Logo ={0} - Retour à l'accueil

Bourg de Lingé

Dossier IA36010680 réalisé en 2016

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
AdresseCommune : Lingé
Lieu-dit : Bourg

La paroisse (parrochia de Lingeyo) et l’église de Lingé sont mentionnées au 13e siècle (Lamy 1901 ; Péricard 2004). Sous l'Ancien Régime, l’église aurait dépendu, en tant que prieuré-cure, de l’abbaye de Saint-Cyran (à Saint-Michel-en-Brenne) (Norel 2005).

La localisation excentrée du bourg (extrême ouest de la commune) pourrait s’expliquer par la présence d’un vaste espace forestier qui couvrait, jusqu’au 14e siècle, les trois quarts ouest et nord de l’actuel territoire communal (cf. dossier de présentation de la commune ; Benarrous 2009).

Le bourg a probablement été le siège du fief de Lingé. La localisation exacte de la résidence seigneuriale d’origine n’est pas connue, mais on peut supposer qu’elle se trouvait non loin du colombier. Celui-ci, peut-être seigneurial et daté des 15e-16e siècles, est toujours visible dans une cour de ferme (cf. dossier IA36010707). Le siège du fief aurait été déplacé, au 17e siècle, au lieu-dit de la Bédonnière (Aude et al. 2015).

Le plan cadastral de 1813 montre un bourg peu développé avec des bâtiments alignés le long des voies (tout particulièrement la route de Saint-Michel). L’espace central du bourg est alors une place triangulaire. C'est dans les deuxième et troisième quarts du 19e siècle que les constructions et les reconstructions ont semble-t-il été les plus importantes, comme en attestent les matrices cadastrales et les fréquentes dates portées sur les édifices du bourg.

La mairie-école se trouvait au milieu du 19e siècle aux n°6-8 de la route de Martizay (cf. dossier IA36010710) avant d’être transférée, vers 1876, à son emplacement actuel.

Le cimetière paroissial a quant à lui été déplacé (route de Saint-Michel) vers 1826.

Période(s)Principale : Moyen Age, Temps modernes, Epoque contemporaine

Le bourg est situé dans l’ouest de la commune au point de carrefour des routes de Rosnay (D32), de Lureuil (D6), de Martizay (D37), de Saint-Michel (D6), de Douadic (D20a).

Peu développé, le bâti irradie, le long des voies, autour d’une ancienne place triangulaire (visible sur le plan cadastral de 1813), aujourd’hui occupée par un parking, un espace vert (incluant un puits et le monument aux morts) et un carrefour routier.

29 œuvres architecturales ont été inventoriées dans le bourg (fermes, maisons, mairie-école, bâtiments agricoles, église, presbytère, cimetière, monument aux morts, puits).

Références documentaires

Bibliographie
  • LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton, 2002.

  • PERICARD, Jacques. Le diocèse de Bourges au haut Moyen Age de Saint Ursin à Audebert (IVe siècle-1097). Essai sur le gouvernement épiscopal et les structures ecclésiastiques en Berry. Lyon : Université Jean Moulin-Lyon III, 2004, 1 vol. Th. doct. : Histoire du Droit : Lyon III : 2004.

  • NOREL, Claude. L'abbaye Saint-Cyran et ses prieurés. Paris : Guénégaud, 2005.

  • BENARROUS, Renaud. La Grande Brenne aux périodes préindustrielles (Indre). Contribution à l'histoire des paysages, des étangs et des relations sociétés/milieux dans une zone humide continentale. Approches historique, archéologique et paléo-environnementale. Paris : Université Panthéon Sorbonne-Paris I, 2009, 2 vol. Th. doct. : Archéologie : Paris I : 2009.

  • AUDE, André-Félix, DURANDEAU Jean-Claude, GROSJEAN, Patrick, VOISIN, Pierre. Lureuil, commanderie de Malte en Berry (1453-1940). Lureuil : Association des Amis du Colombier, 2015.

Périodiques
  • LAMY, Eustache. Archiprêtré du Blanc. Bulletin de la Société académique du Centre. 1901.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud