Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cabanes de vigneron du canton de l'Île-Bouchard

Dossier IA37004201 réalisé en 2005

Fiche

Voir

Aires d'étudesParc naturel régional Loire Anjou Touraine
Dénominationscabane

La plupart des loges de vigne du Bouchardais datent de la seconde moitié du 19e siècle et du début du 20e siècle. L'une d'entre elles, celle du Clos de la Poterne au nord de L'Île-Bouchard, est antérieure et pourrait remonter au 18e siècle.

Période(s)Principale : 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle

Cabanes charmantes, maisonnettes isolées dans les champs, ces abris présentent un réel intérêt architectural mais aussi ethnographique. Elles témoignent de traditions rurales, de modes de vie et de production disparus depuis l'Après-Guerre avec la modernisation et la déprise agricole. Au gré des pérégrinations des journaliers et des vignerons sur leurs exploitations, ces loges formaient des haltes commodes pour eux et même pour leurs chevaux. Lieux de repos, abris ou pièces chaudes avec leurs cheminées, elles ponctuent le vignoble et témoignent de pratiques viticoles aujourd'hui révolues. Le choix des matériaux de construction est ici déterminé par la géologie locale. Moellon de tufeau blanc ou jaune pour les murs, pierre de taille de tufeau blanc pour les chaînages d'angle et les encadrements, ardoises ou tuiles plates caractérisent les loges de vigne du Bouchardais. Certaines sont également couvertes de tufeau, l'extrados de la voûte formant la couverture (loge de Mougon à Crouzilles). Ces maisons de vigne correspondent à un usage mêlant commodité et sobriété. De plan carré ou rectangulaire, plus rarement circulaire, elles se composent en général d'une seule pièce possédant le plus souvent une cheminée (loge des Brétignolles à Anché, loge des Quatre-Vents à Rilly-sur-Vienne, loges des Terres Noires à Theneuil). Quelquefois une écurie est accolée (loge du clos Montet à Panzoult), et un comble aménagé (loge des Noraies à Avon-les-Roches, loge de la Grande Vigne à Panzoult).

Toitsardoise, tuile plate, calcaire en couverture
Mursenduit
moellon
pierre de taille
Décompte des œuvres repérées 36
étudiées 36

Références documentaires

Bibliographie
  • SIGRIST, Michel, HUBERT-PELLIER, Martine. Loges de vigne en Touraine. Tours, 1996.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine - Bureau Arnaud