueil

Carlière : ferme

Dossier IA36010253 réalisé en 2016

Fiche

  • Vue de la grange depuis le nord.
    Vue de la grange depuis le nord.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • logement d'ouvriers
    • grange
    • étable
    • remise
    • pigeonnier
    • cour
    • toit à porcs
    • étable à chevaux
    • portail

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéeslogement, logement d'ouvriers, grange, étable, remise, pigeonnier, cour, toit à porcs, étable à chevaux, portail
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
AdresseCommune : Néons-sur-Creuse
Lieu-dit : La Carlière
Adresse : 10 Cadastre : 2015 ZH 40, 41, 42 ; 1812 D 1728, 1729

Une grange plus petite est visiblement portée sur le plan cadastral de 1812. A l’origine à accès en mur-pignon, elle a certainement été élargie à la fin du 19e siècle (ou plus récemment). La ferme représentée en 1812 a presque été complètement détruite, possiblement vers 1879 (matrices cadastrales). L’actuelle ferme semble s’être développée après cette date, dans le dernier quart du 19e ou au début du 20e siècle. Le logement principal est daté, quant à lui, de 1904 par une inscription.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle
Dates1904, porte la date

La ferme à cour ouverte compte trois bâtiments principaux : un logement, une grange et une étable.

Le logement principal, orienté est-ouest, est double et à accès en mur gouttereau. Il est enduit et en rez-de-chaussée à comble à grand surcroît. La façade principale, sans travées, présente une organisation en symétrie axiale. La toiture, à longs pans et à croupes, est en ardoise. L’une des deux lucarnes à fronton porte une date (1904).

Au sud de la cour, se dresse une grande grange-étable à accès en mur gouttereau. Elle est à enduit partiel et couverte de tuiles plates. La toiture se prolonge sur un toit à porcs (ou une petite étable) adossé à l’élévation nord. Un accès décentré a été condamné dans le mur-pignon oriental (après l’agrandissement du bâtiment). Un logement secondaire, à l’est de la cour, est mitoyen des bâtiments de la ferme voisine. Il possède des accès en mur-pignon et en gouttereau. Le bâtiment abrite également un four.

Une étable (à vaches et à chevaux) se dresse à l’ouest de la cour. Elle est partiellement enduite, à toiture, à longs pans, en tuile mécanique et à accès en mur gouttereau. Un pigeonnier à trous de boulin en brique est logé dans le haut de l’élévation est.

Des toits à porcs (avec enclos à murets) lui sont accolées au sud. Leurs toitures sont en tuile plate et en tôle ondulée.

Au sud-ouest du logement, s’élève une remise partiellement enduite dont le mur-pignon nord est en parpaings de béton. Son toit est en ardoise.

La ferme possède un portail à piliers.

Mursenduit
calcaire moellon enduit partiel
ciment parpaing de béton
brique
Toittuile plate, ardoise, tuile mécanique, tôle ondulée
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre, sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur. Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud