Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bourg : église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA37005176 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Voir

VocablesSaint-Martin
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCanton de Bléré - Bléré
AdresseCommune : Céré-la-Ronde
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place
Saint-Martin
Cadastre : 2009 OC01 121

Une première église aurait été fondée au VIe siècle, selon Grégoire de Tours, mais on ne connaît pas son emplacement exact. Une autre église a été bâtie au XIIe siècle, sous le vocable de Saint-Vincent. Il en subsiste le clocher, ainsi que les fondations des deux premières travées de la nef et de la moitié de la troisième travée. Le reste de l'édifice a été reconstruit au cours du premier quart du XVIe siècle. C'est vraisemblablement à ce moment que l'église change de vocable et passe à la dédicace de saint Martin.

La sacristie a été construite en 1846 sur les plans de l'agent-voyer Boutier. Des travaux réalisés en 1860 par l'architecte diocésain Gustave Guérin ont consisté à dé-badigeonner, et rejointoyer entièrement l'intérieur de l'église puis à recouvrir les murs d'un enduit lisse de couleur pierre ; tous les joints ont été refaits. La charpente et les murs de l'abside ont également été restaurés. En 1877-78, la réfection de tout le dallage de la nef est réalisée. Le clocher a été restauré en 2004.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 1er quart 16e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Guérin Gustave
Guérin Gustave (1814 - 1881)

Élève des Beaux-Arts de Paris de 1830 à 1833, Étienne-Charles-Gustave Guérin dit Gustave Guérin, fut architecte de la ville de Tours de 1836 à 1869 et architecte diocésain de 1837 à 1881. Son fils Charles fut également architecte à Tours.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte diocésain attribution par source

L'église, de plan allongé, est construite en pierre de taille de moyen appareil. La nef comprend cinq travées, prolongées d'un chœur à abside polygonale. A partir de la moitié de la troisième travée, la nef se rétrécit d'un mètre environ et est accostée de deux collatéraux de trois travées, terminés par des chevets plats. Le vaisseau central et les collatéraux sont couverts de voûtes d'ogives dont plusieurs clés sont ornées. La charpente de la nef est à chevrons formant fermes. Le clocher, de plan rectangulaire, est situé au nord, au niveau des deuxième et troisième travées. L'accès à la chambre des cloches s'effectue par un escalier intérieur en vis en pierre. La flèche est en pierre. Le portail de la façade ouest est encadré de pilastres ; le chapiteau gauche est récent. Sur la façade nord, à l'est du clocher, une porte a conservé ses vantaux en bois sculptés (étudiés) ; elle est surmontée d'une niche dans laquelle se trouvait initialement une statue de la Vierge à l'Enfant (étudiée également).

Murscalcaire
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan allongé
Étages3 vaisseaux
Couvrementsvoûte d'ogives
Couverturestoit à longs pans
appentis
flèche en maçonnerie flèche polygonale
croupe polygonale
pignon découvert
Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsclassé MH, 1971/10/27

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 46. Devis estimatif des travaux urgents à exécuter à l'église. Par Gustave Guérin, architecte diocésain, 1859 et 1860.

Bibliographie
  • CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.).

  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Mayenne : Joseph Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Lainé Martine

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.